Dispositif Guétali :

Saint-Leu : Le Festival Stella en scène au musée


Publié / Actualisé
Première édition du Festival Stella en Scène #3 - dans le cadre du dispositif Guétali. Un spectacle gratuit mais uniquement sur réservation ce dimanche 1er août au musée Stella Matutina. Pour assister à cette manifestation, la présentation d'un pass sanitaire pour toutes les personnes de 18 ans et plus est obligatoire. Nous publions le communiqué ci -dessous ( Photo musée Stella Matutina)
Première édition du Festival Stella en Scène #3 - dans le cadre du dispositif Guétali. Un spectacle gratuit mais uniquement sur réservation ce dimanche 1er août au musée Stella Matutina. Pour assister à cette manifestation, la présentation d'un pass sanitaire pour toutes les personnes de 18 ans et plus est obligatoire. Nous publions le communiqué ci -dessous ( Photo musée Stella Matutina)

Programme  :
 Dimanche 1 er août  à 15h00 : Duo Yun Chane - POC Gongs n°5 (danse)

Dimanche 1er août à 17h00 : Kafmaron (maloya fusion)

- Duo Yun Chane - POC Gongs n°5 (danse) - 

Duo danse et percussions dans le cadre des POC – les Petits Objets Chorégraphiques – que travaille Yun. Celui-ci sera le POC n°5, un travail sur le rebond et le mouvement des bras. Honza est " sculpteur de sons " et travaille les gongs et machines électroniques (petits gongs, grands gongs, Steel band, grand tambour chinois…)

- Kafmaron (maloya fusion) -  


Après plus de 12 années à se chercher, se construire, à expérimenter, Kafmaron nous invite en ce 14 avril 2021 à Lankraz, enfin ! Une douzaine de titres, tout en créole réunionnais, dont la reprise du Mandela de Danyel Waro, à travers lesquels Idriss Judith, soutenu par ses musiciens, exprime avec force, fraîcheur et habileté son profond attachement à la nature et sa pleine confiance en les valeurs humanistes réunionnaises.

Avec Lankraz, Kafmaron nous exhorte avec le sourire à prendre part à une réflexion, un mouvement, une dynamique dans laquelle chacun est moteur et a véritablement sa place. C’est la très séduisante chanson " #Lokal " qui, après avoir fait l’objet d’un clip, a permis de fédérer autour du projet et d’obtenir suffisamment de financement pour produire l’album.

Ce sont ainsi, pas moins de 200 contributeurs qui ont apporté leur soutien au projet. Mais il y a aussi " Kavadi ", particulièrement porteuse ou encore la gracieuse " Po war Bondyé ". Et ce premier album aurait probablement eu moins de sens sans cet hommage aux marrons, " Mèrsi " pour lequel Idriss Judith a sollicité les associations Racines kaf et Miaro pour l’approche historique notamment.

Pour reserver  contactez les ici. 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !