[LIVE - PHOTOS/VIDÉOS] Contre le pass sanitaire et le confinement :

Saint-Denis : la manifestation se termine, les participants repartent


Publié / Actualisé
Deux rassemblements massifs ont eu lieu ce samedi 31 juillet 2021 pour s'opposer au pass sanitaire et au confinement qui débute. A Saint-Pierre dans la matinée, environ 2.000 personnes se sont rassemblées. Les manifestants ont bloqué pendant une partie de la journée la quatre voies pour aller au Tampon. A Saint-Denis ce sont près de 4.000 manifestants qui ont déambulé dans les rues du centre-ville et sur le boulevard Lancastel. Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et plusieurs personnes de retour sur le Barachois. Les manifestants ont investi les jardins de la préfecture. Ils ont fini par se disperser et rentrer chez eux. Suivez notre live (Photos rb/www.ipreunion.com)
Deux rassemblements massifs ont eu lieu ce samedi 31 juillet 2021 pour s'opposer au pass sanitaire et au confinement qui débute. A Saint-Pierre dans la matinée, environ 2.000 personnes se sont rassemblées. Les manifestants ont bloqué pendant une partie de la journée la quatre voies pour aller au Tampon. A Saint-Denis ce sont près de 4.000 manifestants qui ont déambulé dans les rues du centre-ville et sur le boulevard Lancastel. Des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et plusieurs personnes de retour sur le Barachois. Les manifestants ont investi les jardins de la préfecture. Ils ont fini par se disperser et rentrer chez eux. Suivez notre live (Photos rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont en direct de Saint-Denis, regardez :

  • IPR

    Nous mettons fin à ce live, merci de l'avoir suivi

  • IPR

    Le préfet condamne "les violences à l’encontre des forces de l’ordre"

    "Jacques Billant, préfet de La Réunion, condamne avec la plus grande fermeté les violences qui ont été commises à l’encontre des forces de l’ordre durant la manifestation qui s’est déroulée cet après midi aux abords de la préfecture.

    Les policiers qui assuraient la sécurisation de cette manifestation ont été pris à partie par des individus masqués avec des intentions clairement belliqueuses à leur encontre.

    L’usage de gaz lacrymogène par les forces de sécurité a été rendu nécessaire afin de rétablir l’ordre public et permettre que la manifestation puisse se terminer dans le calme.

    Pour rappel, les manifestations revendicatives sur la voie publique doivent faire l’objet d’une déclaration préalable auprès de la préfecture, afin de pouvoir organiser sa sécurisation tant pour les participants que pour les riverains se trouvant dans le circuit de la déambulation."

  • IPR

    La manifestation se termine

    Il reste une trentaine de personnes dans les jardins de la préfecture. Les gens rentrent petit à petit chez eux. Les heurts entre les forces de l'ordre et plusieurs manifestants se sont terminés assez vite.

  • IPR

    Saint-Pierre : la quatre voies débloquée

    La quatre voies est débloquée à Saint-Pierre, la circulation est fluide. Selon la direction des routes, manifestants et forces de l'ordre ont quitté la chaussée.

  • IPR

    Kabar improvisé dans les jardins de la préfecture

  • IPR

    Le calme est revenu

    Les heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont cessé. Un autre manifestant serait blessé mais plus léger.

  • IPR

    Rassemblement massif devant la préfecture

    En marge des heurts, la majorité des manifestants s'est rassemblée devant la préfecture. Des grilles ont été érigées pour faire barricade autour de l'entrée du bâtiment.

    Les manifestants se trouvent devant ces grilles. Certains demandent une rencontre avec le préfet immédiatement. Des participants affirment que d'autres manifestants continuent d'affluer pour se joindre à la mobilisation.

    Un petit kabar s'est improvisé dans les jardins de la préfecture. La majorité des manifestants appellent à rester pacifiques. Ils sont toujours très nombreux.

  • IPR

    Un manifestant blessé après avoir reçu une bombe lacrymo au visage

  • IPR

    Echanges de jets de galets contre gaz lacrymos

  • IPR

    Les tensions éclatent

    Les forces de l'ordre ont envoyé des bombes lacrymogènes. Des manifestants ont répondu par des jets de galets. Le Barachois est complètement enfumé. Des forces de l'ordre ont asséné des coups de matraque à des manifestants essayant de passer.

    Un manifestant a été blessé, il aurait reçu une bombe lacrymo sur la tête.

    Des renforts policiers sont arrivés sur les lieux. Ils chargent les manifestants et les font reculer.

    Un manifestant reste seul, assis, face au cordon de police. Il manifeste de façon pacifique.

    Les tensions sont vives et les heurts continuent entre manifestants et forces de l'ordre. Certains manifestants remontent dans la rue de Paris, d'autres restent sur place et font face aux policiers. Les pluies de galets continuent.

  • IPR

    Le barrage des forces de l'ordre finit par céder

    Les manifestants ont continué d'avancer vers le cordon formé par les forces de l'ordre sur le Barachois.

    Plusieurs personnes sont passées de force malgré les tentatives des forces de l'ordre de les arrêter. De brèves tensions ont éclaté. Quelques insultes ont fusé.

    Le cortège a continué d'avancer en masse vers la préfecture, poussant les forces de l'ordre à finalement lever leur barrage. Ces derniers, en faible nombre comparé au nombre de manifestants, sont remontés dans leurs camionettes et se sont repliés.

  • IPR

    "On ne donne plus le choix au peuple" témoigne Bertrand, manifestant

  • IPR

    Le cortège se gonfle à Saint-Denis

    Les manifestants sont beaucoup plus nombreux. Ils pourraient être environ 4.000 sur place.

    Ils remontent actuellement le boulevard Lancastel. Il n'y a pas de blocage car les manifestants avancent, mais la circulation est forcément ralentie pour les laisser passer.

  • IPR

    Philippe de Chazournes : "la population commence à en avoir marre"

  • IPR

    Des tensions sur les barrages à Saint-Pierre

    La quatre voies est toujours bloquée à l'entrée de Saint-Pierre. Des tensions ont éclaté lorsqu'un fourgon a été de forcer le passage, regardez cette vidéo envoyée par un internaute :

  • IPR

    Vers le boulevard Lancastel

    Les manifestants redescendent la rue maréchal Leclerc. Tous ne sont pas d'accord sur le parcours. Des membres de l’organisation ont essayé de faire tourner le cortège mais les gens ont continué tout droit.

    Les manifestants se dirigent ensuite vers le boulevard Lancastel qu'ils pourraient alors bloquer, comme à Saint-Pierre.

    Une voiture de police prise dans le défilé a pu passer, sans aucune animosité. Les manifestants se sont écartés.

  • IPR

    Le cortège continue à avancer

    Les manifestants à Saint-Denis continuent d'avancer dans les rues du centre-ville. Ils devaient tourner rue Jules Auber mais continuent tout droit en opérant un changement de trajet. Le parcours se décide au fur et à mesure.

  • IPR

    Les manifestants sur place sont contre la mise en place du pass sanitaire

  • IPR

  • IPR

    La quatre voies de Saint-Pierre toujours bloquée

    Pendant ce temps, la quatre voies de Saint-Pierre vers Le Tampon est toujours bloquée par les manifestants dans le sud.

    La police est revenue, et fait sortir les gens sur la bretelle en amont, pour purger le peu de véhicules coincés. Ceux qui se trouvent après sont invités à faire demi-tour.

    Le bouchon fait moins d'un km environ, il part de Casabona.

  • IPR

    Le cortège s'est arrêté, le carré piéton est noir de monde

    Des prises de parole au micro sont en cours. La foule est immense et a totalement investi le carré piéton dans le centre-ville de Saint-Denis.

  • IPR

    La manifestation de Saint-Denis rassemble encore plus de monde qu'à Saint-Pierre

    La foule s'est donnée rendez-vous aux jardins de la préfecture et déambule dans les rues de Saint-Denis.

  • IPR

    Les manifestants à Saint-Denis sont plus d'un millier

    C'est à nouveau une grosse manifestation qui s'organise, des familles sont venues ensemble. L'ambiance est pluôt bon enfant.

    La foule quitte les jardins de la préfecture et remonte la rue de Paris.

  • IPR

    Nos journalistes sont en direct de Saint-Denis, regardez :

  • IPR

    Les manifestants sont devant le Carrefour de Saint-Pierre

    Ils ont quitté la quatre voies mais des perturbations sont encore enregistrées. Le bouchon pour entrer sur Saint-Pierre en venant du nord est toujours de 2 km selon le CRGT.

  • IPR

    La route investie par les manifestants

  • IPR

    La quatre voies Le Tampon - Saint-Pierre bloquée

     

    Blokaz 4vwa 2sans Tanpon St-Pierre

    Publiée par QG Zazalé sur Samedi 31 juillet 2021

     

  • IPR

    2 km de bouchons pour entrer sur Saint-Pierre

    Un bouchon est en train de se former à Saint-Pierre de la Ravine blanche jusqu'à l'échangeur Banks, au rond point de MacDonald's. Le CRGT compte 2 km de bouchons directement liés à la manifestation.

    Les forces de l'ordre sont sur place, dès l'échangeur Banks.

  • IPR

    Le front de mer de Saint-Pierre investi

    Selon les images des manifestants, la route du front de mer à Saint-Pierre est bloquée. Les voitures ne peuvent pas passer. Des feuillages ont été placés sur la chaussée.

    Les manifestant, munis de pancartes, banderoles et sifflets, sont rassemblés sur ce front de mer. Le cortège ne bouge plus.

  • IPR

    Le cortège s'est arrêté devant la mairie

    Les forces de l'ordre parlent d'environ 2.000 manifestants, un chiffre relayé par nos confrères de Réunion la 1ère. Les manifestants sur place estiment être davantage. Le cortège s'est arrêté devant la mairie de Saint-Pierre.

  • IPR

    La préfecture de Saint-Denis se prépare

    Des barricades de barrières métalliques ont été installées tout autour de la préfecture et les forces de l'ordre sont déjà sur place.

    Quelques manifestants sont devant les jardins de la préfecture, alors que le rassemblement est prévu à 14h.

  • IPR

    En direction de la mairie de Saint-Pierre

    Les manifestants se dirigent vers la mairie, selon des personnes présentes sur place.

    Un appel a été lancé sur les réseaux sociaux pour aller manifester devant chaque mairie de l'île à partir de 14h également.

  • IPR

    Des individus cagoulés en tête de cortège

    En tête de cortège, comme ce vendredi : plusieurs manifestants cagoulés, vêtus de noir ou de tenues militaires, et parfois de gants. Ils s'étaient déjà organisés via les réseaux sociaux pour venir aux deux manifestations de la journée, et se préparer au cas où la situation dégénère.

    Sur la page "QG Zazalé", très active dans le cadre de cette mobilisation, des conseils ont même été donnés pour se vêtir correctement, et préparer de quoi se protéger les yeux en cas de gaz lacrymogène.

  • IPR

    Des banderoles installées sur le viaduc de Saint-Paul

    Parallèlement à la manifestation, Extinction Rebellion indique que deux banderoles ont été "installées sur les falaises du viaduc de Saint-Paul pour dénoncer ce pass sanitaire de la honte et la casse de note système de santé aujourd'hui à l'agonie".

  • IPR

    Les manifestants réunis en nombre

    Selon des manifestants sur place, 5.000 personnes seraient rassemblées dans la rue pour dire non au pass sanitaire et la mise en place du confinement partiel.

    Rappelons qu'une autre manifestation est prévue à 14h à Saint-Denis.

  • IPR

    Deux manifestations non autorisées

    Alors que le confinement partiel démarre ce samedi, la préfecture indique à Imaz Press que les deux manifestations prévues ce jour n'étaient pas déclarées ce vendreedi à 20h. Elles ne sont donc pas autorisées.

  • IPR

    Des milliers de manifestants défilent dans les rues de Saint-Pierre

     

    Manif Samedi 3110h St-Pierre... Nou kontèst !

    Publiée par QG Zazalé sur Vendredi 30 juillet 2021

     

  • IPR

    Bonjour, nous ouvrons ce live pour suivre les manifestations prévues à Saint-Pierre puis Saint-Denis

A propos

Deux nouvelles mobilisations sont prévues ce samedi contre le pass sanitaire, la vaccination obligatoire et les restrictions sanitaires mises en place à partir de ce samedi, malgré l'interdiction de circuler à plus de 10 km de son domicile en journée. Samedi dernier, 1.800 manifestants se sont rassemblés dans les jardins de la préfecture, avant de parcourir les rues de Saint-Denis.

"On constate que depuis un an et demi le gouvernement ne répond à l'épidémie que par des restrictions toujours plus fortes des libertés en usant de méthodes moyenâgeuses sans débat démocratique, qui permettent de masquer l'impréparation et l'incurie d'une politique libérale qui n'a eu de cesse de détruire le système de santé du pays. On rappelle que près de 70.000 lits d'hôpitaux ont été supprimés en 30 ans et que ce gouvernement continue d'en supprimer depuis le début de la crise covid" remarque Extinction Rebellion, collectif participant aux manifestations récentes.

De nombreuses organisations sont attendues sur place : Parents 974 mobilisation, QG Zazalé, Réinfo Covid, Colcov974...Ces rassemblements sont composés de personnes s'opposant aux vaccins comme de personnes vaccinées, qui s'opposent à l'instauration d'un pass sanitaire généralisé. La loi, déjà adoptée, devrait être promulguée le 9 août prochain. Le Conseil constitutionnel doit se prononcer sur le texte le 5 août, reste à savoir quels articles seront censurés ou non.

Plusieurs rassemblements pourraient avoir lieu à 14 heures devant les différentes mairies de l'île. Nous serons en live, suivez-nous

www.ipreunion.com / [email protected]

   

14 Commentaire(s)

HULK, Posté
Un journaliste sur LCI disait que la situation à LA RÉUNION "était dramatique". Voilà les conne... que l'on entend et qui contribuent à établir une atmosphère anxiogène qui elle est dramatique. Par pitié ne nous réjouissons pas comme certains commentaires, que les gens attrapent la COVID et se retrouvent en réa. C'est criminel. Je suis vacciné,mes proches sont vaccinés, mais je pense qu'il faudrait montrer beaucoup de gens malades pour convaincre les sceptiques. Par ailleurs si les "autorités sanitaires" avaient mieux fait leur travail et si nous avions eu plus de doses pour vacciner le maximum de gens ,nous n'en serions pas là. Ce qui est grave c'est que le préfet, dans sa grande incompétence, nous fait payer l'incurie de ses services. Honte à lui et à ce gouvernement de technocrates incompétents et méprisants. Oui que les citoyens se révoltent enfin contre ces absurdités.
Julie, Posté
A quewaNous aussi en metropole ont a ete confiné dans un rayon de 10 km pendant plusieurs semaines en mars avril. Vous ne vous en etes pas rendu compte on dirait Marrant de vous souvenir de nous que lorsque cela vous arrange "eux ils circulent comme ils veulent au dela de 10 km" "pourquoi en metropole y'a pas couvre feu" "et ouin ouin.... Nous avons subi le confinement avant vous, les bars er restos fermes avant vous, ...et on ne s'est pas comparé a vous en disant "à la Reunion eux ils ont pas les restos fermes, le couvre feu..."Assumez le fait que vous etes pas respectueux des consignes, gestes barrieres pas assez vaccine et qu'il est necessaire que quelque chose soit fait pour vous eviter trop de morts. Nous on aura aussi de nouvelles restrictions d'ici peu vu que pas mal de hausse de cas. Pour le moment on profite comme vous vous le fesiez lorsque nous n'aviez pas de restrictions et les resto et bars ouverts
Belbel, depuis son mobile , Posté
Aux personnes qui ne veulent pas se faire vacciner, signez une décharge stipulant ne pas vouloir être hospitaliser et de rembourser la sécurité sociale au cas où ils le seraient. Les tests pcr doivent être aussi payants pour ceux qui refusent la vaccination. Au nom de la liberté de ceux qui sont vaccinés.
Gege, Posté
Ils feront moins les malins lorsqu'ils seront pour certains en réa' mais ça ils ne le diront pas'ou avec un Covid long' 4000 personnes êtes-vous sûr que c'est représentatif de la population'
La défaite des élites , Posté
Ce qui se passe en France, pour beaucoup de sociologues c'est la défaite des élites : ceux qui décident, les politiques et aussi certains médias et journalistes qui sont PERROQUETS du parti en.place. Drôle d'époque.
De plus en.plus nombreux , Posté
Les manifestants sont.de plus en.plus nombreux semble t il. Ça sent.mauvais pour Vergoz et Macron.
Missouk, Posté
Mr le Préfet peut donc savoir désormais ce que pense une partie importante de la population réunionnaise (les personnes qui se sont déplacées, car beaucoup n'ont sans doute pas pris ce risque). Toujours pas d'action envisagée de la part des hôteliers, restaurateurs, responsables de gîtes qui sont en train de payer le prix fort ' Pour info, je suis vacciné, et crois que c'est à terme la solution, mais totalement opposé à la méthode et à ces contraintes sanitaires qui n'ont ni queue ni tête.
Dood, Posté
C super ce que vs faite continuez et on arrive .avc encore plus de monde.mais méfiez vs l état va envoyer ces chiens et ces fauteur de trouble écartez les sinon vs serez considérez comme des gens non pacifiste.continue le combat nous largue pas!
Missouk, Posté
Que les gens protestent, c'est normal! Vacciné ou pas,les restrictions sont les mêmes pour tout le monde,donc...être vacciné nous prive de nos plus élémentaires libertés. Un scandale ! On a affaire à des autorités qui font strictement n'importe quoi,et naviguent au doigt mouillé!
974, Posté
Il faut respecter la loi et le confinement.
Eve, Posté
#SOLIDARITE #LIBERTE
Quewa!, Posté
Aux infos en métropole, leurs problèmes c'est d'être coincés dans les bouchons en rentrant/partant de vacances .Nous c'est d'être vaccinés et coincés dans un rayon de 10 km '
Gou, depuis son mobile , Posté
Il faut contrôler les manifestants ca la plupart sont dans l illégalité car a plus de 5 kms de leur domicile
D974, Posté
https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/30/covid-19-de-nouvelles-donnees-suggerent-que-les-personnes-vaccinees-peuvent-transmettre-le-virus_6090012_3244.htmlVaccinés /non vaccinés : solidarité , liberté