Il doit être mis en place dès lundi :

Pass sanitaire : les restaurateurs jouent le jeu à contrecoeur


Publié / Actualisé
Suite à la promulgation de la loi sur l'extension du pass sanitaire aux restaurants, aux bars et aux cafés, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de La Réunion (Umih) ont exprimé leur mécontentement ce vendredi 6 août 2021. La loi devrait être appliquée dès ce lundi. Ils dénoncent une couverture vaccinale relativement faible à La Réunion (30,7% des Réunionnais disposent d'un schéma vaccinal complet au 5 août), réduisant significativement le nombre de clients potentiels au sein de leurs établissements et aggravant la situation financière des restaurateurs. Ils demandent un plan de relance territorialisé et non nationalisé (Photo www.ipreunion.com)
Suite à la promulgation de la loi sur l'extension du pass sanitaire aux restaurants, aux bars et aux cafés, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie de La Réunion (Umih) ont exprimé leur mécontentement ce vendredi 6 août 2021. La loi devrait être appliquée dès ce lundi. Ils dénoncent une couverture vaccinale relativement faible à La Réunion (30,7% des Réunionnais disposent d'un schéma vaccinal complet au 5 août), réduisant significativement le nombre de clients potentiels au sein de leurs établissements et aggravant la situation financière des restaurateurs. Ils demandent un plan de relance territorialisé et non nationalisé (Photo www.ipreunion.com)

"Nous sommes contre le pass sanitaire, mais en tant que bons républicains, nous allons l'appliquer" : c'est sur ces mots de Renaud Gillard, le président du club de la restauration Réunion 974, que commence la conférence de presse organisée par l'Umih et le club de la restauration réunionnaise ce vendredi.

Les restaurateurs déplorent l'instauration du pass sanitaire dans leur établissement. "Nos établissement ont pour vocation d'être conviviaux, nous sommes restaurateurs, pas gendarmes.  Nous ne devons faire aucune discrimination sur nos clients" dénoncent-ils.

- Un plan de relance téritorialisé - 

Les syndicats de l'Umih demandent un plan de relance spécifique pour le territoire de La Réunion. Ils s'expliquent : "le taux de couverture vaccinale réunionnais est de 50% inférieur à celui de la métropole. En conséquence, cela réduit significativement le nombre de personnes étant potentiellement en capacité de fréquenter nos établissements. Prenons un exemple : à La Réunion, nous avons une couverture vaccinale de 30%, sur ces 30%, 60% des personnes sont des personnes âgées, en EPHAD... ce n'est pas notre clientèle habituelle.  Ce pass sanitaire est un gouffre économique pour les restaurateurs réunionnais". Renaud Gillard donne son avis à ce sujet, Ecoutez :

Les restaurateurs demandent donc des normes spécifiques au territoire de La Réunion. "Nous souhaitons que les restaurants et les bars puissent quand même rester ouvert le midi, sans pass sanitaire, au même titre que pour la Guadeloupe qui enregistre un taux d'incidence de 800 pour 100.000 habitants. Pourquoi pas nous ? Surtout que nous sommes le seul secteur d'activité où aucun cluster de cas de covid n'a été enregistré, mais c'est toujours les mêmes qui en payent les conséquences" s'indignent-ils.

Ils déplorent également leur incapacité à mettre en oeuvre cette mesure. "Nous n'avons pas pour vocation de contrôler nos clients et encore moins sur des informations qui touchent à la santé et à l'intégrité de tous" regrette Renaud Gillard.

Pour Stéphanie Marie-Louise, une restauratrice à Saint-Denis, cette réforme pose un problème de déontologie. "Je travaille dans un petit restaurant de quartier prioritaire et défavorisé, j'aide mes clients à s'insérer dans la vie professionnelle. Je ne me vois pas refuser des clients qui viennent depuis huit ans, sous pretexe qu'ils ne veulent pas se faire vacciner. Très sincèrement, je vis très mal cette situation ", regrette cette dernière. Elle s'explique, regardez :

- 6.000 emplois dans le secteurs de la restauation et de l'hôtellerie -

A cette occasion, le député Philippe Naillet était également présent. Il s'oppose lui aussi au pass sanitaire. "Je ne suis pas venu ici pour faire des longs discours, je pense qu'il faut agir, je me demande comment on va bien pouvoir accompagner les restaurateurs. Il y a plus de 6.000 emplois dans le milieu de la restauration et de l'hôtellerie, il va falloir se poser les bonnes questions pour éviter une crise économique supplémentaire" déclare-t-il. Selon lui, ces mesures ne sont pas efficaces d'un point de vue économique, il demande donc un assouplissement de l'application du pass sanitaire, regardez :

Pour rappel, le pass sanitaire doit être instauré dès ce lundi 9 août dans l'Hexagone comme à La Réunion. Les restaurants et les bars pourraient alors rouvrir à cette date pour les personnes vaccinées. Pour l'heure, le préfet de La Réunion échange avec les professionnels du secteur. Il serait possible que ces structures ne puissent rouvrire leur porte à la fin du confinement, le 16 août prochain. Il devrait prendre une décision d'ici lundi.

jb/www.ipreunion.com / [email protected]

   

12 Commentaire(s)

John , Posté
C'est un avant goût de la dictature française lol Bientôt ça sera des puces emplantés dans le corps humains imposer par des dictateurs assis dans des bureaux
John , Posté
J'espère qu'il y aura une bonne révolution un jour en France
John , Posté
LA FRANCE UN PAYS DE MERDE
John , Posté
La dictature Les restaurateurs de la Réunion c'est des couillons de L'ÉTAT français
Jeanbon, Posté
Les pauvres, c'est ça, ou ils ferment boutique...Et s'il acceptent des clients sans passe, les risques sont immenses, et peuvent couler leur affaire.Eh bien même si je les comprends, c'est pas pour ça que je me vaccinerai, ces chantages font totalement l'effet inverse sur moi, ça me bloque des 4 fers.
Bin ça alors', depuis son mobile , Posté
Bin ça alors''' Sur 30%, il y a 60%' Bin la je ne sais plus compter. Hihihi!
Dood, Posté
Apprend à écrire stop avant de donner des leçons :))
Malzack, depuis son mobile , Posté
Je comprends les restaurateurs pris en otage depuis le début de cette crise. Malheureusement ils ne sont pas au bout de leur peine. Ça sera sans moi.
Strop, Posté
L'alternative au passe sanitaire n'est pas l'absence de passe sanitaire, MAIS LA FERMETURE DES RESTAURANTS.Bien sûr que cela fait moins de clients, mais c'est mieux des clients vaccinés que pas du tout. La proposition d'une aide spécifique est plus par contre quelque chose qui est raisonnable.D'ailleurs c'est assez effrayant de voir une si forte résistance à la lutte anti-covid. Tout le temps que le malheur ne les frappe pas personnellement les gens ont du mal à réaliser le danger. Comme le prétend la Société Internationale de Mécontents, des Pas-Là-ec-sa et des Trumpistes (le S.I.M.P.L.E.T): " les chiffres sont exagérés" .
Eleferosi, Posté
Philippe Naillet faisait-il partie des députés réunionnais qui ont voté (pour ou contre) la loi au Parlement ' D'après un ancien article d'imazpress, il ne figurait pas dans la liste des 9. Maintenant que c'est passé, il se permet de parler ' Les restaurateurs disent être de bons républicains, mais est-ce que leur président est bon pour qu'ils lui obéissent aveuglément ' Lire Épaminondas un livre pour enfant sur l'obéissance aveugle...
Disobedience, Posté
"La loi n'a jamais rendu les hommes un brin plus juste . Et par l'effet du respect qu'il lui témoignent, les gens les mieux intentionnés, se font chaque jour, les commis de l'injustice. (Henry David Thoreau)
Missouk, Posté
Finalement, aujourd'hui, pour être gendarme, un CAP cuisine pourrait suffire... Honnêtement, je ne voudrais pas être à la place des restaurateurs!