[LIVE] Le point sur la stituation sanitaire :

Covid-19 : le confinement et le couvre-feu prolongés jusqu'au 31 août


Publié / Actualisé
Le préfet Jacques Billant tient une conférence de presse ce jeudi après-midi 12 août 2021. Avec Martine Ladoucette, directrice de l'ARS et de la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau, il fait le point sur la situation sanitaire. Ainsi qu'Imaz Press l'avait publié dès dès mercredi après-midi, le représentant de l'Etat a confirmé le prolongement du confinement partiel et du couvre-feu strict jusqu'au 31 août prochain. Suivez notre direct (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le préfet Jacques Billant tient une conférence de presse ce jeudi après-midi 12 août 2021. Avec Martine Ladoucette, directrice de l'ARS et de la rectrice Chantal Manès-Bonnisseau, il fait le point sur la situation sanitaire. Ainsi qu'Imaz Press l'avait publié dès dès mercredi après-midi, le représentant de l'Etat a confirmé le prolongement du confinement partiel et du couvre-feu strict jusqu'au 31 août prochain. Suivez notre direct (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Suivez le direct de notre journaliste

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

  • IPR

    Des renforts de policiers attendus bientôt

    Le préfet Jacques Billant indique que des renforts de policiers en provenance de Métropole sont attendus à La Réunion prochainement.

  • IPR

    Pas de pass sanitaire dans les grands centres commerciaux

    Les jauges maintenues jusqu'à la fin août dans les centres commerciaux, le pass sanitaire n'est pas appliqué dans les centres commerciaux malgré la demande du gouvernement.

    A l'issue du Conseil des ministres, Gabriel Attal indiquait que les centres commerciaux de 20.000 m2 devaient appliquer le pass sanitaire dans les départements avec un taux d'incidence de plus de 200.

  • IPR

    "Revenir le plus vite possible à la normale"

    Jacques Billant dit "pouvoir compter sur le sens collectif des responsabilités" : "on peut se lasser des restrictions, mais notre but commun, notre objectif premier doit être de revenir le plus vite possible à la normale".

    Le pass sanitaire "doit permettre de rouvrir un accès sans risque à des espaces de sociabilité" : "depuis le 10 août, les accueils ludiques, les bars et restaurants ont pu rouvrir leurs portes dans le respect des horaires du couvre-feu et dans un rayon de 10 km en journée. Il est évident que les établissements recevant du public se doivent de le faire respecter, il en va de la décrue de la situation épidémique actuelle."

    Jacques Billant prévient "des sanctions sévères en cas de fraude" et appelle toutes et tous à faire attention aux gestes barrières. "Il est impossible de détourner le regard des conséquences dramatiques de cette situation épidémique si elle continuait son emballement. Les lieux de culture réunionnais doivent pouvoir ouvrir des moments de sociabilité, le pass sanitaire offre donc une lueur d'espoir à une vie sociable possible".

    Le préfet ajoute : "mon objectif premier c'est de pouvoir vous accompagner dans ces moments difficiles, avec des mesures de freinage fortes, mais aussi avec des perspectives d'amélioration".

  • IPR

    La rentrée aura bien lieu ce lundi, "un retour à l'école protégé et en présence"

    "Nous avons l'année dernière vécu une année marquée par la crise sanitaire" rappelle Chantal Manès-Bonnisseau, la rectrice. "Comme l'année dernière, l'Académie privilégie un enseignement en présenciel. Des mesures de protection renforcée seront mises en oeuvre, des campagnes de vaccination pour les lycéens et collégiens pilotés par l'ARS seront organisées dans les jours suivant la rentrée. Des campagnes de tests seront maintenues dans les écoles et les collèges, dans les zones fortes de circulation du virus" ajoute-t-elle.

    La rentrée se fera bien lundi 16 août, "un retour à l'école protégé et en présence". Les mesures pour la rentrée sont les suivantes : "tous les personnels doivent rejoindre leur établissement dès la pré-rentrée, ce qui constitue bien un motif impérieux de déplacement. Nous allons maintenir l'aération, le port du masque pour les enseignants et les élèves ainsi que dans les espaces extérieurs des établissements, limiter le brassage, désinfecter les surfaces utilisées plusieurs fois par jour".

    La rectrice rappelle que "le pass sanitaire ne s'applique pas à l'école et dans les établissements scolaires et la vaccination n'est pas une obligation".

    Quant au contact tracing, "à l'école, la classe sera fermée dès l'apparition du premier cas positif. Dans les collèges et lycées, l'isolement des élèves sera prononcé pour sept jours. La cellule de veille sera réactivée au rectorat dès le jour de la rentrée pour accompagner les écoles, dans le respect du secret médical. Pour la restauration scolaire, la stabilité des groupes sera conseillée. Il est recommandé d'observer un service individuel".

    La continuité pédagogique se poursuit cette année. "Toutes les écoles, les collèges et les lycées devront assurer la continuité des apprentissages si des mesures devaient être prises. Un plan qui doit pouvoir être adapté toute l'année". Un volet numérique devra êttre inclus, ainsi qu'un volet matériel pour aider les parents.

    "Les équipes du rectorat seront mobilisées pour accompagner les établissements" assure Chantal Manès-Bonnisseau. "Nous serons très attentifs à la protection des écoles, les référents police et gendarmerie des écoles seront prévenus." La rectrice souhaite une bonne rentrée à toutes et tous.

  • IPR

    Confinement reconduit jusqu'au 31 août, le couvre-feu décalé à 19h

    Le confinement partiel est reconduit jusqu'au 31 août "pour pouvoir passer le cap de la rentrée scolaire dans le cadre le plus sécuritaire possible" déclare Jacques Billant. Mais pour gérer la reprise sur les routes, "j'ai décidé de décaler à 19h l'heure de début de mise en oeuvre du couvre-feu" ajoute-t-il.

  • IPR

    D'ici mi novembre, "90% de la population de plus de 12 ans" pourraient être vaccinés

    "Il faut vacciner le plus rapidement possible pour que le variant Delta ne touche pas les personnes vulnérables encore non vaccinées à La Réunion" déclare Martine Ladoucette. "Plus d'un Réunionnais sur deux âgé de 12 ans est engagé dans le processus vaccinal, parce qu'il a reçu au moins une dose. 50% des Réunionnais de plus de 12 ans pourraient être complètement vaccinés d'ici le 31 août."

    D'ici mi novembre, "90% de la population de plus de 12 ans" pourraient être vaccinés. 42.000 injections sont disponibles dans les trois semaines, dont 6.000 dès la semaine prochaine. "Nous pouvons faire beaucoup et vite."

    Martine Ladoucette appelle à se faire vacciner "en dépit du confinement ou du couvre-feu". "La vaccination est le seul moyen au niveau du monde entier de prévention." Quant à l'invermectine, "ce médicament n'est pas reconnu au niveau international comme utilisable pour lutter contre le Covid. Les médecins qui le prescrivent en ont le droit et la possibilité, mais ces prescriptions ne peuvent pas être prises en charge par l'assurance maladie."

  • IPR

    Seuls 2% des cas positifs en juillet étaient vaccinés

    • Marine Ladoucette a proposé au préfet "de prolonger le confinement et le couvre-feu pendant au moins de deux semaines.

    • Elle rappelle aussi "l'application du pass sanitaire : il va nécessairement produire des effets bénéfiques".

    Pour la directrice de l'ARS, "c'est un impératif de sécurité d'accès aux soins, que le Covid ne soit pas un risque de pathologie supplémentaire, celles que l'on appelle les neusocomiales, contractées au sein de l'hôpital".

    Elle appelle à "appliquer ce pass à l'hôpital avec modération et discernement" : "tout chef de service a la possibilité de concilier l'application du pass avec la nécessité pour le patient d'être soigné rapidement".

    • Une étude menée en France sur l'ensemble des contaminations pour Covid pendant la période du 19 au 25 juillet donne ces résultats : "si on parle des hospitalisations, 85% des admissions pour réanimation était le fait de personnes non vaccinées, 8% seulement étaient vaccinées. 82% des décès pour Covid étaient le fait de personnes non vaccinées, contre 14% pour personnes vaccinées. En juillet, sur 40 décès, 32 n'étaient pas vaccinées et trois seulement avaient un schéma vaccinal complet. Seulement 9% des personnes testées positives étaient complètement vaccinées. A La Réunion, sur 7.293 personnes contaminées en juillet, 85% étaient non vaccinées et seulement 2% avaient reçu le schéma vaccinal complet".

  • IPR

    "La situation à La Réunion reste maîtrisable"

    "L'évolution de la situation à La Réunion reste maîtrisable, très loin des Antilles, et peut-être bientôt la Polynésie et la Guyane" déclare Martine Ladoucette. "On compte trois à quatre fois plus de contaminations aux Antilles qu'à La Réunion" ajoute-t-elle, indiquant que "des dizaines" d'évacuations sanitaires sont prévues des Antilles vers la Métropole dans les semaines à venir. "Tout ceci en dépit des renforts de l'armée et des renforts sanitaires de Métropole."

    La directrice de l'ARS fait un parallèle entre ces territoires et le nôtre, au vu des pathologies chroniques partagées et "l'insuffisance de la vaccination". "La situation de La Réunion reste dégradée : la durée et les effets du confinement et du couvre-feu ne sont pas encore suffisants."

    Le taux d'incidence fait presque le double de celui de la Métropole, "avec un virus qui circule trop vite, trop fort, parmi toutes les couches de population et toutes les communes". En moyenne, 46 lits sont occupés en réanimation par des patients Covid, 65 lits occupés en médecine Covid. Le CHU ouvre 13 lits supplémentaires en médecine Covid en fermant d'autres lits.

    Les personnes hospitalisées "ne sont pas des cas, ne sont pas des statistiques, ce sont de spersonnes qui ont souffert gravement et longuement de cette maladie : 112.456 décès en France depuis le début de l'épidémie, cela représente 8 mois et demi de décès par l'ensemble des cancers dans notre pays". A La Réunion, l'Insee enregistre 15% de mortalité supérieure comparée à 2019, avant le Covid.

    500 personnes ont été admises en rénimation depuis le 1er janvier 2021, soit la moitié des admissions réalisées au cours des huit mois de l'année 2019, avant le Covid. C'est une admission sur deux de plus, au titre du Covid. "Celles et ceux qui ont survécu peuvent témoigner de leur souffrance, psychique et psychologique" ajoute la directrice de l'ARS.

    Six mois après la sortie de l'hôpital, les symptômes restent parfois, y compris chez les jeunes. Une personne sur cinq en réanimation Covid a moins de 44 ans, et 70% ont moins de 65 ans et 20% d'entre elles n'ont pas de comorbidités.

  • IPR

    Le taux d'incidence redescend à 385

    "La mise en place du confinement et du couvre-feu ont été rendus indispensables" rappelle le préfet au vu de la situation sanitaire. "Les chiffres de mardi dernier sont sans appel : un taux d'incidence de 420,5, du jamais vu sur notre île. Le taux de positivité est passé à 10,4%. Le variant Delta n'a épargné aucune commune".

    Jacques Billant estime que "l'observation des données récentes font état de premiers effets positifs, avec un taux d'incidence qui redescend à 385 exactement. Le pire est peut-être en train d'être évité."

    Le préfet a "une pensée pour nos compatriotes antillais qui connaissent une situation dramatique". Il fait un parallèle avec notre situation "pour ne pas arriver au tri des patients".

  • IPR

    Vers une reconduction du confinement et du couvre-feu pour deux semaines de plus

    Pour rappel, comme annoncé par Imaz Press ce mercredi 11 août, le préfet devrait annoncer la reconduction du confinement pour deux semaines supplémentaires. Le couvre-feu de 18h pourrait passer à 19h à compter de ce lundi 16 août, date de la rentrée.

    Par ailleurs, conformément aux annonces du gouvernement ce mercredi, les centres commerciaux de plus de 20.000 m2 doivent exiger le pass sanitaire dans les départements où le taux d'incidence dépasse les 200 pour 100.000 habitants. C'est donc le cas de La Réunion. Jacques Billant devrait en toute logique annoncer la mise en place du pass sanitaire au Cap Sacré Coeur (Le Port), à Duparc (Sainte-Marie) et au Grand Est (Sainte-Suzanne).

    La conférence va commencer.

  • IPR

    Bonjour, nous suivons en direct la conférence du préfet Jacques Billant qui doit faire des annonces sur la reconduction du confinement partiel à La Réunion.

    Restez connectés

A propos

Au cours de ses échanges avec les élu.e.s de l'île, le préfet a confirmé ce que beaucoup attendaient : une prolongation des mesures sanitaires. Le représentant de l'Etat a donc indiqué aux édiles ue le confinement partiel tel qu'il est mis en place jusqu'à 18h va donc continuer jusqu'au 30 août 2021. Le couvre-feu strict, lui, devrait passer à 19h et non plus 18h à compter du 16 août.

L'arrêté préfectoral actuellement en cours devait prendre fin ce lundi 16 août, pour la rentrée scolaire, après 15 jours de mise en place. Il sera donc reconduit pour deux semaines supplémentaires. Le préfet devrait développer ces mesures au cours d'une conférence de presse qui commencera à 17 ce jeudi et qui sera diffusée en direct sur Imaz Press

Autre annonce, ou du moins confirmation, que le préfet devrait faire : la mise en place du pass sanitaire dans les centres commerciaux de plus de 20.000 m2. C'est ce que le gouvernement demande aux préfets dans les départements où le taux d'incidence dépasse les 200 pour 100.000, a annoncé Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres ce mercredi. Avec plus de 420 de taux d'incidence au mardi10 août, La Réunion est donc directement concernée, avec ses trois grandes galeries commerciales que sont le Cap Sacré Coeur (Le Port), Duparc (Sainte-Marie) et le Grand Est (Sainte-Suzanne).

- Le couvre-feu repoussé d'une heure  -

La décision de reposser le couvre-feu à 19h (18h actuellement) serait prise pour tenir compte de la  rentrée scolaire, ce lundi 16 août. en effet, malgré Malgré les demandes de plusieurs syndicats, le retour en classes ne sera pas décalée. Le syndicat majoritaire FSU, lui, a déposé un préavis de grève pour cette rentrée.

Pour rappel, le chef de l'Etat a mis l'accent sur que l"a situation  préoccupante à La Réunion". Il a précisé que le gouvernement reste très vigilant face aux Outre-mer. Dans les Antilles, les chiffres explosent et le système hospitalier est sous forte tension. "Un scénario d'urgence est désormais devant nous" a déclaré Emmanuel Macron en Martinique et en Guadeloupe. "Tous nos territoires ultramarins sont confrontés, en raison de leur insularité et des capacités limitées sur le plan hospitalier, à ce risque d'augmentation (de cas Covid, ndlr)."

Lire aussi - Antilles : des "taux d'incidence jamais connus dans tous les territoires de la République"

Lire aussi - Covid-19 : l'état d'urgence sanitaire instauré en Polynésie française pendant un mois

A  La Réunion, 53 lits de réanimation étaient occupés par des patients Covid au 10 août à La Réunion. En une semaine, 3.590 nouveaux cas et 10 décès ont été recensés dans l'île, selon les chiffres annoncés ce mardi. Le taux d'incidence grimpe à 420,5 cas pour 100.000 habitants, contre 353 la semaine précédente. Pour la première fois le taux de positivité dépasse 10%. Le variant Delta représente désormais 56% des nouvelles contaminations, continuant sa propagation dans l'île.

Lire aussi - Covid-19 : la situation sanitaire continue de se dégrader, tous les indicateurs dans le rouge

www.ipreunion.com / [email protected]

   

10 Commentaire(s)

CF97410, Posté
La Réunion en 4e vague.
Vivement avril 2022, Posté
Vivement avril.2022.pour changer tout ça.
Ramier, Posté
Des Renforts de policiers' Alors que nous souhaitons des renforts de Soignants. C'est une Provocation 'Billant ton kanar le' NOIR '''
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Le type en préfecture, sa ladoucette en service n'ont rien d'autre à faire la journée de poudre ce machin . Ce type est commercial " alé fait pique à zot " tout au long de sa litanie y'a que ça
CF97410, Posté
La Réunion 420,5 cas pour 100 000 habitants.
On ne comprend plus rien , Posté
Les Antilles et la Polynésie ont droit à des renforts du personnel médical. Et la Reunion à droit à des renforts policiers.
Mogwaiii974, Posté
Des renforts de Police '''' C est pour soigner les gens malades ' Je m'attendais plus à des respirateurs , personnels formés et tentes médicalisées de l'armée afin de mener " la guerre " face à la Covid '.. Le traitement "  la police en renfort " c'est du curatif ' Du prophylactique ' Du palliatif '
T21, Posté
Les renforts seront vax ek un pass sanitaire , Faites votre travail d'investigation....pour une vraie info. Merki
Kikou, Posté
Le personnel de l education nationale pas obligé de se vacciner, par contre zot i mette un centre de vaccination pour nout zenfants. C du n importe quoi. Vaccine un peu ces profs pour la plupart glandeurs
Joe bar team, Posté
vous pouvez compter sur moi !No vaccin