Rectorat (actualisé) :

Rentrée scolaire : 220.220 élèves retournent en cours ce lundi


Publié / Actualisé
Pour la rentrée de ce lundi 16 août 2021, 220.220 écoliers, collégiens et lycéens sont attendus dans leurs établissements. 24.381 agents de l'Education nationale assureront cette rentrée et parmi eux 15.850 professeur.e.s sont attendu.e.s. En tout ce sont 654 établissements qui vont rouvrir leurs portes. Le nouveau collège Roquefeuil à Saint-Paul fera sa première rentrée scolaire. Le rectorat rappelle également qu'un protocole sanitaire strict reste en place pour cette rentrée qui va se passer à La Réunion sous le signe du confinement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Pour la rentrée de ce lundi 16 août 2021, 220.220 écoliers, collégiens et lycéens sont attendus dans leurs établissements. 24.381 agents de l'Education nationale assureront cette rentrée et parmi eux 15.850 professeur.e.s sont attendu.e.s. En tout ce sont 654 établissements qui vont rouvrir leurs portes. Le nouveau collège Roquefeuil à Saint-Paul fera sa première rentrée scolaire. Le rectorat rappelle également qu'un protocole sanitaire strict reste en place pour cette rentrée qui va se passer à La Réunion sous le signe du confinement. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

En tout, ce sont 220.220 élèves qui vont reprendre le chemin de l'école ce lundi. Parmi eux, plus de 113.000 élèves du premier degré et 101.000 élèves du second degré. 24.381 agents sont attendus, dont 15.850 enseignant.e.s. A noter qu'un préavis de grève a été déposé par le syndicat SNES-FSU pour toute la semaine.

Côté dotation, le rectorat enregistre 130 emplois de plus pour le premier degré et 35 enseignants de moins pour le second degré. Trois emplois de personnels d'inspection s'ajoutent, ainsi que 90 emplois d'accompagnants d'élèves en situation de handicap.

En tout, 654 établissements rouvrent leurs portes et le nouveau collège Roquefeuil à Saint-Paul fait sa première rentrée scolaire. Parmi les établissements on compte 519 écoles dont 493 publiques, 87 collèges et 48 lycées.

Pour rappel, l'Académie de La Réunion enregistre un taux de réussite de 88% au brevet, 92,6% au bac et 81,5% pour les examens professionnels de niveau V comme le CAP.

- Le protocole sanitaire -

Nous publions ci-dessous le communiqué du rectorat :

"Pour l’année scolaire 2021-2022, l’objectif du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports est de maintenir une stratégie privilégiant l’enseignement en présence, pour la réussite et le bien-être des élèves, tout en limitant la circulation du virus au sein des écoles et établissements scolaires.

Afin de mettre en œuvre des mesures proportionnées, une graduation comportant quatre niveaux a été établie en lien avec les autorités sanitaires. En fonction de la situation épidémique, le passage d’un niveau à autre pourra être déclenché au niveau national ou de la région académique afin de garantir une réactivité ainsi qu’une proportionnalité des mesures. La cellule académique de signalement pour le suivi des cas avérés est réactivée au rectorat.

La rentrée scolaire dans l’académie s’inscrit dans un cadre de fonctionnement de niveau 2 (niveau jaune), prévoyant l’accueil en présentiel de tous les élèves dans les écoles et établissements scolaires.

Le port du masque est obligatoire pour les personnels et les élèves à partir de 6 ans. Les activités physiques seront organisées à l’extérieur. Toutefois, lorsque la pratique en intérieur est indispensable, une distanciation de 2 mètres est respectée. En collaboration étroite avec les collectivités locales et territoriales, l’ensemble des mesures préconisées pour le nettoyage et l’aération des locaux sont reconduites. La règle de fermeture de la classe pour une durée de 7 jours dès le premier cas positif continuera à s’appliquer dans les écoles.

Afin de limiter au maximum la circulation du virus parmi les adolescents et les personnels, et casser les chaînes de propagation du virus, une offre de vaccination sera proposée dans les collèges et lycées après la rentrée des classes.

Pour l’année scolaire 2021-2022, l’objectif du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports est de maintenir une stratégie privilégiant l’enseignement en présence, pour la réussite et le bien-être des élèves, tout en limitant la circulation du virus au sein des écoles et établissements scolaires.

Afin de mettre en œuvre des mesures proportionnées, une graduation comportant quatre niveaux a été établie en lien avec les autorités sanitaires. En fonction de la situation épidémique, le passage d’un niveau à autre pourra être déclenché au niveau national ou de la région académique afin de garantir une réactivité ainsi qu’une proportionnalité des mesures. La cellule académique de signalement pour le suivi des cas avérés est réactivée au rectorat.

La vaccination relève d’une démarche volontaire, pour les personnels comme pour les élèves. Des actions pédagogiques pourront être proposées par les enseignants, afin d’aider les élèves à se forger par eux-même une opinion éclairée sur l’intérêt de la vaccination.

Lorsqu’une opération de vaccination sera programmée, les parents seront informés au préalable et recevront un formulaire d’autorisation à signer.

Les parents d'élèves jouent un rôle essentiel. Ils s’engagent à ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38°C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant le Covid-19. Ils en informent le directeur ou le responsable d’établissement. Les personnels doivent s’appliquer les mêmes règles."

- Les modalités pour la rentrée -

"Toutes les écoles, collèges et lycées seront ouverts pour accueillir les élèves. Tous les établissements ont mis en place un protocole sanitaire strict pour assurer la meilleure protection possible de leurs élèves et de leurs personnels, tout en assurant la poursuite des apprentissages.

L’ensemble des mesures de protection sanitaire décidées pour la rentrée 2021 dans l’académie reposent sur les prescriptions émises par les autorités de santé. Elles sont mises en œuvre dans les enceintes scolaires avec l’appui des collectivités locales, Région, Département et communes, dont les personnels assurent l’entretien, le nettoyage des locaux et le service de restauration scolaire.

Les enseignants ont fait leur pré-rentrée ce vendredi 13 août 2021. Ils seront suivis lundi 16 août par l’ensemble des élèves, collégiens et lycéens.

Des mesures de protection renforcées sont mises en œuvre pour limiter, ou stopper le cas échéant, les contaminations. Elles reposent à la fois sur l’application des règles sanitaires qui ont fait la preuve de leur efficacité, mais aussi sur l’offre de tests salivaires pour les écoliers et collégiens, d’auto-tests pour les lycéens et les personnels et enfin sur l’offre de vaccination.

• Le port du masque

Le port du masque est obligatoire pour tous les élèves à partir du CP et pour tous les personnels. L’obligation s’applique dans les classes, les salles de réunion, les CDI et tous les lieux d’enseignement, ainsi que dans les espaces extérieurs des écoles et établissements scolaires.

- pour les élèves : la fourniture des masques est à la charge des parents. Ils doivent être de catégorie 1 aux normes AFNOR.

- pour les personnels de l’éducation nationale : ils bénéficient d’une dotation de masques lavables de catégorie 1 aux normes AFNOR. Les personnels vulnérables reçoivent des masques chirurgicaux de type II.

• Le strict respect des gestes barrières

Une vigilance accrue est portée au respect des gestes barrières, par tous et en permanence : lavage régulier des mains ou utilisation d’une solution hydro-alcoolique (à l’arrivée dans l’école ou l’établissement, avant et après chaque repas, avant et après les récréations, après être allé aux toilettes, le soir avant de rentrer chez soi ou dès l’arrivée au domicile), limitation des brassages par niveau, aération des locaux, désinfection des surfaces les plus fréquemment touchées plusieurs fois par jour, désinfection des tables de réfectoire après chaque service.

• Une offre de vaccination à partir du 23 août

Une campagne de vaccination, pilotée par l’ARS va être organisée à partir du 23 août, à destination des collégiens à partir de 12 ans, lycéens et personnels volontaires. Elle prendra soit la forme de centres éphémères dans les établissements, soit de créneaux dédiés dans les centres de vaccination permanents.

La démarche de se faire vacciner reste un choix personnel, sous réserve de l’autorisation parentale pour les mineurs de moins de 16 ans. Les parents d’élèves seront informés de la mise en place d’un centre de vaccination et recevront un formulaire d’autorisation à signer.

• Les tests salivaires et les auto-tests reconduits

Les campagnes de tests salivaires sont déployées prioritairement dans les secteurs définis en lien avec l’ARS où les taux d’incidence sont les plus élevés. Ils visent les écoliers et les collégiens. Les auto-tests (2 par semaine) ,à réaliser chez eux, sont distribués à tous les professeurs et personnels de l’éducation nationale, ainsi que les ATSEM.

La limitation des brassages d’élèves notamment pendant les temps de restauration scolaire. La stabilité des groupes est recherchée et, dans la mesure du possible, à l’école les mêmes élèves déjeunent à la même table. Il est recommandé de favoriser l’organisation d’un service individuel (plateaux, couverts, eau, dressage à l’assiette ou au plateau).

Les activités physiques et sportives sont autorisées en extérieur, ainsi qu’en intérieur dans le respect d’une distanciation de 2 mètres.

Un suivi précis des personnes porteuses du virus et des personnes contacts afin de casser au plus vite les chaînes de contamination.

Un élément important du protocole de protection des élèves et des personnels est le dispositif de contact-tracing, pour lequel l’académie dispose de toute l’expérience acquise pendant l’année scolaire dernière.

• La cellule académique de signalement

L’équipe animée par des médecins scolaires et des personnels infirmiers est réactivée au rectorat à compter du lundi 16 août. À l’interface des établissements scolaires et de l’ARS, elle réalise le suivi des cas avérés qui ont été signalés dans les écoles et établissements scolaires. Son action est précieuse pour aider les équipes éducatives à repérer rapidement les cas contacts à risques et prendre les bonnes décisions en attendant les décisions de l’ARS.

Le protocole de contact-tracing : à chaque fois qu’un élève ou un personnel est signalé porteur du virus, il est immédiatement isolé.

À l’école : la classe est fermée au premier cas. Le dispositif de continuité pédagogique est déployé pour les élèves maintenus à domicile pendant 7 jours. Les élèves protégés peuvent ainsi poursuivre leurs apprentissages en toute sécurité.

Au collège et au lycée : l’établissement rassemble toutes les informations utiles qui serviront à la prise de décision de l’ARS : respect scrupuleux du port du masque, des gestes barrières dans les jours précédents, déjeuner en groupes ou pas. Sur la base de ces éléments, l’ARS indiquera s’il convient de maintenir des élèves à domicile pendant 7 jours, au regard notamment de leur statut vaccinal. Dans ce cas, le dispositif de continuité pédagogique sera enclenché.

Les écoles, collèges et lycées doivent tous se doter d’un plan de continuité pédagogique.

Établi par l’équipe éducative, ce plan détaille de façon concrète l’organisation à mettre en œuvre pour assurer la continuité des apprentissages si des mesures ponctuelles de fermeture ou de réduction du nombre d’élèves accueillis doivent être prises.

Le plan de continuité pédagogique répond à deux situations : enseignement hybride, c’est: enseignement hybride, c’est-à-dire l’alternance de temps en présence et de temps à distance ou enseignement entièrement à distance en cas de fermeture de classe ou d’établissement.

La réussite de la reprise de l’École et du meilleur déroulement possible des apprentissages pour les enfants reposent sur le respect de ces mesures et un bon partenariat entre l’École et les familles. Le rôle des parents est absolument essentiel pour assurer la meilleure protection de leur enfant et de tout un établissement.

Il est ainsi demandé aux parents de s’engager à rester vigilants en ce qui concerne les signes que pourraient avoir leurs enfants. Il leur est demandé de ne pas mettre leurs enfants à l’école, au collège ou au lycée en cas de fièvre (38 °C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant le Covid-19. Il convient alors d’en informer le directeur ou le responsable d’établissement afin de pouvoir enclencher la vigilance et si besoin les mesures nécessaires pour les autres élèves.

Plus que jamais, en cette rentrée scolaire, nous réalisons que la lutte contre l’épidémie appelle l’engagement de tous pour la protection de chacun. C’est ensemble que nous pourrons offrir à nos élèves la possibilité de poursuivre leurs apprentissages dans les meilleures conditions."

   

3 Commentaire(s)

Reel974, Posté
Vive la rentrée vive la rentrée tout le monde au boulot . Bouge à zot. Merci préfet Ars rectorat
Missouk, Posté
Et bien entendu, avec tout ce monde là, le virus reste à la maison. Mme la Rectrice a mis en place les meilleurs protocoles possibles... On est prié de la croire sur parole !
Sergio, depuis son mobile , Posté
Ah tous ces chiffres... Combien de purificateurs d'air à filtres HEPA ' Combien de dédoublements de classe ' Qui sera responsable en cas de contaminations dans les écoles voire de décès ou de séquelles irréversibles d'un covid contracté en milieu scolaire en raison de l'insuffisance des mesures de prophylaxie '