Sécurité routière :

Gendarmerie : 24 infractions relevées dans les transports scolaires


Publié / Actualisé
Les compagnies de gendarmerie de Saint-Benoît, Saint-Pierre et Saint-Paul ont effectué des contrôles auprès des conducteurs de cars scolaires. Au total, 30 véhicules ont été contrôlés. Les gendarmes enregistrent 24 infractions au total liées à la sécurité. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les compagnies de gendarmerie de Saint-Benoît, Saint-Pierre et Saint-Paul ont effectué des contrôles auprès des conducteurs de cars scolaires. Au total, 30 véhicules ont été contrôlés. Les gendarmes enregistrent 24 infractions au total liées à la sécurité. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Chaque jour des centaines d’usagers sont transportés à bord des véhicules de transports en commun sur les axes routiers du département de la Réunion. Ces transports peuvent être impliqués dans des accidents, le plus souvent matériels, parfois corporels, rarement mortels.

Le ramassage scolaire entre dans cette catégorie de transport, pouvant-être impacté par le risque accidentogène.

Dans le cadre du plan de lutte contre l’insécurité routière en secteur Gendarmerie, un contrôle de bus aux abords des établissements scolaires a été réalisé, le mardi 17 août 2021 de 15h30 à 17h30.

L'objectif de ce contrôle, qui se voulait pragmatique, rapide et sans retard  pour les scolaires, avait pour objectif principal de sensibiliser les chauffeurs et les élèves au risque routier et aux respects des mesures sanitaires actuelles, tout en conservant l’option répressive pour les fautes graves, liées à la sécurités des usagers. Ainsi, les contrôles de bus se sont effectués en amont de la prise en charge des élèves, sur huit communes du département. Les trois brigades motorisées de l’EDSR, appuyées des effectifs des compagnies de ST Benoit, ST Pierre et ST Paul, renforcés des contrôleurs des transports de la DEAL, soit 40 effectifs engagés ont contrôlé au total 30 véhicules et leurs chauffeurs.

Si la majorité des véhicules et des personnels des sociétés de transports, se trouvait en règle, force et de constater, que certains avaient besoin, d’un rappel ferme de leurs prérogatives et obligations, voir même pour d’autres, la constatation de leurs carences, par un relevé d’infraction. A cet effet, 24 infractions liées à la sécurité des transports ont été relevées.

La Gendarmerie et la DEAL réaliseront d’autres contrôles, de façon inopinée, au cours de l’année scolaire, pour garantir la sécurité, des usagers.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !