Pour préserver la biodiversité de La Réunion :

Interdiction d'importer et de détenir des espèces animales exotiques


Publié / Actualisé
Depuis le 28 juin 2021 il est interdit d'importer et de détenir des espèces animales exotiques à La Réunion. "lles ne sont plus autorisées à l'importation, à la commercialisation ni à la détention (sauf les animaux déjà possédés avant le 28 juillet 2021)" précise la préfecture dans un communiqué publié ce vendredi 20 août 2021. Cette interdiction a été prise Mieux préserver la biodiversité de La Réunion pour "mieux préserver la biodiversité de La Réunion". Nous poublions le communiqué de la préfecture ci-dessous (Photo d'illustration AFP)
Depuis le 28 juin 2021 il est interdit d'importer et de détenir des espèces animales exotiques à La Réunion. "lles ne sont plus autorisées à l'importation, à la commercialisation ni à la détention (sauf les animaux déjà possédés avant le 28 juillet 2021)" précise la préfecture dans un communiqué publié ce vendredi 20 août 2021. Cette interdiction a été prise Mieux préserver la biodiversité de La Réunion pour "mieux préserver la biodiversité de La Réunion". Nous poublions le communiqué de la préfecture ci-dessous (Photo d'illustration AFP)

"Les espèces animales endémiques et indigènes de La Réunion et leurs habitats sont menacés par les espèces exotiques envahissantes. La prévention des incidences négatives de ces espèces  sur la biodiversité réunionnaise constitue un défi permanent.

Les espèces exotiques envahissantes sont la première cause de la disparition de la biodiversité sur le territoire :
- près de 250 espèces animales envahissantes ou potentiellement envahissantes ont déjà été trouvées dans la nature
- près de 2,5 millions d’euros sont alloués chaque année à la lutte contre les espèces envahissantes animales et végétales.

Importation et détention d’animaux exotiques : nouvelle réglementation applicable à La Réunion

L’arrêté ministériel du 28 juin 2021 interdit d’importer et de détenir des espèces animales exotiques à La Réunion. Elles ne sont plus autorisées à l’importation, à la commercialisation ni à la détention (sauf les animaux déjà possédés avant le 28 juillet 2021). Cette nouvelle réglementation permettra de limiter l’introduction des espèces animales exotiques à titre préventif et plus seulement d’agir sur les conséquences néfastes de leur introduction.

Dispositions pour les particuliers

Les particuliers qui possédaient des animaux exotiques avant le 28 juillet 2021 peuvent les conserver sous certaines conditions :
-ne plus le(s) laisser se reproduire ni le(s) vendre ou le(s) donner
- faire très attention à ce qu’il(s) ne s’échappe(nt) pas
- les déclarer dans les 6 mois suivants la date de publication de l’arrêté, soit le 29 janvier 2022 au plus tard .

Comment déclarer les animaux ?

Les particuliers peuvent déclarer leurs animaux selon 2 modalités :
- la déclaration en ligne en allant sur le site especesinvasives.re. Le site permet de déterminer le statut des différents animaux de compagnie par rapport à cette nouvelle réglementation et de les déclarer.
- le formulaire de déclaration Cerfa N° 15882*02 à remplir et envoyer par voie postale à l’adresse suivante :Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt - Boulevard de la Providence, 97489 Saint-Denis cedex - Standard : 02 62 30 89 89 / Courriel : [email protected]

Les particuliers qui possèdent déjà ces animaux et ne peuvent plus les conserver doivent les ramener aux centres de gestion de la faune sauvage. Aucuns frais ne seront demandés aux propriétaires.

Il est interdit de relâcher une espèce exotique dans le milieu naturel.

Contacts :
- SEOR : 02 62 2 46 65
- Jardin des tortues (pour les tortues seulement) : 02 62 22 15 00
- Zooparc : 06 92 35 41 41  qui pourront se charger de votre animal

Dispositions pour les professionnels

Les professionnels qui possèdent déjà ces animaux au 28 juillet 2021 doivent:
- déclarer leur stock commercial à la DAAF, avant le 29 janvier 2022, en téléchargeant le Cerfa N° 15883*02
- écouler leur stock dans les 3 mois
- organiser le retour en métropole ou la destruction de leur stock dans un délai d’un an.

L’arrêt des importations est d’ores et déjà en vigueur.

   

11 Commentaire(s)

Fabien , Posté
En disant qu'il faudrait ouvrir à plus d'espèces d'oiseaux ! Pas d'études récentes qui démontrent que les espèces maintenant interdites aient déjà détruit l'environnement etc....c'est dommage etc etc faut modifier !
Fringille, Posté
Vous interdisez l'introduction d'espèces exotiques envahissantes ! Noble cause.Prouvez-nous alors que toutes les espèces que vous avez interdites sont vraiment envahissantes 'J'adore les oiseaux et dans l'ordre des Passériformes, dans la famille Fringillidae, 48 genres sur 51 ont été considérés, par vous, comme envahissants !Cela représente 162 espèces sur 228 qui ont été considérées, par vous, comme envahissantes ! C'est déraisonnable !!!!!Seuls donc 3 genres et 66 espèces non pas été considérés comme EEE (Espèces Exotiques Envahissantes).Je prends comme exemple dans la famille des Fringillidae, le genre Carduelis, l'espèce Carduelis carduelis, le chardonneret élégant. Cette espèce est dorénavant considérée, par vous, comme envahissante ; trouvez-moi seulement un seul document qui démontre que le chardonneret élégant est envahissant ' Le chardonneret élégant comprend 14 sous-espèces.Cet Arrêté est à mon avis un travail bâclé ! Il manque de rigueur et d'objectivité.Je ne parle ici que de quelques oiseaux, est-ce la même méthode utilisée pour les autres animaux !!!!!Les chiffres des genres et espèces effectifs proviennent de la liste officielle :The Howard and Moore : COMPLETE CHECKLIST of the BIRDS OF THE WORLD 4th ed _ Volume 2 PASSERINES.
Mikkey, depuis son mobile , Posté
On a trop longtemps laissé faire en toute impunité ce qui est arrivé était prévisible au nom de la liberté on permets tout il est peut être un peu trop tard pour réagir mais enfin tout n est peut être pas encore irrémédiable aux autorités de réagir sans aucun laxisme .
Le Réunionnais, Posté
En lisant cette article, je me suis dit que c'était une bonne chose. Mais, j'aime bien fouiller et comprendre. Alors, je suis allée sur le site de "espèces invasives". J'ai trouvé des études réalisées par nos spécialistes pays (comme la célèbre SEOR). En comparant, je m'aperçoit que des espèces ne pause pas de problème. Visiblement, c'est possible comme l'endormi qui vient de Madagascar (oui, c'est vrai). J'ai comparé avec l'arrêté qui, par ailleurs, est TRES COMPLIQUE à lire (je suis pas un spécialiste de ces textes, mais quand même il faudrait être un peu plus accessible pour les citoyens que nous sommes). Des espèces considérées comme non envahissantes par la SEOR sont interdites dans l'arrêté. Bizarre... surtout que beaucoup de réunionnais en possèdent. Ne risque-t-on pas de créer des tensions inutiles ' Des réunionnais ont-ils participé à la rédaction de cet arrêté ' Bref, après un premier sentiment positif, je suis au final un peu surpris par ces incohérences. J'espère que les "petites gens" ne vont pas se faire verbaliser d'ici à 6 mois (j'ai vu que c'est le délai pour s'enregistrer auprès des services compétents). Dans tous les cas, beaucoup auront peur d'avoir des problèmes et risque, peut être, de relâcher leurs animaux.
Inès , Posté
Il était temps. Dans une petite île comme la nôtre j'estime que nous avons suffisamment d'animaux pour en emporter. Surtt que la plupart sont relâchés dans la nature pire encore dans les égouts. A ceux qui ne supportent pas les chats et les chiens ils ne sont pas nuisibles à l'écosystème tout au contraire encore moins pour les humains.....
Lamorygriyé, Posté
Cessons d'importer ces animaux, contrôler TOUS les bagages à l'entrée, TOUS les containers, et augmenter le niveau de sanction. Et sanctionner sévèrement
Jeanbon, Posté
Mieux vaut tard que jamais !
Delloin , Posté
Ceux qui ont écrit (pas vous, les fonctionnaires qui ont fait le document officiel) la phrase: " organiser la destruction de leur stock " pour parler d'animaux vivants, ainsi que leurs supérieurs qui ont validé ça' méritent toutes les peines s'appliquant aux biocides, aux maltraitants et aux criminels.
Il en manque !, Posté
Manque les chats, autres tueurs impitoyables de la faune endémique et les chiens, et tout sera parfait pour moi !
JIM, Posté
Mr le Préfet, à quand l'interdiction des pétards qui tuent nos chiens en fin d'année''''
JIM, Posté
C'est une excellente nouvelle. Il était temps