[PHOTOS - VIDEO] Solidarité :

Les artistes de La Réunion se mobilisent contre la famine à Madagascar


Publié / Actualisé
"Alon aid Mada, na la famine la bà. La pluie i tombe pas, dans sud la bà. Alon aid ban'na !". C'est le refrain de la chanson interprétée par Soan, Nono (Kiltir), Olivier Araste (Lindigo), David Louisin, Njiva (Mamiso Trio) dans le cadre de la lutte contre la famine à Madagascar. "Ces artistes de renom ont donné leur voix bénévolement à cet hymne de la solidarité, dédié à l'action Agir pour Mada - menée par la fédération FEO Madagascar et la Maison des associations de Saint-Benoît (MDA)" écrivent les promoteurs de l'action. Le but est d'"inviter les généreux donateurs à venir en aide aux populations victimes de la famine et de la sècheresse dans le sud de la Grande Île" ajoutent-ils. Nous publions leur communiqué ci-dessous (Photo D.R.)
"Alon aid Mada, na la famine la bà. La pluie i tombe pas, dans sud la bà. Alon aid ban'na !". C'est le refrain de la chanson interprétée par Soan, Nono (Kiltir), Olivier Araste (Lindigo), David Louisin, Njiva (Mamiso Trio) dans le cadre de la lutte contre la famine à Madagascar. "Ces artistes de renom ont donné leur voix bénévolement à cet hymne de la solidarité, dédié à l'action Agir pour Mada - menée par la fédération FEO Madagascar et la Maison des associations de Saint-Benoît (MDA)" écrivent les promoteurs de l'action. Le but est d'"inviter les généreux donateurs à venir en aide aux populations victimes de la famine et de la sècheresse dans le sud de la Grande Île" ajoutent-ils. Nous publions leur communiqué ci-dessous (Photo D.R.)

• Il y a urgence

Le lancement officiel du clip de la chanson s’est tenu le Samedi 21 août à l’hôtel de ville de Bras-Panon en présence du maire Jeannick Atchapa : "nous ne pouvons pas rester insensibles à la tragédie qui se déroule à Madagascar". Pour le ségatier David Louisin, porte-parole des artistes qui ont participé à l’action : "Même si nous traversons tous des difficultés aujourd’hui, il ne faut pas oublier que pour ces populations victimes du kere, il y a urgence !". En effet, la famine a déjà fait des morts, dont beaucoup d’enfants si l’on se réfère aux alertes lancées par Médecins sans frontières et le PAM (Programme alimentaire mondial). " C’est une question de survie et d’assistance de personnes en danger ".

• 45.277 euros collectés en 2020


La mobilisation de ces artistes au grand coeur s’inscrit ainsi dans le cadre de l’urgence humanitaire. Idem pour la MDA de Saint-Benoît, fer de lance de la première édition en octobre/novembre 2020. Sa présidente Jocelyne Mardom dresse le bilan 2020 d’Agir pour Mada, en insistant sur l’intense mobilisation des Réunionnais : " Les 45 277€ récoltés ont permis de distribuer 3 850 colis alimentaires, soit 77 tonnes de produits alimentaires ayant permis de nourrir 23 500 personnes pendant 15 jours. 80% des dons récoltés en 2020, grâce à une intense mobilisation, provenaient de la Réunion ".

• Les vrais héros

Jocelyne Mardom a rendu un vibrant hommage aux bénévoles de l’association Agir pour Diego qui mènent l’opération sur le terrain : " Étudiants pour la plupart, originaires de Diego et de Tana, ces 15 jeunes ont fait des milliers de kilomètres en taxi-brousse pour venir dans le Sud. Une fois arrivés sur place, ils achètent les denrées alimentaires, confectionnent les colis, les chargent sur les 4x4, se rendent dans les villages les plus touchés et procèdent à la distribution. Les colis sont disposés au milieu des villages pour être récupérés par un(e) représentant(e) de chaque foyer bénéficiaire ".

 

Chaque centime profite aux victimes

Très important : les jeunes envoient régulièrement les photos et les vidéos des distributions dans chaque village sur la page Facebook d’Agir pour Diego, partagées aussitôt sur celle de FEO Madagascar. Ces preuves par l’image permettent aux donateurs de constater que l’argent qu’ils ont envoyé n’est pas détourné mais géré dans la totale transparence. Jocelyne Mardom témoigne : "je ne me suis jamais lancé dans ce genre d’action humanitaire. Au niveau de la MDA, nous n’avions aucune expérience dans le domaine. Mais nous avons pu établir la confiance, avec FEO Madagascar (regroupant une vingtaine d’associations malgaches basées à la Réunion) qui nous a orienté vers ces bénévoles qui agissent directement sur le terrain. Je peux affirmer haut et fort aujourd’hui que chaque centimes donné a profité réellement aux victimes"

• Projets à moyen et long terme

Dany Mivan de FEO Madagascar a exposé le contenu de l’édition 2021 qui se déroule en 2 étapes. "Pour palier l’urgence et le moyen terme, les distributions de colis alimentaires ont commencé depuis le 15 août à Amboasary Sud et se poursuivent. Chaque colis, d’une valeur de 13€ contient : 10 kg de riz, 1 litre d’huile, 1 kg de sucre, 1 kg grains secs (Kodry), 1 kg d’haricots, 1 kg de maïs, 2 savons, 2 sachets de sel, du lait concentré et un sachet de céréales pour les familles avec bébé. À la demande des donateurs, des projets à moyen et à long termes devront aussi être mis en œuvre. Tout en distribuant les colis, l’équipe mène des études de terrain et de repérage pour réaliser des actions solides et pérennes. Quelques pistes sont examinées : réalisation de puits, création de jardins potagers collectifs ou encore création de structures d’élevage dans des villages pilotes. Pour voir ces projets sortir de terre, nous devons continuer à faire appel à la générosité et à la contribution de tous. Comme le dit un proverbe malgache Tete no mahafeno barika. Ce sont les gouttes d’eau qui font les océans".

• En toute transparence

Pour suivre le déroulement de l’opération, à travers les photos et les vidéos, rendez-vous sur la plateforme www.agirpourmada.org où, en quelques clics, vous pourrez faire un don et recevoir par la suite un reçu. Les règlements en espèce et par chèque "à l’ordre de la MDA de Saint-Benoît" sont aussi possibles en appelant au 0692 75 30 86. Le montant des dons collectés s’affiche sur la plateforme www.agirpourmada.org, en toute transparence.

• Le nerf de la guerre c'est l'eau

A la fin de la conférence, l’artiste José Njiva n’a pas manqué de rappeler que : "le nerf de la guerre pour le Sud de Madagascar, c’est l’eau ! Je demande à l’Etat malgache de concentrer ses efforts sur cette problématique qui date de près d’un siècle : emmenez l’eau pour que les gens puissent vivre, planter, travailler !"

A noter enfin qu’à l’issue du lancement officiel de l’hymne à la solidarité, l’association Nout Zansèt, nout Limyèr représentée par son ancienne présidente Clémentine Igoufe, également adjointe au maire de Bras-Panon a participé à l’opération Agir pour Mada à hauteur de 150€. Cette somme va permettre à une douzaine de familles, soit une soixantaine de personnes, de boire et de manger pendant deux semaines ! Toutes les initiatives sont les bienvenues.

• La liste complète des artistes qui ont participé au projet Agir pour Mada  :

Soan : chant, cajon
Nono (Kiltir) : chant, co-écriture des paroles en créole
Olivier Araste (Lindigo) : chant, co-écriture des paroles en malgache
David Louisin : chant, co-écriture des paroles en créole, mise à disposition de studio de répétition
Njiva : chant, musicien de marovany (instrument traditionnel à cordes)
Mamiso Trio : composition musicale et écriture des paroles des couplets en malgache
Pana Reeve : composition musicale du refrain, co-écriture des paroles, chant
Dany Latchimy : arrangement, prise de son et mastering au Studio Black Beat, musicien
Stéphane Perrin : tournage, réalisation du clip et mise en ligne sur la chaîne YouTube Fano Design
Noé Latchimy :  musicien (solo guitare)
Seth Ratandra : enregistrement de la pré-maquette

Pour participer à l’action de solidarité en faveur des victimes de la famine à Madagascar, rendez-vous sur le site www.agirpourmada.org

• Paroles de la chanson Agir pour Mada

(Soan)
Alon aid Mada, Alon aid ban’na
Alon aid Mada, na la famine la bà
La pluie i tombe pa, dan’ Sud la bà
Alon aid Mada, Alon aid ban’na

(Njiva et Pana)
Fa maty aby aby ty vole, tsy misy orana ô
(Toutes les plantes sont mortes, sans pluie)
Matina mosary sy kere, ty tany toy(La sècheresse tue les hommes et la terre)

(Nono)
La tèr lé sec, rien vé plus pousser
Na pi, na pwin de l’eau

(David Louisin)
Domoun i mor la faim, i mor la soif
Na pi rien pou manzé

(Olivier Araste)
Ban’ famille la bà
Ban’ sèr, frèr, la bà
Atsimon’i Madagasikara
(Dans le Sud de Madagascar)
Ngôma anareo longoko ô
(Nous pensons à vous)
Tsy manadino anareo (4x)
(Nous ne vous oublions pas)

(Refrain)
Alon aid Mada, Alon aid ban’na
Alon aid Mada, na la famine la bà
La pluie i tombe pa, dan’ Sud la bàAlon aid Mada, Alon aid ban’na

   

1 Commentaire(s)

Nous sommes Malgaches , Posté
Bel exemple de solidarité.