19.000 étudiants inscrits :

Université : une rentrée sous le signe de la sécurité sanitaire


Publié / Actualisé
L'université de la Réunion a dévoilé ce mardi 24 août 2021 le plan sécurité sanitaire et dynamisme de l'établissement pour la rentrée 2021-2022. Il s'agit de la deuxième rentrée marquée par la crise sanitaire, qui conduit l'université à répondre à de multiples défis dont la réussite des étudiants ainsi que la sécurité de l'ensemble de la communauté, étudiants comme enseignants. A ce jour l'université compte déjà plus de 19.000 étudiants inscrits. Le corps académique annonce pour cette année plus de dix nouvelles formations. Le développement du numérique reste également dans les priorités de la faculté, au vu du contexte sanitaire.(Photos Université)
L'université de la Réunion a dévoilé ce mardi 24 août 2021 le plan sécurité sanitaire et dynamisme de l'établissement pour la rentrée 2021-2022. Il s'agit de la deuxième rentrée marquée par la crise sanitaire, qui conduit l'université à répondre à de multiples défis dont la réussite des étudiants ainsi que la sécurité de l'ensemble de la communauté, étudiants comme enseignants. A ce jour l'université compte déjà plus de 19.000 étudiants inscrits. Le corps académique annonce pour cette année plus de dix nouvelles formations. Le développement du numérique reste également dans les priorités de la faculté, au vu du contexte sanitaire.(Photos Université)

• Le défi de la crise sanitaire

Le plan de continuité d'activité présenté par Frédéric Miranville intègre un principe de précaution mettant enpratique les mesures classiques de protection contre le virus. A savoir l'obligation du port du masque sur l'ensemble du site, les distanciations physique, l'utiisation du gel hydroalocolique. Une brigade covid a d'ailleurs été mise en place. Sa principale mission est de s'assurer que les mesures sanitaires soient appliquées sur les sites universitaires

Première université de France à retourner dans les amphithéâtres, l'université de La Réunion veut aussi "une rentrée sécurisée sur le plan sanitaire avec pour priorité absolue la protection de la santé des étudiants et du personnels" précise Frédéric Miranville. Regardez ses explications :

Comme pour l'année précédente, les cours seront assurés en présentiel et en virtuel, indique le président. Le présentiell sera priorisé pour les étudiants en première année, l'objectif étant que ces derniers "puissent bien démarrer leurs études et s'approprier les lieux" commente Frédéric Miranville.

• Inquiétude chez les étudiants

Rudrigue Sautron, président de l'Unef et vice-président en charge de la vie étudiante, parle "de la rentrée d'une génération sacrifiée". "les étudiants ne peuvent plus se socialiser à cause du contexte sanitaire. Cela a un impact important sur leur santé mentale" souligne-t-il. Il estime également que "cette nouvelle génération d'étudiants est  sacrifiée au niveau du pouvoir d'achat". Il fait allusion à l'augmentation du prix du repas en restaurant unversitaire. Le tarif est passé de 1 euro à 2,30 euros "Il s'agit là d'une mesure incohérente vue le contexte que nous subissons" déplore Rudrigue Sautron. Regardez

ss/www.ipreunion.com / [email protected]

• L'impact du Covid sur les effectifs de l'Université

• L’Université en chiffres

- les sites au nord : Bellepierre, Victoire, Moufia, Technopole
- les sites à l’ouest : Le Maïdo
- les sites au sud : Terre Sainte, Le Tampon
- les sites à Mayotte : CUFR de Mayotte
- 75 millions d'euros de budget
- première force de recherche du territoire
- 22 laboratoires
- 3 fédérations
- 2 écoles doctorales
- 5 plateaux techniques remarquables
- Plus de 19 000 étudiants
- 1 200 personnels
- étudiants internationaux : 4969 candidatures, 550 avis favorables
-123 étudiants attendus en programmes d'échanges, dont 100 étudiants en programme Erasmus

ss/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !