Nouveaux tarifs au 1er septembre :

Carburants : le sans plomb et le gazole en baisse, le prix du gaz en hausse


Publié / Actualisé
La préfecture publie les nouveaux prix des carburants, en vigueur à compter du 1er septembre 2021. Le sans plomb baisse de 2 centimes et passe à 1,47 euro par litre, le gazole baisse également et passe à 1,09 euro par litre. Le prix de la bouteille de gaz est en hausse et passe à 19,38 euros. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La préfecture publie les nouveaux prix des carburants, en vigueur à compter du 1er septembre 2021. Le sans plomb baisse de 2 centimes et passe à 1,47 euro par litre, le gazole baisse également et passe à 1,09 euro par litre. Le prix de la bouteille de gaz est en hausse et passe à 19,38 euros. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les prix des produits pétroliers et gaziers à La Réunion sont fixés en application des dispositions du code de l’énergie. Le mécanisme de réglementation des prix des carburants qui en résulte permet de se conformer aux conditions réelles du marché et d’assurer la transparence sur la formation des prix des hydrocarbures.

En août, les cours mondiaux des carburants sont à la baisse (- 4,57 % pour le supercarburant et – 4,47 % pour le gazole).

En ce qui concerne le gaz, la cotation mensuelle du butane enregistre une hausse à 655 $/TM (soit + 5,65 %), tout comme celle du propane (660 $/TM, soit + 6,45 %).

Le fret des carburants est en nette hausse (+ 26,50 %), ce qui augmente le prix final de quasiment 1 ct pour le gazole et le supercarburant.

De plus, l’euro a connu une légère dépréciation par rapport au dollar, la moyenne des parités sur 15 jours ouvrés s’établit à 1,1772 $ (-0,42%) pour 1 € pour les carburants.

Pour le gaz, la parité s’établit à 1,1775, soit une légère baisse de – 0,40 %.

Les frais de passage, comme les marges de gros et de détail, fixés par arrêté préfectoral, restent pour leurs parts inchangés.

Il en découle ainsi :

- Pour le sans-plomb

Le prix public est en baisse à 1,47 €/litre. Cette évolution s’explique par la baisse de la cotation moyenne (- 2 cts sur le prix final). La baisse de la parité, les fluctuations du fret et celles des CEE influencent le prix final à la hausse, à hauteur de + 1 ct.

- Pour le gazole

Le prix de vente est également en baisse à 1,09 €/litre (- 2 cts pour la cotation, et un influence imperceptible pour les autres paramètres).

- Pour le gaz

Le prix final de la bouteille est en hausse à 19,38 €. Ceci s’explique essentiellement par l’évolution à la hausse des cotations (+ 5,73 % en cumulé) et la dépréciation de l’Euro (- 0,40 %) face au dollar. Les cotations " pèsent " pour 38 cts de hausse sur le prix final, auxquels viennent s’ajouter 3 cts pour la fluctuation de l’Euro.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !