Coma circulatoire (actualisé) :

Les embouteillages ont fait leur rentrée sur les routes réunionnaises


Publié / Actualisé
Vous l'avez sûrement remarqué depuis ce lundi 6 septembre 2021, les embouteillages à répétition ont refait leur apparition dans l'île. La Route du littoral, notamment, a vu arriver un afflux de conducteurs peu égalé ces derniers mois. Depuis une semaine on compte en moyenne 12 à 13 km de bouchons vers Saint-Denis. Du côté du Centre régional de gestion des routes (CRGT), le constat est sans appel : la rentrée routière s'est faite cette semaine-là. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Vous l'avez sûrement remarqué depuis ce lundi 6 septembre 2021, les embouteillages à répétition ont refait leur apparition dans l'île. La Route du littoral, notamment, a vu arriver un afflux de conducteurs peu égalé ces derniers mois. Depuis une semaine on compte en moyenne 12 à 13 km de bouchons vers Saint-Denis. Du côté du Centre régional de gestion des routes (CRGT), le constat est sans appel : la rentrée routière s'est faite cette semaine-là. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

12 à 13 km de bouchons chaque jour : c'est la moyenne calculée par les équipes du CRGT depuis une semaine sur la Route du littoral. Des embouteillages exceptionnels auxquels s'ajoute une autre tendance : l'embouteillage met plus de temps que d'habitude à se résorber. A titre d'exemple, ce lundi 13 septembre, on comptait encore 5 km de bouchons à 10h.

"Nous essayons d'analyser les embouteillages observés la semaine dernière, mais nous avons effectivement beaucoup de mal à comprendre cet afflux de conducteurs, nous n'avons pas d'explication rationnelle" détaille le CRGT, interrogé par Imaz Press.

Les embouteillages sont choses courantes à La Réunion, tout le monde le sait. Mais après un an et demi de télétravail et de cours en distanciel, l'afflux de voiture semble s'être envolé en l'espace de quelques jours. "Quand il y a des accidents cela peut s'expliquer facilement, par exemple jeudi 9 septembre nous avions la voie de droite neutralisée sur la Route du littoral. Il y a eu aussi un carambolage à l'entrée Est de Saint-Denis le même jour. Mais l'afflux de voitures est beaucoup plus important" souligne le CRGT.

Les équipes attendent désormais de pouvoir analyser plus précisement la circulation qui s'est faite toute au long la semaine, notamment sur trois axes routiers particulièrement embouteillés. "Les trois zones les plus impactées sont l'entrée ouest de Saint-Denis, l'entrée est, et la quatre voies de Saint-Paul" explique le centre. Mais l'exception se porte vraiment sur la Route du littoral. Le CRGT va voir si la tendance se confirme cette semaine.

- Travaux et retour au travail -

"On pourrait expliquer ça par la rentrée de l'Université, avec le retour de tous les étudiants, mais aussi et surtout par le fait que les entreprises font beaucoup moins recours au télétravail. Pour certains le télétravail c'est terminé, les employés retournent sur place" devine le CRGT.  "Techniquement la rentrée est passée, mais là sur les routes c'est la vraie rentrée" conclut-il.

Autre élément d'explication sur lequel le CRGT va se pencher : l'entrée ouest du chef-lieu, avec le pont de la Rivière Saint-Denis actuellement en travaux. Ce chantier a de forts risques d'occasionner des ralentissements sur le Barachois qui se répercuteraient jusque sur la Route du littoral. "Nous avons alerté le responsable du chantier à ce sujet" nous dit le centre.

A noter enfin que le nouveau pont de la Rivière des galets étant terminé depuis plusieurs mois maintenant, "il n'y a plus l'effet d'entonnoir que nous avions avant, donc le bouchon démarre plus loin" note le CRGT.

- Près de 40 km de bouchons sur les routes -

A noter que chaque matin, près de 40 km d'embouteillages s'accumulent sur les routes nationales "sous surveillance" du centre régional de gestion des routes (CRGT). Chose compréhensible lorsqu'on sait que le parc réunionnais recense au bas mot près de 350.000 véhicules.

Par ailleurs, sur les 245.300 Réunionnais en emploi, un tiers parcourent une courte distance pour aller travailler, soit moins de 5 km pour se rendre de leur domicile à leur lieu de travail. Et pour ce faire, 71 % d'entre eux utilisent leur voiture. 62 % des actifs en emploi qui ont moins de 2 km à parcourir préfèrent aussi prendre la voiture. De quoi remplir les routes réunionnaises chaque matin.

mm/as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

16 Commentaire(s)

Eric, depuis son mobile , Posté
Je dirais a saintjosephois qu il a oublié de rajouter le pont de la rivière d abord un très important point de ralentissement du aux comportements des incivilités que le élus de la région fausses quelque chose pour faire changer le comportement des ces automobilistes qui emprunt ces bretelles de sorties pour réintégrer les voies normales et qui se sentent prioritaires il est possible de faire en sorte que ces bretelles de sorties ne sont plus accessibles aux resquilleurs en bloquant l accès directe à la réintégration une autre possibilité installer des radars antivrzquilleurs que nos élus fassent quelque chose pour fluidifier la circulation entre St Joseph et saint pierre .
Jeanbon, Posté
Il serait intéressant de questionner tous ces automobilistes, afin de savoir qui sont ceux qui sont en train de travailler, ou se rendent à leur travail. De combien est la proportion de gratterd'ki qui ne sont là juste que pour faire le tas...Et merci à tous ceux qui bloquent la route, pour prendre, déposer, discuter quelqu'un.Ceux là, c'est sûr, n'ont pas les contraintes de ceux qui ont besoin de travailler.
Missouk, Posté
Les bouchons sur les quatre voies et les entrées de St PIERRE n'ont strictement rien à voir avec des parents qui déposent leurs enfants à l'école... Aterla, vous êtes à côté de la plaque!
Aterla, Posté
Qui lira ces commentaires'Une chose est certaine: en vacances, pas ou peu d'embouteillages.Si on interdisait aux parents d'ARRETER LEURS VOITURES SUR LA VOIE DE CIRCULATION pour déposer leurs enfants à l'école, il n'y aurait plus d'embouteillages autour des écoles, il n'y aurait peut-être bien moins d'embouteillages en ville et sans doute aussi moins d'embouteillages en entrée de ville donc sur les 4 voies aussi.Mais qui lira les commentaires'
Stean, Posté
Tram-train ou es tu'
Missouk, Posté
C'est de pire en pire, dans le Nord-Ouest comme sur St PIERRE bouché en permanence. Le tram-train déplaisait au sieur ROBERT qui a décidé de nous endetter pour des dizaines d'années avec une NLR qui ne résoudra rien. Nous sommes à saturation, deux solutions seulement pour éviter le tout bagnoles : des bus en nombre important sur des voies dédiées et la nécessité absolue de monter un projet de type ferroviaire. Il faut arrêter de construire des voies de contournement et des 4 voies. Mais bon, la nouvelle équipe à la Région aurait-elle les moyens de freiner le lobby "tout bagnole" '
Berive , Posté
Et qui.n'a pas fait la voie de contournement du Tampon '
Thomas, Posté
Plein de personnes se plaignent mais que font-ils pour améliorer la circulation'texter dans sa voiture'Commençons par emmener les enfants à pied.
Saintjosephois, depuis son mobile , Posté
Quand nos élus mettront fin aux petits filous qui prennent les bretelles de sorties pour réintégrer la circulation afin de gagner quelques places et ralentir les usagers qui respectent les règles il faut déployer les forces de l ordre sur ces secteurs de grandsbois au niveau de la ZAC rivière '
Lina, Posté
En meme temps, quelle alternative en transport en commun ' le car jaune : trop de passagers par rapport aux nombres de bus, horaires mal faits.Le covoiturage n'arrive pas à se développer de façon efficace.Pour vider les routes, il faut une vraie volonté politique pour éliminer le tout voiture ... pas demain la veille quoi !
Hypocrite de la prefecture, de la region et du departement, Posté
Entre l'eventualité du pass sanitaire pour les cars jaunes, citalis, alterno carouest et Est, les delais d'attente qui pourrissent la vie avec le couvre feu, meme le ticket gratuit ca motive pas. deja qu'on ne peut plus aller à l'hopital pour faire une radio, il vaut mieux apprendre à se debrouiller seul ou entre gens normaux a present.
Reel974, Posté
On a supprimé un train.. Zapé un projet tram. Ah un téléphérique a sin dni. La. Sodiac.. Des magouilles. Bello le ou. Mélenchon
Moitié la route , Posté
Il faut demander à celui qui a fait la moitié la route NRL. Même pas capable de terminer une " route qui ne mène nulle part".
Bat carré , Posté
Qui a tué la tram tarin ' Et on la reponse du coma circulatoire.
Paulo, Posté
Sans compter les travaux de la route de Cilaos que l'ancien président avait estimé à 300 millions d'euros ! On aura jamais assez d'argent pour faire des routes et on sera toujours en retard par rapport à l'afflux de voiture qui va plus vite que la réalisation des études nécessaires aux travaux. Il faut un solution sérieuse de tram qui ne verra malheureusement pas le jour avant 10 ans...
BELLO, Posté
ET que fait la Région ''' Qu'en est il de la NRL '''' du tram train '''' etc . DU pipo électoral '''' Je suppose comme à St PAul où l'immobilisme frise l'immoral ... Merci, merci d'avoir voter pour cette dame ....