[LIVE] Mobilisation contre l'obligation vaccinale des soignants et la vie chère :

Le préfet condamne les barrages, des personnes interpellées


Publié / Actualisé
Dès 6 heures ce mercredi matin 15 septembre 2021, des personnes ont bloqué la circulation sur la route nationale à Pierrefonds dans le sens Saint-Pierre - Saint-Louis et Saint-Louis - Saint-Pierre. Les manifestants protestent contre l'obligation vaccinale des soignants qui entre en vigueur ce mercredi et contre et la vie chère. L'appel à la mobilisation a circulé sur les réseaux sociaux depuis mardi. Les forces de l'ordre sont intervenues. Il n'a pas eu de heurts, les manifestants ont quitté les lieux. Les barrages sont dont levés mais des gros embouteillages se sont formés dans le secteur. Dans le courant de la matinée, le préfet a condamné les blocages. Des personnes ont été interpellées. R (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Dès 6 heures ce mercredi matin 15 septembre 2021, des personnes ont bloqué la circulation sur la route nationale à Pierrefonds dans le sens Saint-Pierre - Saint-Louis et Saint-Louis - Saint-Pierre. Les manifestants protestent contre l'obligation vaccinale des soignants qui entre en vigueur ce mercredi et contre et la vie chère. L'appel à la mobilisation a circulé sur les réseaux sociaux depuis mardi. Les forces de l'ordre sont intervenues. Il n'a pas eu de heurts, les manifestants ont quitté les lieux. Les barrages sont dont levés mais des gros embouteillages se sont formés dans le secteur. Dans le courant de la matinée, le préfet a condamné les blocages. Des personnes ont été interpellées. R (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Ce direct est à présent terminé, merci d'avoir suivi cette actualité avec nous
    Bonne journée et prudence sur les routes

  • IPR

    Deux personnes interpellées

    Les forces de l'ordre ont interpellé deux personnes dans le cadre de la mobilisation de ce meredredi matin.
    Les deux personnes se trouvaient sur la 4 voies de Saint-Pierre lors de leur interpellation.

  • IPR

    Le préfet condamne "le blocage de la circulation routière opéré ce jour lors d’une manifestation non déclarée"

    Jacques Billant a publié le communiqué suivant : "ce mercredi matin à 6h, une cinquantaine de manifestants anti-passe sanitaire ont bloqué la RN1 à hauteur de la station Vito entre Saint-Pierre et Saint-Louis, dans les deux sens de circulation.

    Les forces de l’ordre ont été immédiatement mobilisées afin de faire cesser le trouble à l’ordre public le plus rapidement possible ;  la circulation a été rétablit  à partir de 7h00. Des interpellations ont eu lieu.

    Le préfet condamne, avec la plus grande fermeté, ce blocage routier mettant en danger la sécurité des usagers.

    Pour rappel

    Toute manifestation sur la voie publique est soumise à une obligation de déclaration, au moins trois jours avant la date du rassemblement. Ce délai doit permettre aux autorités chargées du maintien de l’ordre d’organiser la sécurité des personnes et des biens"

  • IPR

    Grosse, grosse galère sur les routes

    Les barrages sont levés sur la quatre voies de Saint-Pierre mais les bouchons sont toujours là.
    La direction régionale des routes signale :
    - 9 km de bouchons dans le sens Saint-Denis - Saint-Pierre
    - 5 km de bouchons dans le sens Saint-Pierr - Saint-Denis

    A ces embouteillages générés par le blocage des routes s'ajoutent les bouchons habituels, sans lien avec la manifestations :
    - 11 km sur la route du littoral dans le sens la Possession - Saint-Denis
    - 15 km sur la 4 voies de l'est dans le sens la Marine Sainte-Suzanne - Saint-Denis

    La plus grande prudence est recommandée dans ces secteurs

  • IPR

    Fin (monentanée ?) des barrages

    Les barrages ont été levés, les manifestants ont quitté les lieux.
    Il n'y a pas eu de heurts avec les forces de l'ordre.
    De gros bouchons se sont formés dans le secteur.
    La plus grande prudence est recommandée dans le secteur

  • IPR

    Déblocage et reblocage

    Les forces de l'ordre interviennent pour débloquer le passage dans le sens Saint-Louis - Saint-Pierre. Il n'y a pas eu de heurt. Les manifestants ont simplement déplacé les palettes qu'ils avaient installées sur la chaussée et... l'ont ont placées un peu pous loin.

    Les forces de l'ordre sont présentes en nombre aux abords du rond-point de Gillot, donnant accès à l'aéroport, et du rond-point du Sacré-Coeur au Port

  • IPR

    Pierrefonds : la 4 voies bloquée dans les deux sens

    Depuis 6 heures ce mercredi matin 15 septembre 2021, des dizaines de personnes bloquent la circulation sur la route nationale à Pierrefonds dans le sens Saint-Pierre - Saint-Louis et Saint-Louis - Saint-Pierre.

    Des  gros bouchons se sont formés dans les deux sens de circulation. Les forces de l'ordre sont sur place

     

  • IPR

    Bonjour La Réunion

    Nous ouvrons ce direct pour suivre l'évolution de l'appel au bloage des routes lancée pour protester contre l'obligation vaccinale des soignants.

    Restez avec nous, nous sommes en direct

A propos

L'obligation vaccinale entre en vigueur, nouvelle vague de colère

Cela faisait partie des mesures annoncées par le Président de la République : après le pass sanitaire étendu à de nombreux lieux, le vaccin devient obligatoire pour les personnels soignants qui exercent auprès de personnes fragiles à compter de ce mercredi 15 septembre.

Ils auront un mois pour terminer leur schéma vaccinal si ce n'est pas le cas mais un test anti Covid négatif leur sera demandé pour venir travailler. Passé ce délai à compter du 15 octobre, ils risquent la suspension de leur contrat de travail.

Une mesure qui fait réagir les foules depuis son annonce. Durant les manifestations organisées le samedi à La Réunion, les participants se sont opposés en nombre à l'obligation vaccinale des soignants. Des actions ont également été menées sur le parvis du CHU.

Lire aussi - Covid-19 : l'obligation vaccinale divise à La Réunion

Plusieurs appels à manifester ont été lancés pour l'heure, bien que les actions annoncées semblent être clairsemées à ce stade, sans véritable convergence. Ainsi QG Zazalé appelle à un blocage des routes à l'image du mouvement des gilets jaunes. Plusieurs points de blocage ont été définis sur la page du mouvement sur les axes stratégiques de l'île :

🚨Fane le son, fo tap pli for!🚨NOUT TOUT ANSANM 📢Les samedi, c'est bien mais faut aller plus loin! 🙏🏿Merci à ceux qui...

Publiée par QG Zazalé sur Lundi 13 septembre 2021

Aucun rassemblement n'est prévu devant les hôpitaux pour l'heure.

   

9 Commentaire(s)

Jeanbon, Posté
Si le Préfet pouvait mettre la même célérité à faire cesser tous blocages, et même ceux des transporteurs, agriculteurs et autres, ça serait franchement sympa. Seulement, pour mettre en fourrière camions, ou tracteurs, là c'est moins simple...
Zavoca marron , Posté
Le préfet n'est pas là pour approuver les manifestations (avec ou sans perturbations du trafic, bien souvent très congestionné de toutes façons...).Il est un haut fonctionnaire de l'État français ici. Donc, il a un supérieur hiérarchique. Et, tous les mercredis matins, on peut (ou pourrait) en changer...si nécessaire !
Migo, Posté
Ces manifestants sont des enfants gâtés à vomir c'est eux qui privent les autres de liberté . Ils ne représentent personne
Mékoué, Posté
Pour avoir osé s'opposer à "l'envahissement de la France et la soumission du peuple français, De Gaulle, a été condamné par contumace à mort ; Brossolette a préféré le suicide, comme bien d'autre en la circonstance, au lieu de renoncer, à la LIBERTÉ. Cerise sur le gâteau pour mener ces actions contre l'envahisseur, seulement 2 à 5% des citoyens se sont impliqués dans la lutte, pour libérer le Pays en 39/45 ''!La liberté du citoyen n'a pas été octroyée par philanthropie, mais elle a été arraché, jusqu'au prix de sacrifice ultime pour certains. Perdre son emploi, moyen de subsistance vitale, pour avoir le courage de ne pas se soumettre au chantage étatique, consistant à se faire injecter une thérapie génique expérimentale, non contractuelle est intolérable' Veut-on créer l'Homme "OGM" et les déclinaisons qui s'en suivent, on ne s'y prendrait pas autrement, cela en dépit du code sanitaire 1947 de Nuremberg.De cette "pandémie" et les mesures d'accompagnement imposées, on en parle depuis des décennies : docteur Rima Laibow USA entre autre... Jouer à l'autruche, pourrait se révéler catastrophique à futures générations...
Elton, depuis son mobile , Posté
Le premier vice président de la région avait pendant la campagne électorale que s il était élu il libérait le rond point des azalées quand est il aujourd'hui rien .
Missouk, Posté
Il fallait malheureusement s'y attendre... Et à mon avis ce n'est pas fini ! Bien que vacciné (et favorable à la vaccination), je comprends la position de ces soignants. Avec un" taux de réussite" annoncé à 39% pour le vaccin Pfizer sur le variant delta, il faut bien reconnaître qu'ils peuvent avoir quelques craintes...
Cousin, Posté
allez voir à mada si vous etes pas content,toujours a se plaindre alors que ca surconsomme;pour les loyers ok mais la bouffe devrait etre plus chere et mieux payer les producteurs
Tantine, depuis son mobile , Posté
Au nom de leur liberté ces personnesprenent la mienne pourquoi auraient-ils plus raison que moi 'in
Siel, Posté
La dictature d'une minorité qui veut imposer sa vision des choses, c'est à dire, rien, aucune solution