[PHOTOS - VIDEO] Premier festival LGBTQIA+ de La Réunion :

A la Raffinerie de Saint-Paul : parey, pas parey pour dire non à l'exclusion


Publié / Actualisé
La Réunion accueille son premier festival LGBTQIA+ (Lesbien, gay, bisexuel, transgenre, queer, intersexe, asexuel) ce samedi 25 septembre 2021. L'événement se tient de 14 heures à 22 heures à la Raffinerie à Saint-Paul, dans le quartier de Savanna. Au menu : graffiti, espaces d'informations, tables rondes, concerts et projections de courts-métrages (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
La Réunion accueille son premier festival LGBTQIA+ (Lesbien, gay, bisexuel, transgenre, queer, intersexe, asexuel) ce samedi 25 septembre 2021. L'événement se tient de 14 heures à 22 heures à la Raffinerie à Saint-Paul, dans le quartier de Savanna. Au menu : graffiti, espaces d'informations, tables rondes, concerts et projections de courts-métrages (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La quatrième fois est la bonne. Cela fait déjà deux ans désormais que le festival est en préparation. Covid-19 oblige, il a cependant été repoussé une fois, puis deux, puis trois…Jusqu'à ce samedi. Organisé par l'association Orizon et avec le soutien de Requeer, SOS Homophobie, La Lanterne  Magique, Ladilafête ou encore Kascavailes, il est le premier en son genre à La Réunion.

 "Ca nous semblait extrêmement important d'offrir à la communauté LGBTQIA+ de La Réunion un événement pour s'exprimer mais aussi pour exposer et dénoncer les discriminations auxquelles nous sommes exposé.e.s" explique Cécile Jeancolas, co-organisatrice du festival.

Les animations ont commencé tôt dans l''après-midi. Regardez



L'événement s'articule autour de trois axes :

• un après-midi pour faire comprendre, informer et sensibiliser via des animations,
espaces de discussions, données chiffrées...

• un temps pour donner à voir les problématiques LGBTQIA+, via la projection d’une sélection de courts-métrages variés traitant de l’orientation sexuelle et de l’identité de  genre, de l’homophobie, de la transphobie et plus globalement de la perception des personnes  LGBTQIA+ par la société.

• de la musique pour se divertir avec un showcase de Louïz, un DJ set de Vi Russe et Sam Wayland & VJ set by IoOne.



L'objectif est de pérenniser le festival, afin de fournir à la communauté LGBTQIA+ réunionnaise un événement incontournable. "C'est aussi une manière de s'adresser aux personnes qui pourraient être isolées, qui ne savent pas forcément que des événements pour nous et organisés par nous existent" souligne Cécile Jeancolas.

Trois mois après la première marche des visibilités LGBTQIA+ de l'île, le festival s'inscrit dans la démarche de visibilisation de la communauté. Une bonne nouvelle alors que les minorités sexuelles et de genres sont encore victimes de violences.

Lire aussi : Saint-Denis : un centre dédie aux LGBT et un festival pour refuser l'exclusion

www.ipreunion.com / [email protected]

   

2 Commentaire(s)

Jeanbon, Posté
C'est peut être la seule solution pour sauver la planète, apprenons le bon orifice !
Plus on accentue les différences , Posté
Plus on agrandit les fractures!Nous allons vers la décadence et l'affrontement !