Prévisions :

Saison cyclonique : entre 7 et 11 systèmes attendus


Publié / Actualisé
Suite au récent forum régional de prévisions climatiques pour le Sud-Ouest de l'océan Indien, qui s'est tenu du 20 au 23 septembre 2021, Météo France estime que pour la prochaine saison cyclonique, de novembre 2021 à avril 2022, une activité cyclonique normale à en-dessous de la normale est attendue sur le bassin sud-ouest de l'océan Indien, avec un total de 7 à 11 systèmes tropicaux nommés. La moyenne climatologique est de 10. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Suite au récent forum régional de prévisions climatiques pour le Sud-Ouest de l'océan Indien, qui s'est tenu du 20 au 23 septembre 2021, Météo France estime que pour la prochaine saison cyclonique, de novembre 2021 à avril 2022, une activité cyclonique normale à en-dessous de la normale est attendue sur le bassin sud-ouest de l'océan Indien, avec un total de 7 à 11 systèmes tropicaux nommés. La moyenne climatologique est de 10. Nous publions le communiqué ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour la première partie de la saison (jusqu’en janvier), l’activité cyclonique est attendue essentiellement sur l’est du bassin, loin des terres habitées, mais des trajectoires paraboliques pouvant atteindre les Mascareignes ne sont pas exclues. Pour la seconde partie de la saison (à partir de février), l’activité pourra se développer plus à l’ouest et plus près des zones habitées, notamment dans le canal du Mozambique et au nord-est de Madagascar. Cependant les incertitudes pour cette période sont fortes, eu égard à l’échéance considérée.

Le début de saison prévu plus actif sur la partie orientale du bassin (et moins actif côté ouest) est lié en premier lieu à l'influence de la phase négative du Dipôle de l'Océan Indien (IOD, mentionné aussi dans les prévisions saisonnières pour Oct-Nov-Dec 2021), matérialisé par des températures de surface océaniques plus excédentaires sur l'est de l'océan Indien tropical.

L'impact de l'IOD devrait s'estomper progressivement en cours de saison, relayé possiblement par d'autres structures océaniques et atmosphériques influentes mais encore incertaines à ce jour (d'ici la fin d'année, possible épisode de La Niña + évolution de la configuration des températures océaniques dans l'océan Indien subtropical, etc...).

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !