[PHOTOS - VIDEO] L'appareil a percuté la falaise :

Drame au Maïdo : un pilote d'ULM et son passager tués dans un crash


Publié / Actualisé
Un crash d'un ULM (planeur ultra léger motorisé) au Maïdo a coûté la vie à un pilote et à son passager ce dimanche 10 octobre 2021 au matin. Les équipes d'intervention ont travaillé d'arrache-pied dans des conditions souvent périlleuses pour extraire les corps des victimes de l'épave de l'appareil. Les opérations ont duré plus de 8 heures. Sur les réseaux sociaux, les hommages au pilote Koneg Novena sont nombreux. La compagnie Félix ULM, déjà meurtrie par un crash en 2013, est à nouveau endeuillée. (Photos rb/www.ipreunion.com)
Un crash d'un ULM (planeur ultra léger motorisé) au Maïdo a coûté la vie à un pilote et à son passager ce dimanche 10 octobre 2021 au matin. Les équipes d'intervention ont travaillé d'arrache-pied dans des conditions souvent périlleuses pour extraire les corps des victimes de l'épave de l'appareil. Les opérations ont duré plus de 8 heures. Sur les réseaux sociaux, les hommages au pilote Koneg Novena sont nombreux. La compagnie Félix ULM, déjà meurtrie par un crash en 2013, est à nouveau endeuillée. (Photos rb/www.ipreunion.com)

Pilote chevronné avec 1.400 heures de vol à son actif, Koneg Novena, 41 ans, a décollé de la base de Félix ULM tôt ce dimanche matin. A son bord se trouve un touriste âgé de 28 ans. En compagnie de trois autres ULM, il survole l'ouest de l'île. Il y a du vent et un peu de nuages dans la région du Maïdo mais le vol semble bien se passer. Sans raison déterminée à ce stade, l'ULM percute brusquement la paroi rocheuse. L'impact se produit à moins de 50 mètres de l'aplomb de la falaise.

Le crash a eu lieu sous sous les yeux des occupants de l'appareil se trouvant derrière lui et de plusieurs autres témoins qui étaient sur le belvedère surplombant la falaise. Regardez la vidéo filmée par Bruno Lauret quelques minutes après le crash :

Une trentaine de pompiers et de gendarmes ont été engagés dans les opérations de secours. Leur intervention a été compliquée par un vent fort et par l'instabilité de la falaise, déjà fragilisée par l'incendie survenu en novembre 2020 dans cette zone. Regardez les explications d'Emmanuel Séraphin, maire de Saint-Paul, qui s'est rendu sur les lieux du drame :

Le sentier reliant le Maïdo à la Brèche est à nouveau fermé et pourrait le rester le temps de s'assurer que ce crash n'a pas à nouveau fragilisé le rempart.

Plusieurs heures ont été nécessaires pour désincarcérer les corps des victimes et les hélitreuiller. Il a fallu dans un premier temps sécuriser l'ULM par des cordages afin que celui-ci ne tombe pas davantage en contrebas. L'accès à l'appareil s'est lui aussi avéré très compliqué. Ecoutez les explications du colonel Dominique Fontaine du Service d'incendie et de secours (Sdis) :

Les raison du crash ne sont pas connues à ce stade. "Ce que l'on sait est que le ciel était dégagé mais nuageux avec du vent, (…) et que le pilote avait de l'expérience" a commenté Martin Perraudeau, le capitaine de gendarmerie qui supervisait les opérations. L'enquête déterminera s'il y a eu " un problème technique, un problème de météo ou un problème humain" a ajouté l'officier. Ecoutez :

Un élément important a été ajoutée à l'enquête : une jeune femme se filmait en selfie sur le belvédère au moment où le crash est survenu. La vidéo a été récupérée par les gendarmes pour tenter d'élucider les circonstances du crash.

Dès l'annonce du crash et du nom du pilote, les hommages ont afflué de la part de sa famille, de ses amis et de ses proches. Sportif accompli, professeur de jiu-jitsu brésilien, mais aussi pratiquant de kitesurf, Koneg Novena était très apprécié de ses clients lors de ses balades en ULM. Jovial, le quadragénaire d'origine italienne a longtemps vécu au Brésil. Il avait la réputation de détailler chaque site survol en ponctuant sa présentation par de nombreuses anecdotes. Amoureux de l'île de La Réunion, il en connaissait par coeur tous les reliefs.

Ce samedi, Koneg Novena avait posté ce message sur sa page Facebook : "il faut faire très attention aux rêves, ils peuvent se réaliser, 1.400 heures de vol au compteur, je réalise toujours pas que je gagne pas vie en étant dans les airs". Un texte relayé par son épouse ce dimanche, qui rend hommage au pilote sur les réseaux sociaux.

Le dernier crash mettant en cause un ULM à La Réunion a eu lieu en 2015 également dans l'ouest de l'île. Deux personnes, le pilote et sa passagère avaient été tués. Quant à la compagnie Félix ULM, elle avait déjà connu un crash meurtrier en 2013. Là aussi le pilote et sa passagère n'avaient pas survécu.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

MAx, Posté
arretez vos commentaires a la con ... vous allez finir par faire croire que Felix est responsable de tous ces crash... le pilote est le SEUL maitre a bord... et de lui depend de la realisatin d un vol merveilleux ou d une tragedie... ne tenant pas compte des ennuis mecaniques....j ai moi et tous les pratiquants de l ulm a la Reunion enormement de respect pour Felix et Dorothee sa formidable epouse.... faut les connaitre ces personnages la.... c est grace a eux que la Reunion a decouvert l ULM.... vante sur bien des entreprises touristiques....
Jfk, depuis son mobile , Posté
Pourquoi aucune info sur le passager,son origine s'agissant d'un touriste..''
Luc, Posté
Je trouve qu'il y a quand même beaucoup d'accidents d'ULM à la Réunion. Brevet trop facile ' manque de contrôle des autorités ' Afin d'éviter ce type de drame, il serait opportun de trouver des solutions. RIP aux familles