Insee :

159.300 Réunionnais.es vivent en quartiers prioritaires


Publié / Actualisé
Au 1er janvier 2018, 5,4 millions d'habitants vivent dans un des 1.436 Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV), soit 8 % de la population résidant en France (France hexagonale et les 5 départements d'outre-mer). Elles sont 159.300 personnes à La Réunion, réparties dans 49 quartiers, et 170.800 à Mayotte dans 36 quartiers. La définition des périmètres des quartiers prioritaires de la politique de la ville - en vigueur depuis 2015 - induit de fortes disparités territoriales : 66 % de la population de Mayotte vit en QPV en 2018, contre un peu moins de 3 % en Bretagne. Nous publions l'étude de l'Insee ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Au 1er janvier 2018, 5,4 millions d'habitants vivent dans un des 1.436 Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV), soit 8 % de la population résidant en France (France hexagonale et les 5 départements d'outre-mer). Elles sont 159.300 personnes à La Réunion, réparties dans 49 quartiers, et 170.800 à Mayotte dans 36 quartiers. La définition des périmètres des quartiers prioritaires de la politique de la ville - en vigueur depuis 2015 - induit de fortes disparités territoriales : 66 % de la population de Mayotte vit en QPV en 2018, contre un peu moins de 3 % en Bretagne. Nous publions l'étude de l'Insee ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La population des QPV en 2018

Au 1er janvier 2018, 5,4 millions de personnes vivent en France dans un des 1 436 quartiers prioritaires de la politique de la ville. Elles sont 159.300 personnes à La Réunion, réparties dans 49 quartiers, et 170.800 à Mayotte dans 36 quartiers. Entre 2013 et 2018, la population de l’ensemble de ces QPV est restée stable au niveau national (+ 6 000 habitants). 801 QPV ont connu une baisse de leur population d’au moins 0,2 % par an entre 2013 et 2018. À l’inverse, sur la même période, la population s’est accrue d’au moins 0,2 % par an dans 617 QPV.

- 801 communes abritent au moins un QPV -

Les quartiers prioritaires de la politique de la ville sont situés dans 801 communes françaises, soit dans 2 % des communes. À La Réunion, 13 communes sur 24 comprennent au moins un QPV, tandis que les 17 communes de Mayotte sont concernées. Entre 2013 et 2018, la part de la population résidant en QPV a diminué d’au moins 2 points dans 124 communes et augmenté de plus de 2 points dans 25 communes principalement dans les DOM, en Île-de-France et dans le quart nord-est de la France.

- La part de la population vivant en QPV varie selon les régions et les communes -

La part de la population vivant en QPV varie de 3 % en Bretagne à 12 % en Île-de-France pour la France métropolitaine et de 6 % en Martinique à 66 % à Mayotte , en passant par 19 % à La Réunion, pour les départements d’outre-mer. À La Réunion, c’est à Saint-Denis qu’on compte le plus grand nombre d’habitants en QPV (34 300 personnes). Mais c’est au Port (75 % de la population vivant en QPV), à Saint-Louis (34%) et à Saint-Benoît (32%) que la part de la population vivant en QPV est la plus élevée. À Mayotte, la part de la population vivant en QPV dépasse 90 % à Acoua, M’Tsangamouji, Ouangani, et Tsingoni.



- 10 départements métropolitains ont plus de 10 % de leur population vivant dans un QPV -

Les départements du Nord, du Pas-de-Calais et du Territoire de Belfort dans le quart nord-est de la France, les départements franciliens du Val de Marne, de l’Essonne, du Val d’Oise et de la Seine-Saint Denis et les départements du sud-est (Bouches du Rhône, Vaucluse et Gard) ont plus de 10 % de leur population vivant dans un QPV. La Lozère est le seul département français sans QPV. Entre 2013 et 2018, la part de la population résidant en QPV dans chaque département a peu varié. Elle a toutefois augmenté de 2 points en Guyane et diminué d’autant dans le Territoire de Belfort. (Voir la carte ci-dessous).


- Population vivant dans un QPV dans les collectivités d’outre-mer -

En 2018, à Saint-Martin, 9 570 habitants vivent dans un des deux QPV, soit 28 % de la population. En Polynésie française, 70 680 personnes vivent dans un des 76 QPV, soit 26 % de la population. La part des habitants vivant dans un QPV n’a pas évolué depuis 2013 dans ces deux collectivités d’outre-mer.
Il n’existe pas de QPV dans les autres collectivités d’outre-mer.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !