Au moins une centaine de documents auraient été falsifiés :

Faux pass sanitaires : un médecin mis en examen et placé sous contrôle judiciaire


Publié / Actualisé
Un médecin généraliste a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire "pour l'établissement d'au moins une centaine de faux pass sanitaires" indique la procureure de Saint-Pierre Caroline Calbo dans un communiqué publié ce vendredi après-midi 15 octobre 2021. Le médecin a été interpellé mercredi. Nos confrères du JIR avaient sorti l'affaire ce vendredi. Nous publions le communiqué du parquet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Un médecin généraliste a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire "pour l'établissement d'au moins une centaine de faux pass sanitaires" indique la procureure de Saint-Pierre Caroline Calbo dans un communiqué publié ce vendredi après-midi 15 octobre 2021. Le médecin a été interpellé mercredi. Nos confrères du JIR avaient sorti l'affaire ce vendredi. Nous publions le communiqué du parquet ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Suite à une enquête diligentée ces dernières semaines sous le contrôle du parquet de Saint-Pierre, les enquêteurs de l'office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP), détachement de Saint-Denis, ont placé en garde à vue le 13 octobre 2021 un médecin généraliste pour l'établissement d'au moins une centaine de faux pass sanitaires.

Avec l'appui de tous les services de la gendarmerie de l'ïle, 120 patients ont été auditionnés dans les dernières 48h et ont confirmé l'ampleur des faux pratiqués, notamment des faux pass délivrés à des professionnels soumis à l'obligation vaccinale.

Un juge d'instruction a été saisi des faits de faux documents administratifs par une personne en charge d'une mission de service public et escroqueries à l'assurance maladie. Le médecin mis en examen a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de verser un cautionnement et
interdiction d'exercer sa profession de médecin.

L'instruction devrait permettre de définir plus précisément le volume de ces infractions en poursuivant les auditions des patients, dont les identités sont déjà connues des enquêteurs.

Les patients qui ont bénéficié d'un faux pass sanitaire peuvent d'ores et déjà se rendre dans les unités de gendarmerie à proximité de leur domicile pour être entendus".

   

7 Commentaire(s)

Stean, Posté
Et le tout payé par la secu, donc par nous tous' et ils sont combien de médecins dans ce cas''on risque de jamais le savoir'
Do974, Posté
Sur le pass sanitaire il devrait figurer la photo de la personne - Dans les resto, particulièrement de l'ouest, les gens partent u restaurant ou...... ailleurs avec la photocopie du pass sanitaire de son petit copain - Il y a trop de tricheurs et il faudrait plus de contrôles
Pierrot974, Posté
S'il s'agissait d'un vol de poules, on nous dirait le nom du voleur. Mais pour des actes bien plus graves, on saura juste que c'est "un médecin", histoire de pas trop l'embêter '
Payet, depuis son mobile , Posté
Ah oui. Et tous ces voleurs de politiciens on attend quoi pour qu ils soient sortis de la vie politique. 2 poids 2 mesures.
Mékoué, Posté
Fraude, prohibition, incapacité à résister au supplice de Tantale, désobéissance civique non justifiée, autant ces faits ne peuvent pas être tolérés, néanmoins les "abus de pouvoir" reposant pour l'essentiel que sur du probable, de l'incertain, de l'improvisation..., et poussant ainsi à la criminalité, doivent être aussi sévèrement sanctionnée. - 30 000 personnalités de la santé du C S I*., en France, composés de chercheurs, professeurs; médecins..., y compris le professeur Montagnier, n'approuvent pas les directives sanitaires COVID. *) Conseil Scientifique Indépendant.
Danger , Posté
Il n'y a pas que le médecin qui doit rendre des comptes. Les patients qui ont obtenu le pass sans vaccin également.
Lola, depuis son mobile , Posté
Radiation a vie pour ce fraudeur un médecin malgré lui .