Tribune libre du mouvement Saint-Pierre Plus Verte :

Écoles Saint-Pierroises: la municipalité dans le viseur des parents d'élèves


Publié / Actualisé
Le mouvement Saint-Pierre plus verte s'insurge des dégradations signalées par les parents d'élèves dans les écoles Saint-Pierroises. Il demande au maire de la ville d'établir en premier lieu un diagnostic complet du bâti scolaire pour l'ensemble des écoles de Saint-Pierre. "Il y a urgence à engager un investissement massif dans la réhabilitation du bâti scolaire et la sécurisation de nos écoles. Nous devons garantir à nos marmailles un cadre serein de travail depuis la maternelle jusqu'au CM2 pour qu'ils puissent s'épanouir à travers l'enseignement et les activités périscolaires". (Photos: mouvement Saint-Pierre Plus Verte)
Le mouvement Saint-Pierre plus verte s'insurge des dégradations signalées par les parents d'élèves dans les écoles Saint-Pierroises. Il demande au maire de la ville d'établir en premier lieu un diagnostic complet du bâti scolaire pour l'ensemble des écoles de Saint-Pierre. "Il y a urgence à engager un investissement massif dans la réhabilitation du bâti scolaire et la sécurisation de nos écoles. Nous devons garantir à nos marmailles un cadre serein de travail depuis la maternelle jusqu'au CM2 pour qu'ils puissent s'épanouir à travers l'enseignement et les activités périscolaires". (Photos: mouvement Saint-Pierre Plus Verte)

Nos écoles Saint-Pierroises : Une priorité absolue !

Au nom du mouvement d’opposition Saint-Pierre Plus Verte, je tenais à souligner que nous ne cautionnons pas ce qui se passe dans nos écoles, notamment à l'école Pablo Picasso. L’état de nos écoles traduit un réel désintérêt municipal pour nos marmailles. Nous soutenons non seulement les associations de parents d’élèves qui s’inquiètent de la sécurité au sein de certaines écoles de Saint-Pierre mais aussi les enseignants qui via leurs syndicats dénoncent les manquements de la politique éducative de la municipalité.

Ainsi, depuis quelques jours, c’est le mécontentement grandissant à l’école Pablo Picasso, dans le quartier de la Ravine des Cabris, où les parents s’inquiètent sur l’état du bâtiment scolaire qui semble représenter d’abord un risque réel pour leurs marmailles, mais qui engendre également de mauvaises conditions de travail.

Cette situation nous interpelle. Nous comprenons l’inquiétude des parents d’élèves qui posent à la municipalité des questions qui restent sans réponse ou alors les réponses apportées ne les rassurent pas. À quoi sert le conseil d’école si ce n’est d’échanger au sujet de la vie scolaire entre parents, enseignants et élus… Ces derniers pratiquent-ils la politique de la chaise vide ?

Les propos d’un syndicat enseignant sont alarmants. Il précise dans la presse "que c’est la quasi-totalité du bâti scolaire de Saint-Pierre qui est de mauvaise qualité" et que "Ce n'est clairement pas une priorité pour la commune"… "Dans toutes les écoles, le discours est le même, à part peut-être dans les trois plus récentes". Ces propos semblent traduire le ressenti d’une grande partie du corps enseignant voire de nombreux parents d’élèves Saint-Pierrois.

À Saint-Pierre Plus Verte, nous déplorons que l’école de la République ne présente pas un intérêt majeur pour l’actuelle majorité municipale. Celle-ci n’a pas hésité d’ailleurs à réduire drastiquement le nombre d’Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ASTM) dans nos écoles maternelles à une certaine époque. Aujourd’hui, dans quel état se trouvent réellement nos écoles primaires et maternelles à Saint-Pierre ?

C’est à juste titre que nous demandons au maire de Saint-Pierre de la transparence et d’établir en premier lieu un diagnostic complet du bâti scolaire pour l’ensemble des écoles de Saint-Pierre. Ensuite nous demandons que ces diagnostics soient transmis aux conseils des écoles et enfin qu’ils soient consultables par tous les parents d’élèves ainsi que par les équipes pédagogiques.

Saint-Pierre Plus Verte n’hésitera pas à saisir les plus hautes autorités compétentes (Rectorat, ministère de l'Éducation Nationale, Préfecture) pour s’assurer de la sécurité de nos marmailles dans nos écoles comme ici à Pablo Picasso ! Il y a urgence à engager un investissement massif dans la réhabilitation du bâti scolaire et la sécurisation de nos écoles. Nous devons garantir à nos marmailles un cadre serein de travail depuis la maternelle jusqu'au CM2 pour qu’ils puissent s'épanouir à travers l'enseignement et les activités périscolaires.

Plus globalement, l’école doit redevenir une priorité absolue à Saint-Pierre avec des enseignants écoutés, des parents associés, des agents des écoles valorisés et des enfants accueillis en toute sécurité.

Emmanuel DOULOUMA, porte-parole du mouvement Saint-Pierre Plus Verte
 

   

2 Commentaire(s)

ZembroKaf, Posté
Les écoles n'ont jamais été une priorité pour le Maire Fontaine ... son adjointe Denise Hoarau "déconnectée" de sa fonction...les écoles saint pierroise ont droit de temps en temps à du rafistolage...dommage pour les écoliers !!!
Disakifo , Posté
Les écoles n'ont jamais été une priorité pour les élus . Les élèves ne votent pas . Les parents ne sont pas au mieux . Les écoles sont une sorte de réservoir de voix et de militants au moment des élections. La plupart des demandes des écoles restent sans réponses . Lors d'un passage de la commission de sécurité , on procéde à une opération de maquillage pour avoir un avis favorable, ensuite on ne trouve plus personne .