[LIVE] Au Lazaret :

Grande Chaloupe : La Réunion rend hommage aux engagés


Publié / Actualisé
La nouvelle édition de cette journée d'hommage aux travailleurs engagés de La Réunion a lieu ce jeudi 11 novembre 2021. Ce volet cultuel fait partie de la commémoration initiée depuis 2003 par la Fédération tamoule de La Réunion qui en a d'ailleurs choisi la date historique, en souvenir du 11 novembre 1882, marquant la fin de l'Engagisme. De nombreux temps forts auront lieu tout au long de la journée tels que l'inauguration d'une création artistique intitulée Terre à l'horizon, réalisée par Noemi Sjöberg ou encore la découverte des expositions du lazaret sur les thèmes "Quarantaine et Engagisme" et "Métissage végétal". Nos journalistes sont en direct pour vous faire vivre cet évènement.
La nouvelle édition de cette journée d'hommage aux travailleurs engagés de La Réunion a lieu ce jeudi 11 novembre 2021. Ce volet cultuel fait partie de la commémoration initiée depuis 2003 par la Fédération tamoule de La Réunion qui en a d'ailleurs choisi la date historique, en souvenir du 11 novembre 1882, marquant la fin de l'Engagisme. De nombreux temps forts auront lieu tout au long de la journée tels que l'inauguration d'une création artistique intitulée Terre à l'horizon, réalisée par Noemi Sjöberg ou encore la découverte des expositions du lazaret sur les thèmes "Quarantaine et Engagisme" et "Métissage végétal". Nos journalistes sont en direct pour vous faire vivre cet évènement.

Suivez nos journalistes en direct de l'évènement:

• 11 novembre 1882, la fin de l’engagisme

Le 11 novembre 1882 marque la fin de l’engagisme. Si les premiers travailleurs immigrés sont arrivés à La Réunion en 1828, le recours à l’engagisme enregistre une forte croissance après 1848 et l’abolition de l’esclavage pour compenser la baisse des ressources humaines disponibles.

Lire aussi: 11 novembre : une journée, deux commémorations

Ces engagés venus d’Inde, d’Afrique, de Chine, du Vietnam ou encore de Rodrigues viendront donc à La Réunion pour travailler dans les plantations de canne à sucre. Contrairement aux esclaves à l’époque, ils gardent leur nom qu’ils peuvent transmettre, ils ont la possibilité de pratiquer leur culte et n’appartiennent pas à un propriétaire.

Néanmoins, derrière ce contrat d’engagement, les conditions de vie et de travail sont difficiles voire même pénibles, à commencer la mise en quarantaine, dès leur arrivée, au Lazaret de la Grande Chaloupe, devenu aujourd’hui un lieu de mémoire où, chaque année, la fin de l’engagisme est commémorée le 11 novembre.

Lire : Lazaret de la Grande chaloupe : La Réunion commémore ses travailleurs engagés

La Réunion aura accueilli au total près de 200 000 engagés, dont une grande majorité originaire de l’Inde. Beaucoup se sont ensuite installés à La Réunion, contribuant à leur manière au métissage et à la richesse culturelle de l’île.

Par ailleurs, nous publions ici le communiqué de la ville de Saint-Leu partagé à l'occasion de cette journée.

Le 11 novembre est doublement symbolique pour les Réunionnais avec d’une part l'armistice de 1918 et d’autre part la fin de l’engagisme indien de 1882.

En cette matinée du jeudi 11 novembre 2021, le Maire, Bruno Domen accompagné de plusieurs élus, a tenu à être présent sur la place de la Cheminée du Portail aux côtés des associations saint-leusiennes pour soutenir cette belle initiative de la communauté tamoule. 

Parmi les 200 000 engagés que comptait en 1882 La Réunion, de nombreux Saint-leusiens d'origine indienne ont contribué grandement au développement de notre commune, de notre territoire. Cette cérémonie, forte en émotion, leur rendait donc un vibrant hommage.

Les associations œuvrent pour que l'Histoire des engagés indiens s’inscrive dans les mémoires et soit transmise aux nouvelles générations.

mt/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !