79.900 patients pris en charge en 2019 :

Diabète : près de 10% de la population concernée à La Réunion


Publié / Actualisé
Le diabète est une maladie chronique fréquente sur l'île avec près de 79 900 patients pris en charge en 2019, soit près de 10% de la population. La Journée mondiale du diabète, qui se tient chaque année le 14 novembre, est l'occasion d'une mobilisation des acteurs du Programme Réunionnais de Nutrition et de lutte contre le diabète (PRND 2020-2023) autour d'actions de sensibilisation et de prévention à destination de la population. Nous publions le communiqué ci-dessous
Le diabète est une maladie chronique fréquente sur l'île avec près de 79 900 patients pris en charge en 2019, soit près de 10% de la population. La Journée mondiale du diabète, qui se tient chaque année le 14 novembre, est l'occasion d'une mobilisation des acteurs du Programme Réunionnais de Nutrition et de lutte contre le diabète (PRND 2020-2023) autour d'actions de sensibilisation et de prévention à destination de la population. Nous publions le communiqué ci-dessous

L’Observatoire Régional de la Santé (ORS) publie la 5ème édition des chiffres clés sur le diabète et les patients diabétiques à La Réunion. Ce document est issu d’un travail collectif animé par l’ORS en collaboration avec les partenaires-experts. Ainsi, ont été définis des indicateurs descriptifs de la situation régionale, dont certains peuvent être comparés avec les résultats nationaux.

- Le diabète concerne de nombreux Réunionnais -

Le diabète est une maladie chronique fréquente sur l’île :
• près de 79 900 patients pris en charge en 2019, soit près de 10% de la population La maladie concerne davantage les femmes et augmente avec l’âge :
• 3 personnes sur 10 sont diabétiques après 65 ans

La part du diabète gestationnel se maintient autour de 20% des femmes enceintes : 

• 3.000 femmes enceintes concernées par le diabète gestationnel en 2020

- Une maladie fortement déterminée par les comportements nutritionnels -

Les facteurs de risques favorisant l’apparition et le développement du diabète sont bien présents au sein de la population réunionnaise, notamment des comportements nutritionnels éloignés des recommandations :

• Près d’un Réunionnais sur 2 est en surcharge pondérale, et l’obésité concerne 16% de la population de 15 ans et + ;
• 91% des Réunionnais déclarent manger moins de 5 fruits ou légumes par jour ;
• 76% des réunionnais déclarent moins de 30 minutes de marche ou de vélo par jour ; 14% de la population déclarent n’avoir aucune activité physique.

- Un suivi des patients diabétiques encore éloigné du parcours de soins recommandé -

Un suivi médical attentif et régulier des patients diabétiques est essentiel pour réduire les risques de complications, or on constate des écarts importants par rapport aux recommandations :

• Seuls 40% des patients traités en 2019 ont réalisé au moins 3 dosages de l’hémoglobine glyquée (HbA1c) sur l’année ;
• Seuls 50% des patients ont une surveillance rénale annuelle (au moins un dosage de la microalbuminurie) ;
• Les recours aux médecins spécialistes restent en deçà des recommandations.

Un suivi insuffisant explique la survenue de graves complications de santé pouvant entrainer hospitalisation et décès. La fréquence des complications reste élevée :

• Un millier de patients dialysés en 2020, dont près de 70% en raison de leur diabète ;
• 300 hospitalisations pour amputations liées au diabète en 2020 ;
• 250 décès directement liés au diabète en moyenne chaque année sur la période 2014-2016.

Les efforts doivent se poursuivre pour un suivi de qualité des patients diabétiques réunionnais : la thématique du diabète et de la nutrition ont été inscrites de façon prioritaire dans les projets de santé des structures d’exercice coordonné (maisons de santé pluridisciplinaires (MSP), ou communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) afin que les équipes de soins de ville puissent améliorer le suivi des patients diabétiques

- Evolution de la situation régionale -

Le nombre de personnes atteintes de diabète est en augmentation depuis 2015. Cette évolution résulte d’une part de l’impact des facteurs de la maladie (comportements nutritionnels, avancée en âge de la population) et probablement d’une amélioration du dépistage et diagnostic, mais aussi d’un changement des méthodes statistiques permettant d’utiliser désormais les données de l’ensemble des régimes d’assurance maladie.

Il est noté une amélioration du suivi des patients par rapport à 2018 : la part des patients ayant réalisé les examens recommandés progresse, notamment pour les examens biologiques. Ces évolutions traduisent les efforts des professionnels de santé pour mieux prendre en charge les patients diabétiques.

- Journée mondiale du diabète -

A l’occasion de la Journée Mondiale du diabète, de multiples actions sont organisées sur l’ensemble de l’île pour sensibiliser la population :
- Conférences-débat ;
- Stand de dépistage du diabète avec le déploiement du test FIND RISK PEI ;
- Activités physiques diverses ;
- Ateliers de sensibilisation sur la maladie et ses facteurs de risque ;
- Stand d’informations sur l’éducation thérapeutique ;
- Ateliers de sensibilisation sur les complications liées au diabète

Des outils de communication seront également diffusés pour sensibiliser la population sur le diabète :

- Une infographie et une vidéo grand public sur les chiffres-clés du diabète en 2021, diffusées sur les réseaux sociaux ;
- Une campagne radio, menée par l’Assurance maladie : 4 spots radio ;
- La promotion de l’outil FIND RISK PEI, via une campagne digitale et une campagne d’affichage ;
- Une vidéo sur l’éducation thérapeutique du patient (ETP), réalisée par masanté.re ;
- Une émission spéciale, réalisée par l’Université Numérique sur le diabète qui sera diffusée le 14 novembre à 18H sur la chaîne Youtube

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !