[DIRECT] Trois ans après, un constat bien amer :

Anniversaire des gilets jaunes : faible mobilisation sur l'île


Publié / Actualisé
Ce samedi 20 novembre 2021 est symboliquement célébré le troisième anniversaire du mouvement des gilets jaunes, un mouvement national qui trouvait son origine dans l'opposition à la hausse des prix des carburants. Ce mouvement avait été particulièrement été suivi à La Réunion dès le 17 novembre 2018. L'île a d'ailleurs été un des territoires d'Outre-mer où la colère a été la plus vivace, avec des revendications portant sur la vie chère, le chômage mais aussi une grande défiance vis-à-vis des élus. Trois ans après, les participants à ce mouvement dressent un bilan amer, estimant que "la misère sociale n'a fait que se renforcer et se propager dans le pays" et que "la pandémie a exacerbé les colères". Face à ce constat, un collectif a appelé à manifester ce samedi matin 20 novembre dès 10h sur le rond-point du marché du front de mer de Saint-Pierre, et dès 14h devant la préfecture à Saint-Denis. La mobilisation n'a pas pris cependant et seule une poignée de personnes s'est déplacée pour l'événement (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce samedi 20 novembre 2021 est symboliquement célébré le troisième anniversaire du mouvement des gilets jaunes, un mouvement national qui trouvait son origine dans l'opposition à la hausse des prix des carburants. Ce mouvement avait été particulièrement été suivi à La Réunion dès le 17 novembre 2018. L'île a d'ailleurs été un des territoires d'Outre-mer où la colère a été la plus vivace, avec des revendications portant sur la vie chère, le chômage mais aussi une grande défiance vis-à-vis des élus. Trois ans après, les participants à ce mouvement dressent un bilan amer, estimant que "la misère sociale n'a fait que se renforcer et se propager dans le pays" et que "la pandémie a exacerbé les colères". Face à ce constat, un collectif a appelé à manifester ce samedi matin 20 novembre dès 10h sur le rond-point du marché du front de mer de Saint-Pierre, et dès 14h devant la préfecture à Saint-Denis. La mobilisation n'a pas pris cependant et seule une poignée de personnes s'est déplacée pour l'événement (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
  • IPR

    Des anti pass plutôt que des gilets jaunes à Saint-Denis

    Le mouvement anti pass rassemble une cinquantaine de personnes désormais dans les jardins de la préfecture. Aucun de ceux que nous avons croisés n'indique être venu pour l'anniversaire des gilets jaunes. Le rassemblement en cours, de faible envergure, s'inscrit dans la lignée des manifestations anti pass du samedi.

  • IPR

    "Convergence des luttes"

    Une personne en gilet jaune fait son apparition au milieu du rassemblement anti vaccin. A la question de savoir pourquoi elle manifestait, celle-ci a répondu : "pour tout". Il s'agit pour elle aussi bien de s'opposer au masque et au pass sanitaire qu'au reste, c'est "la convergence des luttes" nous dit-elle.

    Elle ajoute être là "personnellement", et non pas suite à un appel des gilets jaunes. Elle indique par ailleurs, malgré son gilet jaune sur elle, qu'elle ne souhaite en aucun cas "les représenter".

  • IPR

    Pas de gilet jaune à Saint-Denis

    Sur place, même les policiers prévus autour de la préfecture se disent surpris. Aucun gilet jaune ne se trouve sur les lieux de la manifestation, qui était prévue à 14h.

  • IPR

    Personne à Saint-Denis

    A Saint-Denis, aucun gilet jaune ne se trouve encore devant la préfecture. A Saint-Pierre déjà, la manifestation organisée au rond-point du marché du front de mer à 10h n'a fait venir que quelques dizaines de personnes tout au plus.

    Dans les jardins de la préfecture du chef-lieu, le seul groupe présent consiste en une douzaine de militants anti-vaccin. Ceux-ci nous indiquent qu'ils n'étaient même pas au courant de la mobilisation prévue pour le 3ème anniversaire des gilets jaunes. Ils démarrent une petite prise de parole, "comme tous les samedis".

  • IPR

    Les gilets jaunes rejoints par les anti pass à Saint-Pierre

    Le rassemblement anniversaire des gilets jaunes prend des tournures de mouvement anti pass sanitaire et anti vaccin. Les militants habituels du samedi se sont effet joints au mouvement.

  • IPR

    Bonjour

    Nous ouvrons ce live pour suivre les manifestations de ce samedi, pour le troisième anniversaire du mouvement des gilets jaunes à La Réunion.

A propos

- Une mobilisation inédite -

C’est le 17 novembre 2018 que tout a commencé alors qu’un mouvement national, celui des gilets jaunes, prend de l’ampleur en Métropole. Ce samedi là, La Réunion sera le théâtre d’une mobilisation de grande ampleur. Plusieurs barrages sont installés dans les 4 coins de l’île, perturbant très fortement la circulation. Les revendications sont nombreuses, de la hausse du prix des hydrocarbures à la question du pouvoir d’achat en passant par le chômage et la défiance croissante vis-à-vis des élus.

Démarre alors 15 jours d’une paralysie inédite de l’île, provoquant des perturbations sur le réseau aérien, la panique dans les supermarchés, et une division palpable au sein de la population, avec des tensions qui se transforment par moment en heurts avec les forces de l'ordre

Pour tenter de désamorcer la situation, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin est dépêchée sur l’île. Le 28 novembre 2018, elle fait quelles annonces telles que l’intégration de citoyens dans l’Observatoire des prix et des mesures concernant le pouvoir d’achat des Réunionnais mais pas de grand changement à la hauteur des attentes des manifestants.

Lire aussi Annick Girardin : l'attente déçue...

- Une grande amertume -

Au fil des anniversaires du mouvement, les protagonistes n’ont eu de cesse de marteler que sur le fond, rien n’avait changé depuis novembre 2018.

Lire aussi : Le mouvement des Gilets jaunes fête ses deux ans

Ce troisième anniversaire n’échappe pas à ce constat amer. "Trois ans après on peut constater que la misère sociale n'a fait que se renforcer et se propager dans le pays sous la présidence d'Emmanuel Macron, que les prix des produits de première nécessité ne font qu'augmenter et que les prix de l'énergie ne font qu'exploser", souligne dans un communiqué le collectif de gilets jaunes qui appelle à la mobilisaiton ce samedi. Il estime que l’indemnité inflation annoncée par le gouvernement est "de la poudre aux yeux".

A cela s’ajoute le contexte de pandémie et ses conséquences, notamment au niveau des prix. Le prix des carburant atteint les records de 2018, qui avaient allumé la mèche du mouvement des gilets jaunes. La hausse des coûts du fret a également des répercussions non négligeables sur les prix de certains produits.  Le chômage demeure à un haut niveau et la crise de confiance avec les élus est toujours aussi vivace.

Alors que La Réunion célèbre ce 3ème anniversaire, les conditions semblent réunies pour un nouveau mouvement de colère de grande ampleur.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Estelle, depuis son mobile , Posté
Quelques irréductibles qui n ont pas compris qu ils ne sont plus audibles et crédibles et ceux là devraient déguerpir du rond-point des azalées la récré est terminé .
D974, Posté
Tout sauf Macron l'éborgneur
Charité Hospotal, Posté
gilets jaunes la kasse mon loto!allez fait pik a zot band la moukat