Elles reprendront sur signalement :

Parachutistes disparus : les recherches interrompues


Publié / Actualisé
Voilà plus d'une semaine que Jérémy et Antoine-Marc ont disparu. Les deux parachutistes expérimentés avaient effectué un saut en groupe dans la matinée du samedi 13 novembre 2021 et devaient atterrir à Grande Coude (Saint-Joseph). Après de nombreuses battues effectuées sur le plateau sommital de la zone prioritaire de recherches, plus d'une dizaine d'heures de vol en hélicoptère, le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) annonce interrompre les recherches. Il déclare toutefois qu'il effectuera des missions de reconnaissance pour "lever les doutes lorsque les bénévoles signalent quelque chose du suspect". Ce samedi 20 novembre au soir, un proche des deux hommes a lui aussi annoncé sur les réseaux sociaux "l'arrêt des recherches", en remerciant avec émotion l'investissement des volontaires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Voilà plus d'une semaine que Jérémy et Antoine-Marc ont disparu. Les deux parachutistes expérimentés avaient effectué un saut en groupe dans la matinée du samedi 13 novembre 2021 et devaient atterrir à Grande Coude (Saint-Joseph). Après de nombreuses battues effectuées sur le plateau sommital de la zone prioritaire de recherches, plus d'une dizaine d'heures de vol en hélicoptère, le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) annonce interrompre les recherches. Il déclare toutefois qu'il effectuera des missions de reconnaissance pour "lever les doutes lorsque les bénévoles signalent quelque chose du suspect". Ce samedi 20 novembre au soir, un proche des deux hommes a lui aussi annoncé sur les réseaux sociaux "l'arrêt des recherches", en remerciant avec émotion l'investissement des volontaires. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Sauf information complémentaire qui nous amènerai à y retourner, la zone a été quadrillée au maximum et aucune nouvelle battue n'est prévue" a déclaré le PGHM. Le peloton affirme toutefois répondre aux doutes des bénévoles en effectuant des missions de reconnaissance " nous ne décollons pas pour toutes les photos, nous faisons bien-sûr un tri sur la zone ainsi que sur la pertinence des images qui nous sont envoyées" explique-t-il.

De nombreuses photos ont en effet été signalées au Peloton de gendarmerie de haute montagne. Ce jeudi 18 novembre, une publication avait en effet interpelé les volontaires. On pouvait y apercevoir deux taches de couleur, l'une orange et l'autre rose. Après avoir effectué une mission de reconnaissance en hélicoptère, le PGHM expliquait : " On voit souvent ce que l'on a envie de voir, et c'est tout à fait compréhensible, mais il s'agit bien d'un bosquet, nous l'avons survolé dans la matinée. Des taches jaunes et orangées il y en a hélas souvent dans la nature. Cette photo est bel et bien une fausse piste." Les gendarmes remerciaient cependant les bénévoles pour leur implication, et rappelaient la mobilisation quotidienne du PGHM sur des missions à terre comme en survol, bien que l'hélicoptère de la gendarmerie ne soit pas uniquement affrété à cette opération.

Lire aussi : Parachutistes disparus : deux taches colorées aperçues sur une photo, une fausse piste selon les gendarmes

Ce samedi 20 novembre au soir, un proche des deux hommes annonçait sur les réseaux sociaux la fin des recherches. "C’est le cœur brisé que nous sommes amenés à prendre une terrible décision, l’arrêt des recherches. Nous sommes persuadés qu’ils sont dans une zone complètement inaccessible et pour laquelle des recherches poussées engageraient la vie de ceux qui les mèneraient". L'ami des deux disparus n'a par ailleurs pas manqué de saluer l'investissement et les efforts du PGHM comme des volontaires: "nous ne pourrons jamais vous remercier assez pour votre énergie, votre courage, votre solidarité et votre gentillesse dans ces moments difficiles, les réunionnais ont cette force que l’on ne retrouve nul part ailleurs".

La brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA) pourrait quant à elle poursuivre les recherches. Elle devait ce week-end effectué des survols de la zone prioritaire de recherche en drone.

mt.www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Citoyens un peu moins c.., Posté
je conseille vivement à "Citoyens observateurs" de sortir et d'arrêter de regarder la téloch... déjà il sera peut être un peu moins c.. et ensuite il se rendra compte de ce que c'est la foret et le dénivelé sur son ile...
Citoyens observateurs, Posté
C'est le Triangle des Bermudes ici à La Réunion'! C'est quoi toutes ces mystérieuses disparitions restées sans explication aucune' Il y aurait un trou direct vers les Enfers, ou un mystérieux animal qui avalerait en entier les individus' Il y a pourtant des bases militaires ici, des images satellites à exploiter, on est tous super-espionnés par nos Gsm, ... Et personne ne se demande ce qui se passe ici à La Réunion'!'
Courage, Posté
Une vraie solidarité autant du côté du PGHM que des volontaires. Que l'on trouve les disparus.