Tribune libre de Jean-Hugues Ratenon :

Bras Panon : absence d'intervention des pompiers sur un incendie


Publié / Actualisé
Après mon message d'alerte de lundi dernier (voir communiqué) sur l'absence d'intervention des pompiers de Bras Panon sur un incendie dans une concession d'automobile dans la même ville qui a provoqué d'importants dégâts (180 000 euros de préjudice selon le propriétaire) je me suis inquiété des effectifs dans les casernes de pompiers.
Après mon message d'alerte de lundi dernier (voir communiqué) sur l'absence d'intervention des pompiers de Bras Panon sur un incendie dans une concession d'automobile dans la même ville qui a provoqué d'importants dégâts (180 000 euros de préjudice selon le propriétaire) je me suis inquiété des effectifs dans les casernes de pompiers.

Je me réjouis que les médias, sans polémique,  se soient emparés de ce sujet grave et ont apporté des informations sur ce qui apparait comme un dysfonctionnement ce soir là.

Je me félicite que le Président du CA du SDIS ait fait part aussi de son inquiétude sur cette situation et a annoncé le recrutement de plusieurs dizaines de sapeurs pompiers volontaires après le concours de ce 18 novembre. Je me félicite également que le SDIS ait décidé de déclencher une enquête interne afin de comprendre ce qui s’est passé lors de cet incendie à Bras Panon et pourquoi les pompiers dont la caserne se trouve à quelques mètres ne sont pas intervenus.

J’attends les conclusions de cette enquête. Sans l’ombre d’une quelconque polémique, j’ai tenu à lancer cette alerte parce qu’il s’agit là d’un sujet grave : la sécurité des biens et des personnes.  Imaginons une seule seconde s’il s’était agit d’un incendie dans une maison avec des occupants à l’intérieur. Les conséquences auraient été dramatiques. Dès mon arrivée à la Réunion vendredi matin, j’ai rencontré le Président du CA du SDIS, Mr Stéphane FOUASSIN qui m’a confirmé tous les points évoqués plus haut et l’en remercie.

J’ai eu aussi un échange téléphonique avec le maire de Bras Panon Monsieur Jeannick Atchapa qui partage mes inquiétudes et appelle lui aussi rapidement à des solutions pérennes. Dans l’après midi, j’ai rencontré les syndicats des sapeurs pompiers à ma permanence parlementaire qui m’ont fait part d’un certain nombre de revendications que je vais transmettre aux responsables du SDIS. J’ai pris bonne note que pour eux les embauches promis ne régleront que partiellement le problème.

Mais je fais confiance au dialogue social pour que ceux qui mettent en danger leur vie pour sauver les autres soient entendus et que leurs conditions de travail soient améliorées.

Je reste très attentif sur ce dossier et demeure disponible pour porter la voix des uns et des autres pour un Service Départemental d’Incendie et de Secours avec tous les moyens nécessaires que ce soit sur le plan matériel que sur le plan humain.
Agissons avant qu’il ne soit trop tard.

Jean Hugues Ratenon, Député de la Réunion

   

2 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
De loin la rapidité des sapeurs pompiers sur un lieu d'intervention est exemplaire et admirable. Ils sont sur place quasiment les premiers, sans trop de palabre au préalable, bravo. Monsieur le député dans vos évocations : dysfonctionnement, effectifs, n'auriez-vous pas omis de dire aussi, mise à pied de certains depuis le 15 septembre 2021, sans avoir commis la moindre faute professionnelle. Être sanctionné pour avoir Refusé de se faire injecter de l'expérimental dans les veines, n'est pas TOLÉRABLE.
Missouk, Posté
Bof... Un bel écrit dont vous auriez pu vous passer ! Vos interventions sont celles que doivent faire et porter un élu. S'en justifier, voire s'en glorifier, me semble vraiment inutile.