[LIVE-VIDEOS/PHOTOS] Les causes de la mort inconnues (actualisé) :

Cachalot échoué à la Grande Chaloupe : la carcasse évacuée vers le large


Publié / Actualisé
Une carcasse de cétacé a été repérée au large de la Grande Chaloupe ce mardi 23 novembre 2021. Un bateau s'est d'abord chargé de rapprocher la carcasse, le cétacé pourrait ensuite être remorqué soit sur terre, soit vers le large. Le corps étant dans un état de décomposition avancé, il ne sera pas possible d'effectuer d'autopsie, a indiqué l'association d'étude des cétacés Globice qui est sur place. Les causes du décès ne seront donc pas connues. Il s'agirait d'un cachalot femelle, et non d'une baleine au vu de la taille de l'animal, des pectorales et de la forme du corps. Un survol en drone a été effectué, permettant d'apercevoir des morsures. Deux requins tigre sont d'ailleurs venus dévorer la carcasse en cours d'après-midi, un spectacle naturel, ces poissons étant des charognards. Nous sommes en live, suivez-nous (Photo mm/www.ipreunion.com)
Une carcasse de cétacé a été repérée au large de la Grande Chaloupe ce mardi 23 novembre 2021. Un bateau s'est d'abord chargé de rapprocher la carcasse, le cétacé pourrait ensuite être remorqué soit sur terre, soit vers le large. Le corps étant dans un état de décomposition avancé, il ne sera pas possible d'effectuer d'autopsie, a indiqué l'association d'étude des cétacés Globice qui est sur place. Les causes du décès ne seront donc pas connues. Il s'agirait d'un cachalot femelle, et non d'une baleine au vu de la taille de l'animal, des pectorales et de la forme du corps. Un survol en drone a été effectué, permettant d'apercevoir des morsures. Deux requins tigre sont d'ailleurs venus dévorer la carcasse en cours d'après-midi, un spectacle naturel, ces poissons étant des charognards. Nous sommes en live, suivez-nous (Photo mm/www.ipreunion.com)
  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de l'avoir suivi

  • IPR

    Le résumé de l'opération par Globice :

  • IPR

    Le cachalot évacué au large

    "Le cachalot a été treuillé ce soir au large, à une distance à laquelle il ne constitue plus une menace pour les côtes réunionnaises" indique la préfecture.

  • IPR

    Le cachalot devrait être remorqué vers le large

    Les moyens maritimes ne sont pas encore tout à fait arrêtés mais la carcasse du cachalot devrait être remorquée pour être relâchée au large. C'était l'hypothèse privilégiée jusqu'ici.

    Les équipes de Globice attendent encore de savoir comment les opérations peuvent se dérouler exactement mais un remorquage vers le large est l'option retenue à ce stade.

  • IPR

    Deux requins tigre arrivent pour dévorer la carcasse du cachalot

    Sur place, les équipes confirment l'arrivée de deux requins tigre, attirés par la carcasse du cachalot. Rien d'anormal puisque les requins sont des charognards. Ainsi il ne s'agit que de la loi de la nature, bien que le spectacle puisse sembler impressionnant.

    Photo Globice

  • IPR

    Survol en drone au-dessus du cachalot échoué

  • IPR

    La mort du cachalot peut tout à fait être naturelle

    Après son survol de la zone en drone, le responsable communication de Globice Jean-Marc Gancille indique qu'il n'a pas vu de trace d'une collision avec un bateau. Il a cependant repéré des morsures liées à des prédateurs, ce qui paraît logique après le décès de l'animal.

    Il pourrait s'agir d'un cachalot juvénile, confirme-t-il, sans garantie. La mort peut tout à fait être naturelle, comme celle du baleineau Billy fin 2018, dont le corps était infesté de parasites. Ecoutez :

  • IPR

  • IPR

    Le souvenir de Billy en tête

    L'histoire rappelle celle du baleineau Billy, qui avait été retrouvé échoué le 29 octobre 2018 au niveau de la Grande Chaloupe.

    Une grande chaîne de solidarité s’était immédiatement organisée pour essayer de le sauver. Après plusieurs heures de lutte il avait pu être ramené jusqu’au large. Il est hélas décédé le lendemain. Après avoir été remorqué, le baleineau a été enterré dans la Savane.

  • IPR

    Sans doute pas d'autopsie

    Vu son état de décomposition, il peut être compliqué de le déporter vers le large et il est quasiment sûr qu'aucune nécropsie ne sera effectuée. Mais le laisser là serait tout aussi complexe étant donné qu'il pourrait attirer  les requins et resterait à la vue des agents du chantier de la NRL. Il pourrait s'agir d'un cachalot femelle et il est difficile de dire à quand remonte le décès.

    Pour l'instant Globice cherche une solution d'évacuation.

    Les cachalots ne sont pas rares à La Réunion, ils restent généralement au large des côtes.

  • IPR

    Le corps dérive contre les accropodes, regardez :

  • IPR

    Il s'agit sans doute d'un cachalot

    "La forme de la machoire inférieure ne ressemble pas à celle d'une baleine, les pectorales sont aussi beaucoup plus petits que ceux d'une baleine, vraisemblablement il s'agit plutôt d'un cachalot" indique Julie Martin, de l'association Globice.

    Le responsable sensibilisation de l'association Jean Marc Gancille est arrivé et va effectuer un survol par drone au dessus de l'animal. Les équipes du réseau échouage ne savent toujours pas ce qui va être effectué pour évacuer l'animal.

  • IPR

    Nos journalistes sont sur place, regardez :

  • IPR

    Nos journalistes sont sur place, regardez :

  • IPR

    Bonjour

    Nous ouvrons ce live pour suivre l'échouage d'un cétacé près de la Grande Chaloupe

A propos

Un cétacé échoué à la Grande Chaloupe

Une carcasse de cétacé a été repérée au large de la Grande Chaloupe ce mardi 23 novembre 2021, aux alentours de midi. Un bateau s'est d'abord chargé de se rapprocher la carcasse, afin d'effectuer des prélèvements de peau.

Il s'agirait d'un cachalot, potentiellement juvénile. L'animal mesure près de 5 mètres. Il pourrait ensuite être remorqué soit sur terre, soit vers le large. La possibilité de l'emmener au large est la plus crédible.

Le corps étant dans un état de décomposition avancé, il ne sera sans doute pas possible d'effectuer d'autopsie, a indiqué l'association d'étude des cétacés Globice qui est sur place. Les causes du décès ne seront donc pas connues.

Il pourrait s'agir d'un cachalot femelle, et non pas d'une baleine au vu de la taille de l'animal, des nageoires pectorales et de la forme du corps.

   

1 Commentaire(s)

Jeanbon, Posté
Remorquez le au large, les requins s'en occuperont, laissez faire dame nature !