Incidents OL-OM :

Jet de bouteille sur Dimitri Payet : l'auteur condamné à six mois de prison avec sursis


Publié / Actualisé
Une peine de six mois de prison avec sursis a été prononcée ce mardi 23 novembre 2021 à l'encontre de l'auteur du jet de bouteille sur le joueur Dimitri Payet dimanche soir à Lyon, lors du match de Ligue 1 OL-OM. (Photo AFP)
Une peine de six mois de prison avec sursis a été prononcée ce mardi 23 novembre 2021 à l'encontre de l'auteur du jet de bouteille sur le joueur Dimitri Payet dimanche soir à Lyon, lors du match de Ligue 1 OL-OM. (Photo AFP)

Six mois de prison ferme avait d'abord été requis à l'encontre de l'auteur du jet de bouteille. L'incident provoqué par le mis en cause, âgé de 32 ans, avait provoqué l'interruption définitive du match opposant Lyon à Marseille dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1.

Pour rappel, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), réunie en urgence ce lundi, a sanctionné l'Olympique lyonnais du huis clos total de son stade à titre conservatoire, après un jet de bouteille visant Dimitri Payet dimanche et l'arrêt du match contre l'OM.

Lire aussi - Payet victime d'un jet de bouteille : un match à huis clos infligé à l'Olympique lyonnais

"Au regard du grave incident intervenu pendant la rencontre (...), la commission de discipline de la LFP décide de mettre le dossier en instruction et prononce, à titre conservatoire, un huis clos total du Groupama Stadium jusqu'au prononcé de la mesure définitive", attendu le 8 décembre, a annoncé la LFP.

Cette mesure de huis clos concerne le match Lyon-Reims programmé le 1er décembre, a-t-elle précisé. Au terme de son enquête, la commission de discipline doit se prononcer à la fois sur la responsabilité de Lyon dans cet incident et sur le sort du match, interrompu à 0-0 après moins de deux minutes de jeu lorsque Payet a été heurté au visage par une bouteille d'eau en plastique alors qu'il s'apprêtait à frapper un corner.

En août dernier, de graves débordements lors de Nice-OM, qui avaient déjà commencé par des jets de bouteilles visant Payet, avaient été sanctionnés d'un retrait d'un point (plus un avec sursis) et trois matches à huis clos pour Nice.

L'OM est également sous la menace d'un retrait d'un point, la commission de discipline lui ayant infligé un sursis après des dégradations commises par des supporters marseillais au stade Raymond-Kopa d'Angers en septembre.

www.ipreunion.com / [email protected] avec AFP

   

1 Commentaire(s)

Dalton , Posté
Un autre Dalton à Lyon. Interdiction stade à vie serait une bonne idée.