Environnement :

Mayotte : signature d'un accord pour la protection des milieux littoraux et marins


Publié / Actualisé
Valérie Verdier, PDG de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), et Aurélien Siri, directeur du Centre Universitaire de Formation et de Recherche (CUFR) de Mayotte ont signé un accord-cadre de coopération scientifique et technique le 18 novembre 2021 à la Case Rocher en Petite Terre, en présence de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI). Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo IRD)
Valérie Verdier, PDG de l'Institut de recherche pour le développement (IRD), et Aurélien Siri, directeur du Centre Universitaire de Formation et de Recherche (CUFR) de Mayotte ont signé un accord-cadre de coopération scientifique et technique le 18 novembre 2021 à la Case Rocher en Petite Terre, en présence de Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (MESRI). Nous publions le communiqué complet ci-dessous (Photo IRD)

Cet accord s’inscrit dans le double contexte d'un renforcement des activités de l'IRD à Mayotte et d'une structuration progressive des activités de recherche au sein du CUFR. Il définit pour quatre ans un cadre de coopération pour des activités de recherche, de formation, d’expertise et d’information scientifique conduites en partenariat.
 
Le domaine de coopération central identifié concerne les milieux littoraux et marins mahorais. Ces espaces fragilisés présentent de forts enjeux - démographique, économique, culturel et environnemental - dont la protection, la préservation et la valorisation constituent aujourd'hui une priorité pour l’IRD et le CUFR, qui réalisent des suivis des récifs coralliens mahorais depuis 2007.

Plus largement, les coopérations pourront porter sur les domaines suivants :

• Connaissance, gestion, protection et mise en valeur des socio-écosystèmes littoraux et marins mahorais
• Valorisation de la biodiversité, restauration des milieux naturels et solutions basées sur la nature
• Caractérisation des aléas naturels et risques associés
• Évolution des sociétés et leur résilience face aux pressions naturelles et anthropiques
• Étude des rapports entre humains et non-humains (communautés coralliennes par exemple)
• Développement urbain durable
• Éducation et sensibilisation à l'environnement
• Développement d'une exploitation durable et vertueuse des environnements naturels

"La signature de cet accord-cadre augure de belles perspectives de collaborations de recherches interdisciplinaires pour faire face ensemble aux enjeux du territoire avec une volonté de rayonner dans l'océan Indien", précise Valérie Verdier, PDG de l'IRD. "Je souhaite pouvoir structurer et formaliser davantage la présence de l'Institut à Mayotte, répondre aux besoins des populations, construire ensemble avec le CUFR et les partenaires mahorais des recherches orientées vers des solutions et des innovations pour le territoire".

"Je ne peux que me réjouir de la signature, aujourd'hui, d'un accord-cadre visant à établir un partenariat avec l'IRD et à renforcer nos actions conjointes en matière de recherche", déclare Aurélien Siri, Directeur du CUFR de Mayotte. "Cet accord est un événement important car il donne un cadre à notre volonté de travailler ensemble. Nous avons besoin aujourd'hui avec l'IRD de poursuivre les relations préexistantes, mais aussi de développer de nouveaux projets communs. Ce partenariat s'articule autour d'actions qui pourront prendre la forme d'accueil réciproque de personnels ou de collaborations plus structurées telles que des projets de recherche et de formations à la recherche pour les étudiants".

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !