Pour promouvoir l'usage du vélo :

C'est la vélorution à Saint-Denis


Publié / Actualisé
Ce samedi 27 novembre 2021, le collectif " Citoyens dionysiens à vélo ", soutenu par un collectif d'associations (Alternatiba péi, Attac, Collectif mobilité CHOR EPSMR, Collectif Pacte pour la transition de Saint-Denis, Comité Réunionnais de Promotion du Vélo, Ekopratik, Extinction Rébellion, Greenpeace Réunion, Lo GUEPE, Velovie) organise la 3ème Vélorution de Saint-Denis. L'objectif est de sensibiliser les citoyens et les pouvoirs publics " sur la nécessité de développer un écosystème cyclable apaisé et incitatif ". Rendez-vous est donné à 13h45 dans le parking face à la CINOR pour rejoindre le Barachois où un " village vélo " sera installé (Photo archives D.R.)
Ce samedi 27 novembre 2021, le collectif " Citoyens dionysiens à vélo ", soutenu par un collectif d'associations (Alternatiba péi, Attac, Collectif mobilité CHOR EPSMR, Collectif Pacte pour la transition de Saint-Denis, Comité Réunionnais de Promotion du Vélo, Ekopratik, Extinction Rébellion, Greenpeace Réunion, Lo GUEPE, Velovie) organise la 3ème Vélorution de Saint-Denis. L'objectif est de sensibiliser les citoyens et les pouvoirs publics " sur la nécessité de développer un écosystème cyclable apaisé et incitatif ". Rendez-vous est donné à 13h45 dans le parking face à la CINOR pour rejoindre le Barachois où un " village vélo " sera installé (Photo archives D.R.)

A La Réunion, le principal mode de déplacement demeure la voiture individuelle, avec un parc automobile de près de 350.000 véhicules pour 850.000 habitants. Arrive ensuite le transport en commun qui représente environ 10% des déplacements, et, loin derrière le vélo qui représente, selon l’Observatoire régional de la mobilité, environ 2% des déplacements.

Si ces dernières années les modes alternatifs se sont développés grâce à la démocratisation du vélo électrique et de la trottinette électrique, et au développement des pistes cyclables (180 km d’itinéraires cyclables), le collectif Citoyens dionysiens à vélo plaide pour " la mutation de nos modes de transport ".

"Nous souhaitons que les collectivités en charge des questions de transport cordonnent leurs efforts afin de proposer et mener au plus vite une politique volontariste, en matière de développement des mobilités actives, dont le vélo", souligne le collectif dans un communiqué.

Les manifestants estiment par ailleurs que " le vélo permet d’agir sur plusieurs leviers pour transformer à moindre coût notre cadre de vie quotidien ". D’abord un levier écologique, sa fabrication n’utilisant que peu de ressources et son utilisation permettant de réduire les pollutions atmosphériques.

Un levier social ensuite compte tenu de son coût d’achat et d’entretien maîtrisé et de ses bienfaits pour la santé. Enfin le levier démocratique, afin de favoriser la prise en compte des cyclistes dans les politiques publiques d’aménagement.

Aussi, le collectif qui manifeste ce samedi demande que des actions et aménagements soient développés de toute urgence sur Saint-Denis, tels que " la mise en place d’un plan vélo cohérent associé à une programmation pluriannuelle de travaux chiffrée ", " des postes cyclables permettant aux familles de circuler en site propre sur des axes très fréquentés ", " la transformation du centre-ville en développant de véritables zone 30 en sens unique ", " la végétalisation des aménagements pour offrir des parcours ombragés ", ou encore le développement des emplacements de stationnements vélos ".

Pour faire entendre sa voix, le collectif, en lien avec d’autres associations, déambulera donc dans les rues de Saint-Denis ce samedi 27 novembre 2021, depuis la CINOR jusqu’au barachois où un village vélo est installé avec plusieurs ateliers : réparation et décoration de vélos, défis, présentation du baromètre villes cyclables etc.

Lire aussi : Saint-Pierre : 600 cyclistes présents à la vélorution "sound system"

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Gaz-oil, Posté
    Préoccupations qui n intéressent que les dyonisiens, les saint paulois et les St pierrois. As t on déjà vu une seule velorution dans une ville de l est, dans une ville des hauts. Évidemment que non il y aurait 10 fois moins de monde car il faut la force pour pousse vélo dans la côte. Douce utopie neoecolobobo j suis mal dans ma peau
    Lina, Posté
    La photo date de quand ' Faire du sport sans masque oui... mais à l arrêt tout le monde sans masque ! Coller les uns aux autres... après le discours de notre variant national et ses conseils que tout le monde applique ! Faites du sport...c est bon pour la santé.