Gaz, gazole et sans-plomb :

Carburants : nouvelle augmentation des prix en décembre


Publié / Actualisé
Le prix des carburants augmentent une nouvelle fois en décembre 2021 : le sans plomb est en hausse à 1,60 euro/litre (+ 3 centimes), le gazole est en hausse à 1,22 euro/litre (+ 2 centimes), et le prix de la bouteille de gaz est en hausse à 21,55 euros(+ 52 centimes). Nous publions le communiqué de la préfecture ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le prix des carburants augmentent une nouvelle fois en décembre 2021 : le sans plomb est en hausse à 1,60 euro/litre (+ 3 centimes), le gazole est en hausse à 1,22 euro/litre (+ 2 centimes), et le prix de la bouteille de gaz est en hausse à 21,55 euros(+ 52 centimes). Nous publions le communiqué de la préfecture ci-dessous (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les prix des produits pétroliers et gaziers à La Réunion sont fixés en application des dispositions du code de l’énergie. Le mécanisme de réglementation des prix des carburants qui en résulte permet de se conformer aux conditions réelles du marché et d’assurer la transparence sur la formation des prix des hydrocarbures.

En novembre, les cours mondiaux des carburants sont en légère hausse (+ 1,28 %) pour le supercarburant et en légère baisse (- 1,72 %) pour le gazole.

En ce qui concerne le gaz, la cotation mensuelle du butane enregistre une hausse à 830 dollars/TM (soit + 4,40 %), tout comme celle du propane (870 dollars/TM, soit + 8,75 %).

Le fret des carburants est en forte hausse (+ 63,05 %), ce qui vient renforcer la hausse du prix final des carburants. De plus, l’euro a connu une légère baisse par rapport au dollar, la moyenne des parités sur 15 jours ouvrés s’établit à 1,1461 dollar (- 1,16 %) pour 1 euro pour les carburants et à 1,1481 euro/€ (- 0,98 %) pour le gaz.

Les frais de passage, comme les marges de gros et de détail, fixées par arrêté préfectoral, restent pour leurs parts inchangés. Le mode de calcul des taxes environnementales est revu à la baisse pour les carburants destinés aux professionnels, ce qui entraîne une baisse du tarif final de ces produits, malgré la hausse des autres paramètres.

Il en découle ainsi :

- Pour le sans plomb

Le prix public est en hausse à 1,60 euro/litre (+ 3 cts par rapport au mois précédent). Cette évolution s’explique par la hausse de la cotation moyenne (+ 1 ct environ sur le prix final), confortée par la baisse de la parité (+ 1 ct environ) et la hausse du fret (+ 1 ct). La baisse des CEE vient à peine tempérer cette hausse, sans toutefois être perceptible sur le prix final.

- Pour le gazole
Le prix de vente est en hausse à 1,22 euro/litre (+ 2 cts) essentiellement du fait de la hausse du fret et la baisse de la parité. La combinaison de la baisse des cotations et celle des CEE vient limiter la hausse du prix final.

- Pour le gaz

Le prix final de la bouteille est en hausse à 21,55 euros (+ 52 cts). Ceci s’explique essentiellement par l’évolution à la hausse des cotations (+ 4,84 % en cumulé), accentuée par l’affaiblissement de l’Euro (- 0,98 %) face au dollar. Les cotations " pèsent " pour près de 42 cts de hausse sur le prix final, auxquels viennent s’ajouter 10 cts pour la fluctuation de l’Euro.

En conséquence, les prix des produits pétroliers et gaziers à La Réunion s’établissent de la façon suivante au 1er décembre 2021 :

Pour information, l’historique de ces produits sur les trois dernières années se décline comme suit :


Face à la montée conjoncturelle des prix de l’énergie, qui impacte lourdement les ménages modestes, le Premier ministre avait annoncé une aide exceptionnelle de 100 euros pour les 5,8 millions de foyers bénéficiant du " Chèque énergie ". Il est rappelé que cette aide de 100 euros sera automatiquement envoyée aux foyers éligibles (sans démarche de leur part) dans le courant du mois de décembre 2021, et ce quel que soit votre type de chauffage utilisé.

Chaque foyer peut vérifier son éligibilité au " Chèque énergie 2021 " en se rendant sur ce site

   

Mots clés :

2 Commentaire(s)

Themoucate , Posté
Les craintes liées à ce nouveau variant ont aussi fait chuter les prix du pétrole et entraîné de fortes baisses des bourses mondiales. Francfort a perdu 4,15% à la clôture, Paris enregistrant sa pire séance depuis mars 2020 (-4,75%) et Londres depuis juin 2020 (-3,64%). Déstabilisée également, la Bourse de New York a clôturé en net recul avec sa plus forte chute de l'année (-2,53%).
Tout augmente , Posté
Le covid augmente. Le prix carburant augmente.