Visite de la vice-présidente de la fédération française à La Réunion :

Athlétisme : Anne Tournier-Lasserve veut faire du lien


Publié / Actualisé
L'athlétisme réunionnaise a reçu ces derniers jours la visite de la vice-présidente de la FFA (fédération française d'athlétisme). Anne Tournier-Lasserve a rencontré les collectivités pour finaliser le projet "Réunion, terre de stage des équipes de France" et a profité de son séjour pour rappeler combien la fédération souhaitait faire du lien avec les territoires ultra-marins. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'athlétisme réunionnaise a reçu ces derniers jours la visite de la vice-présidente de la FFA (fédération française d'athlétisme). Anne Tournier-Lasserve a rencontré les collectivités pour finaliser le projet "Réunion, terre de stage des équipes de France" et a profité de son séjour pour rappeler combien la fédération souhaitait faire du lien avec les territoires ultra-marins. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

"Surfer sur la vague de l’après meeting", c’est ainsi que nous avions titré notre article bilan, l’an passé, au lendemain du meeting international des épreuves combinées organisé sur le stade de Saint-Paul qui avait permis à Kevin Mayer de se qualifier aux Jeux olympiques de Tokyo.

Une sorte de demi-finale olympique importante pour l’athlétisme français puisque le décathlonien a finalement été le seul médaillé français au Japon l’été dernier (argent) au terme de JO qualifiés de ternes par les observateurs pour la FFA.

Il y a un an, André Giraud, le président de la FFA, avait honoré de sa présence le meeting réunionnais. Un an après,  le Marseillais a dépêché sa vice-présidente chargée du haut-niveau, Anne Tournier-Lasserve, pour visiter de nouveau notre île.

C’est un séjour express que l’ancienne sauteuse en hauteur (1,78 m), licenciée depuis 48 ans dans le même club, l’ES Montgeron (où elle a été tour à tout athlète, entraineur et dirigeante et présidente), a effectué chez nous puisque, arrivée vendredi matin, elle est repartie ce lundi soir, non sans avoir bien avancé sur certains dossiers.

- Les équipes de France à la Réunion jusqu’en 2024 -

Au pas de course, elle a ainsi en compagnie de Jean-Claude Prianon, le président de la Ligue réunionnaise d’athlétisme, et son frère Jean-Louis, secrétaire général, vu la Région et le Département notamment avec qui elle a signé une convention reconductible chaque année jusqu’en 2024 pour que les équipes de France préparent les JO de Paris sur notre île.

Les deux collectivités ont mis chacune 30 000 euros au panier par an. Raison pour laquelle les perchistes, décathloniens, lanceurs de disque et de javelot sont actuellement sur nos stades (Saint-Paul et Etang-Salé) pour se préparer. Hormis les premiers nommés, ils seront tous présents au meeting de la Réunion, version 2021, le samedi 11 décembre à L’Etang-Salé.

Puis on les reverra sans doute, ou d’autres spécialités (" c’est la direction technique nationale qui décide ", précise Anne Tournier-Lasserve, indiquant aussi que " la LRA peut demander à recevoir certaines spécialités dans le cadre de son plan d’actions "), en décembre 2022 pour le meeting qui se déroulera à Saint-Paul cette fois-ci ou encore en avril 2023 lors du meeting pré Jeux des îles à Saint-Denis.

"Rien n’oblige les équipes de France à venir en décembre", informe celle qui occupe également le poste de vice-présidente du CNOSF (comité national olympique et sportif français).

Durant son séjour, la Francilienne a également rappelé l’importance " d’être en lien avec nos territoires ultra-marins " dont les spécificité géographiques ne sont plus à prouver. Eloignement et isolement parfois sont des freins. " On ne veut pas qu’ils se sentent éloignés. Nous sommes en train de travailler avec les élus des Dom-Tom la circulaire financière de manière réaliste ; nous souhaitons mettre les athlètes, entraineurs et dirigeants en lien avec des clubs métropolitains quand ils viennent ; nous réfléchissons également à la mise en place d’une double licence. "

Notre interlocutrice évoque également l’intérêt de nommer un référent outre-mer à la DTN pour développer les formations et autres actions.

- L’Entre-Deux candidat à l’organisation des championnats de France de trail en 2024 -

L’athlétisme réunionnais, on l’a vu ces dernières années avec l’organisation de 11 meetings en onze ans, a souhaité mettre l’accent sur la piste. La FFA l’aidera peut-être à en faire de même pour le trail, discipline énormément pratiquée dans l’île mais qui manque d’une élite. L’organisation d’une championnat de France en 2024 sur notre sol, en trail court et trail  long, pourrait être un détonateur.

La ville de l’Entre-Deux s’est verbalement portée candidate ces derniers jours. 3I faut maintenant monter le dossier de candidature ", précise la représentante fédérale qui conseille à l’ensemble de l’athlétisme réunionnais à de donner la main autour de ce projet. Afin qu’il ne demeure pas à ce stade…

A l’instar du centre d’entrainement de Saint-Joseph en trail et course de montagne annoncé l’an passé et qui a du plomb dans l’aile. L’absence de Jean-Louis Lebon, le CTS, actuellement arrêté, est une des explications. Le manque de personnes ressources pour gérer de tels dossiers  l’est aussi.

lb/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !