A quatre mois de l'élection :

Présidentielle 2022 : les candidats déclarés à ce jour sont...


Publié / Actualisé
L'élection présidentielle, prévue au mois d'avril 2022, voit la liste de ses prétendants s'allonger. Récemment ce sont Eric Zemmour et Valérie Pécresse qui ont annoncé leur candidature. Emmanuel Macron, lui, n'a toujours pas annoncé briguer une éventuelle seconde mandature. Parmi les "gros" candidats déjà déclarés, beaucoup reviennent après s'être déjà présentés en 2012 et 2017 et sont déjàn connus des électeurs. Tour d'horizon des candidats déjà déclarés. (Photo d'illustration AFP)
L'élection présidentielle, prévue au mois d'avril 2022, voit la liste de ses prétendants s'allonger. Récemment ce sont Eric Zemmour et Valérie Pécresse qui ont annoncé leur candidature. Emmanuel Macron, lui, n'a toujours pas annoncé briguer une éventuelle seconde mandature. Parmi les "gros" candidats déjà déclarés, beaucoup reviennent après s'être déjà présentés en 2012 et 2017 et sont déjàn connus des électeurs. Tour d'horizon des candidats déjà déclarés. (Photo d'illustration AFP)

Ils et elles sont 38 en tout. Parmi eux et elles, des personnalités déjà bien connues du grand public, d'autres beaucoup moins. Si (presque) toutes les couleurs et orientations politiques sont représentées, une absence se fait remarquer : celle du Président de la République Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat, très attendu lors de l'élection présidentielle, et déjà classé dans les sondages, n'a toujours pas annoncé sa candidature.

Dans les colonnes de Libération, un proche conseiller du Président confie que celui-ci pourrait bien ne pas présenter. L'annonce ferait office de coup de théâtre à quatre mois de l'élection, alors que l'actuel chef de l'Etat est déjà attendu pour un second tour face à une Marine Le Pen comme en 2017, ou bien un Eric Zemmour qui semble attirer les foules, ou encore une Valérie Pécresse, récemment élue candidate du parti Les Républicains.

Du côté de la gauche, les observateurs politiques estiment qu'il sera difficile de tirer son épingle du jeu. Anne Hidalgo, candidate du Parti socialiste, semble pour l'instant avoir du mal à convaincre et à rassembler autour d'elle.

• Valérie Pécresse

Valérie Pécresse est donc la candidate du parti Les Républicains. Elle a été élue samedi 4 décembre 2021 lors du second tour du congrès, face à Eric Ciotti. Jugée plus modérée que son concurrent au second tour, elle a malgré tout indiqué qu'elle gardait une place importante pour Eric Ciotti dans sa campagne, qu'elle a débuté officiellement ce lundi 6 décembre, à Nice. Elle y a réalisé son premier déplacement en tant que candidate LR.

• Marine Le Pen

Pour la troisième, la présidente du Rassemblement national se lance dans la course à l'Elysée. Elle qui s'était déjà présentée en 2012 s'était présentée à nouveau cinq ans plus tard pour arriver au second tour face à Emmanuel Macron. Largement battue par l'actuel Président, elle se présente à nouveau pour l'élection de 2022. Sa candidature est connue depuis janvier 2020. La candidate du RN est attendue du 19 au 21 décembre 2021 à La Réunion.

• Florian Philippot

Lui qui était auparavant bras droit de Marine Le Pen poursuit sa route en solo. A la tête du parti qu'il a fondé, les Patriotes, il se présente pour la première à l'élection présidentielle.

• Eric Zemmour

Comme Valérie Pécresse, il fait partie des "petits nouveaux" bien que l'annonce de sa candidature n'ait pas été une surprise. Annoncée officiellement le 30 novembre dernier, elle était déjà pressentie alors que le polémiste d'extrême droite multiplait les discours, meetings et plateaux télé. Cet ancien du Figaro et de Cnews est donc désormais inscrit dans la course à la présidentielle. Son premier grand meeting s'est déroulé ce dimanche 5 décembre à Villepinte, au nord de Paris. Il a été ponctué de fortes tensions et de violences faisant des blessés. Une enquête a été ouverte.

• Nicolas Dupont-Aignan

A la tête du parti qu'il a fondé, "Debout la France", Nicolas Dupont-Aignan se présente à l'élection présidentielle pour la troisième fois. Il avait été candidat en 2012 et 2017 et a déclaré sa candidature pour la prochaine élection dès septembre 2020.

• François Asselineau

Lui aussi se présente à nouveau. François Asselineau, président de l'Union populaire républicaine (UPR), est le plus précoce des candidats puisqu'il a annoncé sa candidature dès 2019. Il avait déjà été candidat en 2017 et avait réalisé moins d'1% des voix.

• Anne Hidalgo

De l'autre côté du spectre politique, on trouve le Parti socialiste dont la candidate est Anne Hidalgo, élue à la primaire du parti le 14 octobre dernier. Sa candidature à la présidentielle est connue depuis le 12 septembre. Anne Hidalgo peine cependant à s'envoler dans les sondages, à l'instar de son parti qui depuis l'élection de 2017 a eu du mal à rassembler.

• Arnaud Montebourg

A gauche toujours se trouve Arnaud Montebourg, qui a déclaré sa candidature lui aussi. Il a placé sa campagne électorale sous le signe de la "remontada", un mot-clé qu'il emmène partout avec lui et brandit sur sa page Twitter.

• Jean-Luc Mélenchon

Lui aussi se présente pour la troisième fois : Jean-Luc Mélenchon, chef de file de La France insoumise (LFI), brigue à nouveau la présidence de la République. Il s'était déjà présenté en 2012 où il avait réalisé 11% des voix et en 2017 avec plus de 19% des voix.

• Fabien Roussel

Le Parti communiste se sépare de LFI cette année et sera représenté par Fabien Roussel pour cette élection présidentielle. Celui-ci a été élu en mai dernier. Il est attendu à La Réunion du 15 au 21 décembre.

• Yannick Jadot

Le député Europe Ecologie les Verts se présente à nouveau à l'élection présidentielle. Il a remporté la primaire écologiste face à Sandrine Rousseau le 28 septembre dernier et représentera donc les verts en avril prochain. Rappelons qu'en 2017, il avait finalement retiré sa candidature pour rejoindre Benoît Hamon.

• Philippe Poutou

Troisième candidature pour Philippe Poutou, comme c'est le cas pour Marine Le Pen ou Jean-Luc Mélenchon. Le représentant du parti NPA (Nouveau parti anticapitaliste), éllu candidat par son parti en juin, n'avait réalisé qu'1% des voix en 2012 et 2017.

• Jean Lassalle

Comme c'était déjà le cas en 2017, Jean Lassalle, député des Pyrénées-Atlantiques, se présente une deuxième fois. Il est candidat depuis mars dernier et représente son parti nommé "Résistons".

• Nathalie Arthaud

Comme beaucoup d'autres candidats, Nathalie Arthaud se présente pour la troisième fois, après les élections de 2012 et 2017 où elle avait fait 0,7 et 0,6% des voix. Elle sera la candidate du parti Lutte ouvrière.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !