Bilan de l'Observatoire Energie Réunion :

En 2020, les Réunionnais ont consommé moins d'électricité et de carburant


Publié / Actualisé
Selon un article du journal Les Echos, la consommation énergétique à La Réunion a baissé de plus de 8% en 2020. Un bilan dressé par l'Observatoire Energie Réunion (OER), qui note également une baisse de la consommation de carburant de 14%. Une tendance liée en grande partie au confinement et à la situation sanitaire, poussant les Réunionnais à limiter leurs déplacements. Si les énergies fossiles et renouvelables ont peu bougé, l'OER note un boom des véhicules électriques, dont l'acquisition a augmenté de 74% en 2020. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Selon un article du journal Les Echos, la consommation énergétique à La Réunion a baissé de plus de 8% en 2020. Un bilan dressé par l'Observatoire Energie Réunion (OER), qui note également une baisse de la consommation de carburant de 14%. Une tendance liée en grande partie au confinement et à la situation sanitaire, poussant les Réunionnais à limiter leurs déplacements. Si les énergies fossiles et renouvelables ont peu bougé, l'OER note un boom des véhicules électriques, dont l'acquisition a augmenté de 74% en 2020. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Selon le bilan annuel réalisé par l'Observatoire Energie Réunion (OER), et dévoilé par Les Echos, la consommation d'énergie des Réunionnais a bien baissé durant l'année 2020. On enregistre une moyenne de -8,3% sur toute l'année passée.

- Baisse de 14% pour le carburant -

Concernant le carburant, la baisse enregistrée est de 14%. Un chiffre dû en grande partie aux restrictions sanitaires et au confinement national de mars à mai 2021, limitant les déplacements des Réunionnais. La baisse du trafic aérien est également un élément d'explication.

A noter que les prix du carburant ont justement chuté en 2020. Cette tendance est contre-balancée aujourd'hui par la forte augmentation du gazole et de l'essence. En novembre dernier, le prix à la pompe a fortement augmenté, provoquant la colère des habitants. Le mouvement des Gilets jaunes avait permis une forte baisse des prix mais aujourd'hui ceux-ci sont revenus à leur niveau d'avant crise.

Lire aussi - Prix du carburant : l'augmentation qui pourrait réveiller la colère des Réunionnais

- Stabilité des énergies fossiles et renouvelables, mais moins de bagasse -

L'Observation Energie Réunion note que le département a produit davantage d'hydroélectrcité, comme le rapporte le journal Les Echos. En 2020, cette production a augmenté grâce à une meilleure pluviométrie, contrairement à 2019, année particulièrement sèche. Un bémol cependant : une mauvaise saison pour la canne à sucre, entraînant une diminution de la masse de bagasse disponible. La biomasse est actuellement à l'étude pour remplacer peu à peu le charbon, comme c'est le cas à la centrale thermique de Bois Rouge, gérée par la société Albioma. Pour compléter la bagasse, insuffisante, Albioma continue d'ailleurs d'importer des granulés de bois, venus des Etats-Unis.

L'OER révèle aussi dans son bilan de 2020 que les énergies fossiles (charbon, fioul) représentent environ 68,7% de la consommation électrique de l'île et les énergies renouvelables 31,3%, ce qui représente finalement peu de changements, ces taux restants stables.

- Les voitures électriques ont la cote -

Côté électricité, l'OER enregistre aussi une baisse en 2020, bien que le confinement ait poussé les habitants à rester davantage chez eux. La consommation électrique des Réunionnais est passée de 3,23 MWh/habitant en 2019 à 3,17 en 2020. Une diminution liée aux politiques de maîtrise de la demande d'énergie, indique Les Echos.

La prime à la pose de chauffe-eau solaires a notamment permis de développer ce mode énergétique, via l'installation de plus de 170.000 unités répertoriées sur l'île aujourd'hui, soit une progression de 4,5% pour ce qui est des équipements individuels. Du côté des chauffe-eau solaires collectifs, cette hausse est de 1,5%.

Concernant les voitures électriques, la hausse enregistrée est de 74% soit 2.508 véhicules de ce type à La Réunion. Les véhicules hybrides, eux, ont augmenté de 37% en 2020 soit 10.588 unités. D'ici 2023, les prévisions énergétiques indiquent que 10.600 voitures électriques pourraient circuler sur l'île.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !