Une situation sanitaire tendue :

Maurice : des soignants de l'hôpital Victoria déjeunent sous la pluie


Publié / Actualisé
Ce dimanche 26 décembre 2021, L'Express de Maurice a publié une photo de soignants mauriciens de l'hôpital Victoria à Candos (Quatre Bornes) mangeant sous la pluie. Les soignants ont été privés de vacances à cause des restrictions sanitaires en place. L'illustration témoigne de la situation qu'endurent les soignants depuis deux ans déjà et de la complexité de la situation sanitaire à Maurice. (Capture d'écran de l'Express de Maurice)
Ce dimanche 26 décembre 2021, L'Express de Maurice a publié une photo de soignants mauriciens de l'hôpital Victoria à Candos (Quatre Bornes) mangeant sous la pluie. Les soignants ont été privés de vacances à cause des restrictions sanitaires en place. L'illustration témoigne de la situation qu'endurent les soignants depuis deux ans déjà et de la complexité de la situation sanitaire à Maurice. (Capture d'écran de l'Express de Maurice)

Ces soignants ont déjeuné sous la pluie car la cantine de l’hôpital est "délabrée" et donc inutilisable, rapporte L'Express de Maurice. Les soignants ne cachent pas leur ras-le-bol, exaspérés par la situation sanitaire liée au Covid-19, qui dure depuis deux ans déjà.

Avec les fêtes de fin d'année, ces derniers n'ont pas pu prendre de congés pour passer les fêtes avec leurs proches, souligne le média mauricien, qui parle d'une "frustration, exacerbée en cette période de fête". Le ministère de la Santé a décidé de maintenir les restrictions en place notamment dans le milieu hospitalier, alors qu'"il y a moins d'admissions" expliquent-ils à l'Express de Maurice.

Le ministère de la Santé a d'ailleurs donné une conférence de presse axée sur le Covid-19, mercredi 22 décembre. Pour quatre cas d’admission dans les hôpitaux, "dont l’ENT Hospital, le pays a connu un décès" rapporte Le Mauricien. Cette donnée livrée par le ministère de la Santé montre que la 5ème vague est bien présente à Maurice notamment avec 382 cas positifs, 119 cas importés et 229 personnes en quarantaine. 142 cas positifs viennent de pays à risques.

Lire aussi - Maurice confrontée à une nouvelle vague de Covid-19

Avant la réouverture complète des frontières le 1er octobre, le gouvernement mauricien avait pour objectif de vacciner 60% de la population. C'est finalement 61% des Mauriciens qui ont reçu au moins deux doses au 11 septembre. Les autorités ont rendu la vaccination obligatoire dans certains secteurs dont le tourisme, qui représente 25% du PIB, sous peine d'amendes ou de prison. 

Le gouvernement avait le même jour mis fin à la quarantaine obligatoire pour les voyageurs vaccinés détenant un test PCR de moins de 72 heures. Steven Obeegadoo, premier ministre adjoint avait déclaré à cette occasion : "c’est un grand jour pour Maurice et nous sommes ravis de pouvoir accueillir à nouveau les touristes".

Lire aussi - Maurice accueille son premier contingent de voyageurs

Malgré l'encadrement pour l'accueil des touristes sur le sol mauricien, la situation sanitaire ne cesse de se dégrader. La France avait classé l'île soeur en "zone rouge" dans un arrêté daté du 30 novembre 2021. Cette décision avait été prise face à la recrudescence du virus en novembre, mois durant lequel 348 personnes sont décédées des suites du Covid-19, d'après L'Express de Maurice.

Ce dimanche 26 décembre, 38 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés par les autorités mauriciennes. Le nombre de contaminations pourrait s'accroître dans les semaines à venir, notamment avec les fêtes de fin d'année.

vl/www.ipreunion. com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !