Outre-mer à la télévision :

Nouvelle chaîne "Ombre Première" : mais pourquoi avoir supprimé France Ô ?


Publié / Actualisé
Mais quelle est cette mystérieuse chaîne dédiée aux Outre-mer que l'on voit poindre le bout de son nez, annoncée par le ministère de la Culture et dont on sait à ce stade bien peu de choses ? "Ombre Première", ce substitut qui ne dit pas son nom et vient remplacer, l'air de rien, la très regrettée France Ô, portée disparue en août 2020. Supprimer cette dernière pour donner toute la place aux Outre-mer sur la scène médiatique nationale : tel était l'objectif du gouvernement. Alors pourquoi la petite nouvelle dont le nom n'a pourtant rien de très lumineux fait-elle son entrée ? Il s'agit de musique avant tout, indique le gouvernement. Avec du sport, du divertissement, de la danse et des émissions culturelles. Une France Ô bis, en somme (Photo : capture d'écran Facebook ministère des Outre-mer)
Mais quelle est cette mystérieuse chaîne dédiée aux Outre-mer que l'on voit poindre le bout de son nez, annoncée par le ministère de la Culture et dont on sait à ce stade bien peu de choses ? "Ombre Première", ce substitut qui ne dit pas son nom et vient remplacer, l'air de rien, la très regrettée France Ô, portée disparue en août 2020. Supprimer cette dernière pour donner toute la place aux Outre-mer sur la scène médiatique nationale : tel était l'objectif du gouvernement. Alors pourquoi la petite nouvelle dont le nom n'a pourtant rien de très lumineux fait-elle son entrée ? Il s'agit de musique avant tout, indique le gouvernement. Avec du sport, du divertissement, de la danse et des émissions culturelles. Une France Ô bis, en somme (Photo : capture d'écran Facebook ministère des Outre-mer)

Les Outre-mer à nouveau sous le feu des projecteurs télévisuels ? "Ombre Première" va débarquer sur notre écran, grâce à un tout nouveau "projet de convention" signé avec le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), annonce fièrement le ministère des Outre-mer, relayant une information du ministère de la Culture.

- Une sensation de déjà-vu -

Au programme : de la musique, de la danse, du divertissement, des émissions culturelles, du sport. Tout ceci puisé dans les territoires ultramarins. Voilà qui serait une très bonne, que disons-nous, une excellente nouvelle, si ce projet n'avait pas comme un goût de déjà-vu.

Car il n'y a pas si longtemps - 16 mois pour être exact - disparaissait tristement la chaîne France Ô. Une véritable vitrine pour les Outre-mer. 10 stations et 15 ans plus tard, la chaîne a cessé d'émettre dans la nuit du 23 au 24 août 2020, à minuit.

France Ô, comme nous l'avions déjà dit l'an dernier, c'est un lien perdu entre la Métropole et les Outre-mer, cette autre France si loin que parfois l'on oublie un peu vite. France Ô était à la fois une façon de faire découvrir les Outre-mer aux Français de Métropole, et une façon de permettre aux Ultramarins, où qu'ils soient, de pouvoir regarder une chaîne télé qui leur ressemble.

La justification du gouvernement : avoir un meilleur "réflexe Outre-mer" dans les actualités nationales. Comprenez-vous, une chaîne dédiée aux territoires ultramarins, ça n'aurait pas de sens au regard de la sacro-sainte unité républicaine (mais dans ce cas, pourquoi un ministère dédié). Car ainsi on isolerait les Outre-mer, ce qui semble bien dommage.

C'est pourquoi, dans la plus grande des logiques, le ministère de la Culture met au point "Ombre Première", un substitut presque assumé de France Ô tant il en reprend le modèle, les carrés de couleurs de France télévisions visibles en arrière-plan. Aucune date de début de diffusion n'a été communiquée et le ministère des Outre-mer n'en sait pas plus.

- Les Outre-mer toujours invisibles -

Au-delà de l'effet "doublon", un an seulement après la disparition de France Ô, il faut scruter ce "réflexe Outre-mer" que France télévisions avait promis de développer et cette place si importante donnée à La Réunion, à Mayotte, aux Antilles ou encore à la Guyane quand il s'agit pas d'images catastrophe. Car en-dehors de la lave qui pète, des requins qui attaquent ou des antivax qui cassent... qui est là pour parler des Outre-mer lorsqu'il ne se passe rien de sensationnel ?

Doit-on rappeler les nombreuses, très nombreuses cartes de "France" diffusées par les médias nationaux sur lesquelles on ne voit que l'Hexagone et la Corse ? Doit-on rappeler que le gouvernement lui-même a, à plusieurs reprises, diffusé des cartes en pleine conférence de presse faisant apparaître les territoires ultramarins la tête à l'envers ? Doit-on rappeler tout simplement que Jean Castex n'a dit qu'un mot de La Réunion lors de sa conférence de presse sur les nouvelles restrictions sanitaires ce lundi 27 décembre, alors qu'il s'agit du seul département français - sans compter la Martinique qui s'y trouvait déjà - qui retourne en état d'urgence sanitaire ? Et c'est sans compter sur les médias nationaux, dont les nombreux "lives" ne mentionnaient même ce changement capital d'un point de vue sanitaire.

Alors une chaîne dédiée à la culture ultramarine fera peut-être plaisir à certains. Mais son nom en dit déjà long, et les internautes ne sont pas passés à côté. "Ombre Première", voilà qui semble semble mal parti pour donner plus de visibilité aux Outre-mer.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

Bim, Posté
Diviser pour mieux régner. '''''
Patrick, depuis son mobile , Posté
France Ô était un échec flagrant.De l'entre-soi entre privilégiés ultramarins.C'est ainsi que des ignares incompétents des DOM-TOM ont accédé à des vies professionnelles dont ils ne rêvaient même pas.Le plus pathétique dans cette aventure audiovisuelle de 15 ans, c'est que l'adage "avec des bourriques, on ne fait pas des chevaux de course" prenait tout son sens.Les "Bouriks péis" sont revenus sur leurs terres natales aussi bourriks qu'ils étaient partis mais cousus d'or.
ZembroKaf, Posté
Nouvelle Chaine "antillaise" lol !!!
Couper , Posté
Il ne leur reste plus qu'à inventer le fil à couper le beurre.
Titi45 , Posté
Pour passer pour un bien faiteur'