En réponse à notre édito :

La chaîne "Ombre Première" reste "une initiative privée" rappelle le ministère des Outre-mer


Publié / Actualisé
Suite à notre édito sur la création de la chaîne "Ombre Première", le ministère des Outre-mer nous a donné quelques éléments. N'ayant pas de réponse à apporter à nos questions dans un premier temps, le ministère a finalement souhaité précisé quelques points en rappelant notamment le fait que la chaîne est privée. Le service public "reste mobilisé pour les Outre-mer" nous dit-on. (Photo : capture d'écran site Ombre Première)
Suite à notre édito sur la création de la chaîne "Ombre Première", le ministère des Outre-mer nous a donné quelques éléments. N'ayant pas de réponse à apporter à nos questions dans un premier temps, le ministère a finalement souhaité précisé quelques points en rappelant notamment le fait que la chaîne est privée. Le service public "reste mobilisé pour les Outre-mer" nous dit-on. (Photo : capture d'écran site Ombre Première)

Ainsi en réponse à notre édito, dans lequel nous faisions part de notre étonnement suite à l'annonce d'une nouvelle chaîne pour les Outre-mer alors que France Ô a été supprimée il y a an, le ministère des Outre-mer souhaite que "France Ô faisait 0,6% de part d’audience annuelle". Le dernier bilan du pacte de visibilité est d'ailleurs consultable sur ce site.

"Aujourdhui tous les programmes Outre-mer sont diffusés sur toutes les chaînes du service public, et pas qu’en temps de crise" ajoute le ministère des Outre-mer. Un reportage sur la mangrove en Guadeloupe a été diffusé dans le journal télévisé de France 2 ce mardi et la chaîné d'info en continu franceinfo propose le journal des Outre-mer parmi ses programmes. Le pacte de visibilité "est élargi désormais à tout Radio France, à France 24 et à Arte".

Quant à la nouvelle chaîne, "l’initiative privée est libre en France" commente le ministère des Outre-mer, sans s'étaler sur la question mais on ajoutant tout de même que ce type d'initiative doit rester une source de réjouissance pour les Outre-mer.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !