La situation sanitaire alarmante :

Seychelles : le couvre-feu maintenu à 23h pour le Nouvel an


Publié / Actualisé
Les autorités sanitaires maintiennent le couvre-feu à 23h pour le Nouvel an ce vendredi 31 juillet 2021. Depuis les célébrations de Noël, le nombre de cas positifs de Covid-19 journaliers ne cesse d'augmenter, laissant penser que le nouveau variant omicron serait présent dans l'archipel (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les autorités sanitaires maintiennent le couvre-feu à 23h pour le Nouvel an ce vendredi 31 juillet 2021. Depuis les célébrations de Noël, le nombre de cas positifs de Covid-19 journaliers ne cesse d'augmenter, laissant penser que le nouveau variant omicron serait présent dans l'archipel (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Lors d'une conférence de presse, le commissaire à la Santé publique Jude Gedeon, a déclaré qu'il y avait 621 cas actifs de Covid-19 dans le pays, un chiffre qu'il a qualifié d'alarmant.

Le Dr. Gedeon a déclaré que sur la base de tests effectués sur des échantillons collectés fin novembre et décembre, "nous avons détecté de nombreux cas que nous soupçonnons être la variante Omicron". C’est ce vendredi d'ailleurs que le ministère de la santé devrait recevoir les résultats préliminaires d’échantillons envoyés au laboratoire Kemri à Nairobi. De quoi faire penser que la variante est arrivée dans la communauté, étant donné la vitesse à laquelle les cas augmentent.

Le commissaire à la Santé publique a déclaré que les Seychelles ont enregistré 161 nouveaux cas juste pour la journée de mercredi. "En seulement une semaine, le nombre de cas a doublé et notre moyenne sur sept jours s'élève désormais à 70 cas. C'est vraiment alarmant pour nous et nous savons ce qui s'ensuit lorsque le nombre de cas commence à augmenter. Tôt ou tard, les gens commencent à être malades, il y a beaucoup d'admissions, les installations sont bloquées et les services sont affectés. Le pic de cas est directement lié aux célébrations de Noël", a ajouté Dr. Gedeon.

Avec une moyenne de 70 cas par jour, il existe un risque que les Seychelles passent du niveau élevé de transmission communautaire à une transmission communautaire très élevée. Certains pays pourraient être tentés d’imposer des restrictions de voyage aux Seychelles. De quoi mettre en danger toute l’économie des Seychelles qui repose sur l’industrie du tourisme, d'autant plus en pleine saison et alors que les hôtels dans l’archipel affichent complets.

Depuis le début de la pandémie, le pays a connu 24.033 cas positifs et 134 décès. La police a déclaré qu'elle augmentait les patrouilles et la surveillance pour s'assurer que les protocoles sanitaires sont suivis, en particulier à l'approche des célébrations du Nouvel an. La police a aussi prévenu que des drones seront utilisés pour évaluer les situations.

De nombreux Seychellois bravent l’interdiction de se rassembler et se retrouvent sur les plages en familles. Les Seychelles ont été le premier pays africain à commencer une campagne de vaccination avec le vaccin chinois Sinopharm. Désormais le pays utilise le vaccin Pfizer.

rv/www.ipreunion.com/ [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !