Le mobile du crime est encore incertain :

Un homme en possession d'une tête et d'un pénis se rend aux gendarmes


Publié / Actualisé
Un homme de 38 ans affirmant avoir tué un autre homme s'est présenté, vendredi matin, à la gendarmerie de Fréjus (Var), avec un sac contenant des restes de sa victime, tuée la veille, ont indiqué la gendarmerie et le Parquet de Draguignan. (Photo : AFP)
Un homme de 38 ans affirmant avoir tué un autre homme s'est présenté, vendredi matin, à la gendarmerie de Fréjus (Var), avec un sac contenant des restes de sa victime, tuée la veille, ont indiqué la gendarmerie et le Parquet de Draguignan. (Photo : AFP)

"Un individu s’est rendu à la brigade de gendarmerie de Fréjus après avoir tranché la tête et le pénis d’un homme", a indiqué la gendarmerie de la région Provence - Alpes - Côte d’Azur dans un message transmis à la presse, confirmant une information du quotidien régional "Var-matin".

La police judiciaire de Toulon, chargée de l’enquête, a indiqué que le mis en cause "exhibait une tête humaine, donc il a été aussitôt amené au commissariat de police et placé en garde à vue". L’homme était connu de la police jusqu’ici pour "des petites affaires".

- Enquête au domicile du tueur présumé -

L’homme doit faire l’objet d’une expertise psychiatrique, a encore indiqué le Parquet de Draguignan, qui a précisé qu’à ce stade de l’enquête, le mobile du crime "est encore incertain". Vendredi soir, les enquêteurs procédaient à des "constatations techniques sur la scène de crime présumée", le domicile de l’individu.

AFP

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !