Les invités d'Imaz Press :

Lindigo et Nine. : quand le maloya rencontre la musique urbaine


Publié / Actualisé
Le leader du groupe Lindigo, Olivier Araste, et Nine., chanteur d'origine réunionnaise, préparent en ce moment même un projet musical qui mêle à la fois maloya, rap et hip-hop. Prévue pour mi-février, cette chanson a une saveur toute particulière car elle rend hommage aux "anciens" tout en s'accompagnant de sonorités issues de nouvelles générations musicales. U Invités par Imaz Press, les deux artistes sont venus dans nos locaux nous parler de ce retour aux sources et de cette découverte (Photo ef/www.ipreunion.com)
Le leader du groupe Lindigo, Olivier Araste, et Nine., chanteur d'origine réunionnaise, préparent en ce moment même un projet musical qui mêle à la fois maloya, rap et hip-hop. Prévue pour mi-février, cette chanson a une saveur toute particulière car elle rend hommage aux "anciens" tout en s'accompagnant de sonorités issues de nouvelles générations musicales. U Invités par Imaz Press, les deux artistes sont venus dans nos locaux nous parler de ce retour aux sources et de cette découverte (Photo ef/www.ipreunion.com)

Du maloya, du hip-hop, du rap, du R&B. Ce mélange des genres musicaux est représentatif du futur projet que mettent en ce moment même sur pied Olivier Araste, leader du groupe Lindigo et Sébastien Plassais, dit Nine., artiste urbain. Cette collaboration était une évidence entre les deux artistes qui ont voulu ramener la nouvelle génération vers leur style de musique. Créole, français, anglais rythmeront donc ce single. Paroles de Nine. et Oliver Araste à Imaz Press

- Vous êtes deux artistes avec des styles musicaux qui peuvent sembler opposés. Nine. vous êtes plutôt rap, hip hop. Olivier Araste, vous êtes plus maloya. Parlez-nous donc de ce mélange.

Nine. : "En tant que producteur, rappeur, j'ai toujours voulu faire un lien entre la musique qu'est le maloya ancestral et tout ce qui entoure le style urbain, pop, hip hop actuel. J'ai connu Olivier Araste et Lindigo et j'ai toujours souhaité faire une collaboration avec eux et partager ce mélange entre les styles de musiques. Et on a réussi à se connecter ensemble."

Olivier Araste : "J'ai rencontré un ami. Nine. J'aime bien ce qu'il fait. On est en train de préparer un bon projet ensemble en amenant un peu de ma musique, de mon style. C'est un marmaille de La Réunion qui a grandi en dehors de l'île donc on va faire un featuring ensemble et voir ce que ça donne."

Nine. : "Un clip est également prévu pour accompagner cette chanson. On va l'enregistrer ensemble, ici à La Réunion plutôt que de le faire à distance. Pour ce qui est du nom du titre on ne sait pas encore comment il va s'appeler mais lorsqu'on l'aura enregistré, on le saura. "

- Pourquoi c'était important de pouvoir faire ce projet plutôt inédit ?  

Nine. : "Quand j'ai grandi avec le maloya je n'étais pas apte à tout comprendre car j'écoutais le maloya ancestral mais j'en restais éloigné un peu par ma génération. Pour moi, Lindigo a réussi à attirer et à faire aimer le maloya aux jeunes. Et c'est là que je me suis dit ok c'est faisable, mais comment faire ce mélange ? Et donc c'est grâce à l'aide de Lindigo. "

- Quel message vous souhaitez faire passer avec cette chanson ?

Nine. et Olivier : "On veut dire aux jeunes de se rapprocher du maloya ! "

- Y a t-il des concerts de prévus pour promouvoir la chanson ?

Nine. : "Pour l'instant on n'a pas encore de date de concert prévue. On ne s'est pas encore organisé autour de ça ; c'est un peu compliqué avec la situation sanitaire et les restrictions par rapport au Covid. On est resté focalisé sur la sortie du projet en lui-même. Mais ça viendra sûrement naturellement et rapidement ! Le jeu de scène c'est ce qui fait Lindigo ; c'est quelque chose que je dois aussi apprendre. Et ça sera un plaisir de partager ça avec Olivier et le groupe. "

Olivier : "Nine. amène aussi ce côté 'chorégraphique', avec les danseurs etc. Ca sera un bon show. Moi j'aime bien quand y a tout ça, c'est animé. Le corps s'exprime, raconte une histoire. "

Nine. : "Les jeunes générations aiment la danse, le hip hop, et pas mal de différents types de musique. Au niveau de la danse c'est une volonté d'inclure le hip hop dans mes projets parce que ça parle aux jeunes. Ca me parle à moi et voilà justement j'ai envie de partager et pouvoir réunir tout le monde autour de différentes valeurs. Le hip hop, l'amour, le maloya, le respect de la famille et le respect des anciens. Il y a aussi cet esprit d'unité, d'universalité ; on va essayer de donner ce message-là à tout le monde, et ça passe par l'anglais et le créole."

Quant à savoir de quoi parle exactement la chanson, les artistes entretiennent le mystère jusqu'à la sortie du morceau. Rendez-vous donc dès février pour le découvrir. Le projet musical sera à retrouver sur YouTube et les plateformes de téléchargements classiques.

ef/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !