[VIDÉO] Lunettes à gogo :

Opticienne à domicile, elle propose des verres adaptés aux sportifs de l'île


Publié / Actualisé
Opticienne depuis 26 ans, la Saint-Pauloise Carole Salinier se met à compte avec "Infinie vision". L'idée : proposer à la fois un service à domicile et des verres adaptés aux pratiques sportives telles que la plongée, le trail ou encore le parachute. Un concept assez novateur sur l'île. (Photos mm/www.ipreunion.com)
Opticienne depuis 26 ans, la Saint-Pauloise Carole Salinier se met à compte avec "Infinie vision". L'idée : proposer à la fois un service à domicile et des verres adaptés aux pratiques sportives telles que la plongée, le trail ou encore le parachute. Un concept assez novateur sur l'île. (Photos mm/www.ipreunion.com)

C'est en discutant avec son avocat que Carole Salinier a eu l'idée d'un service d'optique à domicile. "Il m'a dit : tiens mais moi je n'ai pas le temps d'aller chez l'opticien, pourquoi vous ne feriez pas opticienne à domicile ? Moi ça m'arrangerait de ne pas y aller et de profiter de ma pause déjeuner pour essayer des lunettes." L'idée fait son bout de chemin et en cette année 2021, "Infinie vision 974" voit le jour.

Chez elle, l'opticienne s'est installé un vrai bureau pour accueillir la clientèle qui souhaite se déplacer. Instruments multiples et variés sont disposés autour d'elle pour proposer à celles et ceux qui lui rendent visite un examen de vue complémentaire, avant de passer aux lunettes. "Attention je suis opticienne, pas ophtalmo" rappelle-t-elle", "il faut avoir une prescription d'un médecin mais ça ne m'empêche pas de faire un contrôle pour voir si tout est bien aux normes avant de lancer la fabrication des verres".

- Service de proximité -

Si son local est à Bois-de-Nèfles Saint-Paul, Carole Salinier, elle, peut se déplacer "sur toute l'île". Munie de sa fourgonnette aux couleurs d'Infinie vision, elle propose de se déplacer directement chez les clients.

Un service dédié à celles et ceux qui n'ont pas le temps, comme son avocat, mais aussi et surtout "pour les personnes à mobilité réduite, celles qui ont des difficultés à se déplacer : je viens sur leur lieu de vie, on réalise ensemble un contrôle de vue et on essaie tout un tas de modèles" explique-t-elle. Et des montures elle n'en manque pas avec son catalogue constitué de 400 modèles environ.

Pour ses verres, Carole Salinier fait appel à des fabricants européens : les montures viennent de France et d'Espagne essentiellement, tandis que les verres sont fabriqués par un verrier français ophtalmique avec qui elle avait déjà l'habitude de travailler. "Il a l'avantage de fournir des verres dans des délais raisonnables pour La Réunion" note-t-elle.

- Des verres spéciaux pour les sportifs -

Au-delà de son service de proximité, la Saint-Pauloise s'est spécialisée dans l'optique de sport. Un choix lié à ses activités extra-professionnelles. "En plus d'être opticienne, je suis aussi monitrice de plongée et c'est vrai que dans mon activité il y a beaucoup de porteurs de lunettes, qui avaient donc besoin de masques à leur vue" raconte-t-elle. Ainsi beaucoup de ses clients sont des amis, qui font appel à ses services pour mieux voir leurs instruments sous l'eau, voire pour certains, l'écran de leur appareil photo de plongée.

L'optique de sport ne concerne pas que les plongeurs. Carole Salinier s'adresse aux nageurs, aux traileurs, aux cyclistes mais aussi aux adeptes du canyoning ou encore du saut en parachute. L'opticienne est d'ailleurs en lien avec le régiment parachutiste de La Réunion.

"L'optique de sport c'est assez nouveau. Ça s'adapte comme une paire de lunettes classique, mais dans une présentation différente" explique-t-elle. Là aussi, elle propose un catalogue avec des modèles différents et des matières variés. "On peut aussi proposer des verres qui foncent au soleil, c'est pratique pour les pratiquants de vélo ou les traileurs comme ceux du Grand Raid qui partent en pleine nuit et continuent de courir le jour."

Côté prix, l'opticienne assure qu'il ne faut pas "s'attendre à un budget faramineux", ses tarifs étant proches de ceux 'd'une paire de lunettes classique". Pour les produits plus techniques, bien sûr, les prix montent mais en restant dans des "cotes correctes au niveau tarifaire" garantit-elle. Les paires de lunettes sont habituellement remboursées une fois tous les deux ans par la mutuelle, l'équipement d'optique de sport est donc aussi concerné.

Presbytes, myopes ou hypermétropes : tous les publics sont concernés. Le tout : finir avec des verres leur permettant d'éviter les obstacles lors de leur activité sportive favorite.

mm/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !