Poursuivi pour "contrefaçon du droit d'auteur" :

Eric Zemmour : assignation devant le tribunal suite à son clip de campagne


Publié / Actualisé
Le candidat à la présidentielle 2022 doit s'expliquer le 27 janvier prochain devant le tribunal judiciaire de Paris, d'après BFM TV. Les faits reprochés : "contrefaçon du droit d'auteur" suite à la diffusion de son clip de campagne le 30 novembre dernier. (Photo d'illustration : AFP)
Le candidat à la présidentielle 2022 doit s'expliquer le 27 janvier prochain devant le tribunal judiciaire de Paris, d'après BFM TV. Les faits reprochés : "contrefaçon du droit d'auteur" suite à la diffusion de son clip de campagne le 30 novembre dernier. (Photo d'illustration : AFP)

Le polémiste va donc devoir s'expliquer sur l'utilisation d'images sans autorisation dans son clip de campagne, explique nos confrères de chez BFMTV. Les sociétés Europacorps, Gaumont et Luc Besson, réalisateur français ont notamment déposés plaintes contre lui. Ils réclament le retrait des extraits

D'après Le Monde, sur les 7 minutes et 28 secondes que comptent la vidéo, 114 scènes n'appartiennent pas au candidat, ce qui représente près de 40 % du temps de ce clip. Cette vidéo de campagne mêle "scènes de violences urbaines, archives du "pays de Notre-Dame-de-Paris et des clochers", du Concorde, de l'Arc de Triomphe ou extraits de films".

 

A la manière du Général de Gaulle lors de son appel du 18 juin 1940, l'homme politique avait alors annoncé sa candidature à l'élection présidentielle de 2022. 

Rendez-vous donc le 27 janvier devant le tribunal judiciaire de Paris pour le candidat à l'élection Présidentielle de 2022.

Lire aussi Zemmour : des poursuites envisagées après la diffusion d'images non libres de droit

   

2 Commentaire(s)

Jose, Posté
Tout ce que fait ce candidat provoque l'ire de la presse, des politiques, et bien pensants, à se demander s'il ne gène pas l'ordre établi.Il commence à m'intéresser ce candidat, et s'il gène autant, c'est qu'il doit dire vrai !
HULK, Posté
Je ne partage pas les idées de ZEMMOUR,mais la médiocrité de ses adversaires ne les grandit pas. La bien-pensance de ces gauchos-écolos-bobos est navrante. Et la droite en rajoute. Minable. ZEMMOUR ne sera pas élu et c'est bien. Mais combattez-le sur des idées (si vous en avez),çà grandira une classe politique qui l'a amené là où il est.