Belle avancée :

Seychelles : des protections hygiéniques gratuites pour les écolières


Publié / Actualisé
Les jeunes filles seychelloises ne manqueront plus les cours d'école par manque d'accès aux serviettes hygiéniques. L'Etat seychellois a en effet décidé d'offrir gratuitement ces produits aux étudiantes qui en font la demande. (Photo : Seychelles news agency)
Les jeunes filles seychelloises ne manqueront plus les cours d'école par manque d'accès aux serviettes hygiéniques. L'Etat seychellois a en effet décidé d'offrir gratuitement ces produits aux étudiantes qui en font la demande. (Photo : Seychelles news agency)

C'est en septembre 2021 que Ladies Circle Seychelles - une organisation à but non lucratif - a lancé une pétition demandant que les Seychelles modifient les lois afin que les serviettes hygiéniques soient accessibles et gratuites pour toutes les femmes de l’archipel.

Cette initiative a poussé la députée Seychellois Regina Esparon à présenter une motion au Parlement, demandant au gouvernement, en partenariat avec le secteur privé, d'examiner comment le prix de ces produits pourrait être réduit. Elle estime que les jeunes filles ne doivent être défavorisées dans leur apprentissage en raison de leur sexe. Regina Esparon a également demandé au gouvernement d'étudier la possibilité de rendre les produits d'hygiène menstruelle en accès libre dans les écoles et à la maternité.

Avec la crise du Covid, les produits d’hygiène pour les filles ont extrêmement augmenté. Actuellement, aux Seychelles, si une fille ou une femme achète la marque la moins chère de serviettes hygiéniques, elle dépensera environ 80 euros par an. Le ministre de l’Education nationale Justin Valent a estimé que la probabilité qu'une fille soit absente de l'école en raison de l'impossibilité d'accéder à des serviettes hygiéniques en un mois est de quatre jours.

"Dans un trimestre, il y a 3-4 mois, ce qui équivaut à 40 jours et sur les 63 d'un trimestre, une fille est susceptible d'être absente pendant un quart du trimestre et nous ne voulons pas que cela se produise", a-t-il ajouté.

Cela est désormais possible, grace au soutien du secteur privé. La compagnie de construction Vijay Patel Seychelles Ltd a accepté de financer la disponibilité des produits grâce à un partenariat avec le ministère de l’Education.

Le président Wavel Ramkalawan, qui a également assisté à la cérémonie pour remercier personnellement M. Patel pour son don, a déclaré que cette initiative "est celle qui rend aux filles leur dignité”.

Initialement les cours d’école devaient reprendre ce lundi, mais avec la forte hausse du Covid dans le pays, le gouvernement Seychellois a décidé de reporter la rentrée des classes.

rv/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !