[PHOTOS-VIDÉOS] Les dégâts sont colossaux :

Saint-Denis : la boutique de maroquinerie Le Voyageur ravagée par les flammes


Publié / Actualisé
Au lendemain de l'incendie du magasin Le Voyageur, situé sur la rue Jean Chatel à Saint-Denis, les passants lèvent les yeux vers ce qui reste de cette petite boutique de maroquinerie. Le feu s'est déclenché dans la soirée du dimanche 16 janvier 2022. Pompiers, police, propriétaires des boutiques voisines et la maire de Saint-Denis étaient sur place ce lundi 17 janvier pour constater les dégâts causés par les flammes. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Au lendemain de l'incendie du magasin Le Voyageur, situé sur la rue Jean Chatel à Saint-Denis, les passants lèvent les yeux vers ce qui reste de cette petite boutique de maroquinerie. Le feu s'est déclenché dans la soirée du dimanche 16 janvier 2022. Pompiers, police, propriétaires des boutiques voisines et la maire de Saint-Denis étaient sur place ce lundi 17 janvier pour constater les dégâts causés par les flammes. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce lundi 17 janvier, dans la matinée, l'odeur de suie emplissait la rue Jean Chatel, à Saint-Denis. Entre deux boutiques aux murs colorés de bleu et de jaune, une devanture surprend les passants par la noirceur de ses façades. Le deuxième étage de la boutique a été totalement ravagé par les flammes. Le toit, éventré, n'est plus qu'à l'état de braises et laisse entrevoir le ciel. Les pompiers aspergent d'eau l'intérieur du bâtiment. Le long du trottoir, un filet coule entre les pieds des policiers, des commerçants voisins et des curieux qui se sont arrêtés un instant.

Fort heureusement, l'incendie n'a fait aucune victime. En vacances, hors de La Réunion au moment de l'incendie, le gérant de la boutique de maroquinerie n'a pas pu se rendre sur les lieux. Un membre de sa famille était présent ce lundi matin.

Un commerçant voisin, dans une boutique de prêt-à-porter, est venu tôt ce lundi matin sur les lieux de l'incendie. Il attend de pouvoir constater les dommages qu'a subis son magasin. "Quand j'ai appris le départ de feu, je me suis rendu à ma boutique dès que possible. Je suis arrivé à 19h. Au départ, c'était trois fois rien, ça m'a semblé minime, mais après, ça a pris une ampleur pas possible" raconte-t-il.

"D'ailleurs, le feu semblait être maîtrisé, mais il y a eu un effondrement de la toiture qui a engendré des flammes encore plus grandes ! Ça a fait tomber la façade qui me sépare de mon voisin. Elle est tombée sur mon toit et c'est à ce moment-là que j'ai commencé à craindre davantage", ajoute le gérant.

À 21h50, l'incendie n'était toujours pas maîtrisé. Les flammes se sont ravivées en cours de soirée, provoquant la destruction complète de la toiture de la boutique. Ce lundi 17 janvier 2022, au matin, les équipes de pompiers continuent de se relayer et sécurisent les lieux. Les débris causés par les flammes jonchent le trottoir.

"À l'intérieur, il y a de la suie de partout.", explique le gérant voisin. Les rideaux de fer de sa boutique sont clos, à l'intérieur, le sol est recouvert d'une épaisse poussière noire. "J'attends que l'électricité soit remise pour aller voir l'étage et le toit. Il faut relativiser, Dieu merci, les dégâts de mon magasin n'ont rien à voir avec ce qu'il y a côté", affirme t-il, soulagé. Regardez :

Devant les lieux sinistrés, des barrières de sécurité rouges ont été déployées. La veille, les voitures garées en bas de la boutique incendiée n'ont pas été épargnées. Un véhicule, à quelques mètres du commerce aujourd'hui carbonisé témoigne de la force des flammes. Les phares et les jantes ont fondu sous la chaleur.

"J'ai été impressionné de voir ces flammes. C'est vraiment triste de voir ce spectacle. Je suis rassurée que mon établissement n'a pas été touché. Je pense que c'est un coup dur pour mes voisins de voir leur boutique dans cet état", se désole la responsable d'une boutique de chocolat avoisinante. "Je suis déjà entrée dans le magasin, mais il est dans le noir, j'attends que la lumière soit remise pour savoir s'il y a de la casse", explique-t-elle.

- La mairie de Saint-Denis et la CCIR solidaires -

"C'est un incendie qui est singulier, c'est en centre-ville et dans un magasin", note Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis, venue elle aussi constater les dégâts causés par les flammes. "On veille à ce que les choses soient circonstanciées. Les magasins jouxtant ne sont pas touchés ce qui est une bonne chose. Nous avons un expert qui va repasser dans la matinée, on va voir si la structure est consolidée pour pouvoir rapidement ouvrir l'accès et le propriétaire sera là ce mardi. Il est représenté, mais il n'est pas dans le département."

Ibrahim Patel, président de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR), apporte son soutien au gérant sinistré "afin qu'il puisse reconstruire au plus vite son commerce", a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Les forces de sécurité restent à l'entrée du magasin pour éviter les vols. Dissous et brûlés, les volets métalliques du commerce laissent entrevoir les vitrines brisées. À l'intérieur, quelques sacs trônent encore sur les présentoirs, vestiges de cette ancienne boutique de maroquinerie partie en fumée.

mc/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Gabouillat, Posté
Énorme incendie angle rue tourette rue bertin ce soir 2h du matin librairie sopé,immeublede l'onac des vehicules brules, 3 departs en meme temps