Ainsi que l'envoi immédiat de renforts sanitaires :

Covid-19 : Jean-Hugues Ratenon demande la réintégration des soignants non-vaccinés


Publié / Actualisé
En visite au CHU Nord et au groupe hospitalier de l'est (GHER), Jean-Hugues Ratenon a fait le point sur la situation sanitaire dans les hôpitaux de l'île. Alors que le nombre de malades du Covid-19 continue d'augmenter dans les services de médecine et de réanimation et que quatre décès sont survenus en 24h au CHU Nord, le député appelle à réintégrer les soignants non-vaccinés suspendus, et à envoyer dès maintenant des renforts sanitaires depuis l'Hexagone.
En visite au CHU Nord et au groupe hospitalier de l'est (GHER), Jean-Hugues Ratenon a fait le point sur la situation sanitaire dans les hôpitaux de l'île. Alors que le nombre de malades du Covid-19 continue d'augmenter dans les services de médecine et de réanimation et que quatre décès sont survenus en 24h au CHU Nord, le député appelle à réintégrer les soignants non-vaccinés suspendus, et à envoyer dès maintenant des renforts sanitaires depuis l'Hexagone.

"Ce qui ressort de mes visites ces deux derniers jours, ce sont des décès, beaucoup de personnels en arrêt maladie à cause du Covid-19 et un réel besoin de personnels pour prendre en charge les malades et permettre aux autres de souffler " explique Jean-Hugues Ratenon. En 24 heures, 4 décès liés au Covid-19 lui ont été annoncés par le CHU.

Il interpelle l’Etat et l’ARS sur l’annonce d’envoi de renforts sanitaires, qui ne sont pour l’heure par arrivés. "Nous avons besoin de ces renforts le plus rapidement possible, l’augmentation du nombre de lits Covid-19 nous oblige à fermer des blocs aujourd’hui à reporter des opérations non-urgentes. Mais qu’est-ce qu’une opération non-urgente ? Comment savoir si ces opérations reportées n’auront pas un impact grave sur les patients concernés ?" s’interroge-t-il par ailleurs.

Le député appelle à la remobilisation des personnels suspendus. "Je vois les chiffes et j’entends la multiplication du nombre de cas, tout le monde connait quelqu’un qui a le Covid-19 aujourd’hui. J’entends les retours de personnels soignants qui n’arrivent plus à suivre la cadence. Nous avons des personnels qualifiés, pourquoi ne pas les utiliser ? On ne peut pas se permettre de les éloigner, de fait ils améliorent le service public et on peut pas banaliser le nombre de morts" s’indigne-t-il.  

Il pointe notamment du doigt la possibilité pour les soignants vaccinés de pouvoir continuer à travailler s’ils sont positifs au Covid-19 mais asymptomatiques.  "Si un soignant vacciné covidé peut travailler, alors un soignant non-vacciné mais négatif au Covid-19 devrait pouvoir travailler aussi" estime le député.

Un entretien a été demandé avec l’ARS pour jeudi afin de faire le point sur les solutions possibles à apporter aux personnels épuisés. "L’Etat doit mettre les moyens pour intervenir efficacement sur le territoire, on ne peut pas laisser mourir des gens de la sorte" conclut Jean-Hugues Ratenon.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

Estelle, depuis son mobile , Posté
Quel honte pour la République ce député un irresponsa'ble , un insoumis qui nous représente mal ,il n as pas sa place au sein de notre République .
Dauphine, Posté
La blague plutôt que laissé des compétents aidé à sauvé des vies vous voulez que des vaccinés mais savez vous que parmi tout les cas énormément sont des vaccinés comme quoi les vaccinés attrapé et vont propager le virus partout. Partout j'entends des vaccinés être contaminé des membres de la famille ou des collègues de mon mari et pourtant ils sont vaccinés, sa ne les empêches pas d'être malade à différents niveaux. Alors arrêter avec la vaccination avant le vaccin sa ne déranger personne d'avoir un soignant non vacciné pourquoi cet crainte non fonder.
Legendre, Posté
quelle connerie quand on lit ce genre d'article . 27 décès cette semaine .. 90% non vaccinés ;; il faut arrêter de faire du populisme primaire ; ce n'est pas signe d'intelligence . Mr Ratenon , je vous en prie , réfléchissez avant de parler. Ce sera un bien pour La Réunion .
Ti Léon , Posté
Ben moi, je demande aux personnels non vaccinés de s'y résoudre : ils pourront être réintégrés et en plus ils seront prémunis des formes graves du covid19.
Bobinet , depuis son mobile , Posté
Ce cher député est un homme politique irresponsable. Les soignants doivent se vacciner obligatoirement pour protéger la population