Entreprises :

En pleine pandémie, Yves et Christelle se lancent dans l'événementiel


Publié / Actualisé
En 2021, Yves et Christelle s'associent pour monter Mister Osmanda, une entreprise d'événementiel à La Réunion. C'est avec une assurance sans faille qu'ils se sont lancés dans ce projet un peu fou. Les deux acolytes font partie de ceux que le Covid n'a pas effrayé. Ils ont lancé leur entreprise en pleine pandémie et ils s'adaptent à chaque annonce de restrictions sanitaires. (Photo : mc/www.ipreunion.com)
En 2021, Yves et Christelle s'associent pour monter Mister Osmanda, une entreprise d'événementiel à La Réunion. C'est avec une assurance sans faille qu'ils se sont lancés dans ce projet un peu fou. Les deux acolytes font partie de ceux que le Covid n'a pas effrayé. Ils ont lancé leur entreprise en pleine pandémie et ils s'adaptent à chaque annonce de restrictions sanitaires. (Photo : mc/www.ipreunion.com)

"Nous avons décidé de créer Mister Osmanda en début 2021, en pleine pandémie. On s'est dit, on tente l'aventure, on ne va pas se laisser faire par le Covid " déclare avec assurance Christelle. Yves et Christelle ont longtemps travaillé dans le milieu de la restauration. Alors que la pandémie et les restrictions sanitaires impactent leur secteur d'activité, les deux acolytes n'ont pas froid aux yeux et décident de lancer leur propre agence d'événementiel.

"Il y a toujours un peu d'appréhension, mais nous n'avons pas hésité. Nous nous sommes bien renseignés sur le marché avant de nous lancer et ça a payé, nous ne nous sommes pas trompés, pour l'instant, malgré les mesures, ça marche plutôt bien", affirme Yves en souriant.

- Une originalité à toute épreuve -

Cocktails, apéros, dîners et traiteurs, les deux associés proposent de nombreuses formules pour contenter l'ensemble de leurs clients. Du baptême à l'enterrement de vie de garçon, en passant par les mariages, les deux amis touchent un large public et définissent leur entreprise comme étant "très ouverte".

Mister Osmanda fonctionne aujourd'hui et parvient à maintenir la tête au-dessus de l'eau, malgré les restrictions sanitaires à répétition. Ils ont plusieurs fois été contraints de stopper leur travail. La recette de cette réussite tient peut-être à leurs idées et à leurs formules originales. Dès leurs premières rencontres, ils se comprennent et ont très vite l'envie de concrétiser leurs envies, même les plus surprenantes.

"Lorsque je suis arrivé à la Réunion, j'ai voulu créer un bar apéro tapas. Christelle avait aussi cette envie, mais elle était plutôt dans le domaine divinatoire et nous avons eu l'idée de lancer le concept de "cocktail divinatoire". Vous buvez un verre, on vous tire les cartes et on vous propose une interprétation. C'est le concept que nous proposons lors des événements que nous organisons, et ça marche plutôt bien" raconte Yves avec enthousiasme. Regardez :



- "Il faut être en ébullition" -

"Notre chance, c'est que nous venons tous les deux le monde du monde de la restauration. Nous connaissions donc parfaitement toutes les normes d'hygiène et les nouvelles mesures sanitaires qui sont imposées aux restaurateurs et aux traiteurs" explique Yves.

Un avantage qu'ils ont su utiliser dans leurs projets. "Notre entreprise, nous l'avons créée de A à Z par rapport aux restrictions sanitaires, ça nous a permis d'avoir beaucoup moins d'encombres que d'autres sociétés de l'événementiel" commente Christelle.

"Notre force et notre chance, c'est que nous sommes très réactifs. Lorsque les événements publics sont interdits nous nous tournons directement vers les particuliers pour continuer à proposer nos services pour des événements privés. Notre secteur d'activité est suffisamment ouvert pour nous permettre de rebondir" argumente Yves.

Les annonces du préfet ont contraint les deux amis à stopper leur activité dans l'événementiel. Un coup dur pour cette jeune entreprise, mais ils n'ont pas dit leur dernier mot. "Le Covid nous pousse à la créativité. Nous ne sommes pas restés sur notre idée de base, nous nous sommes diversifiés en proposant des ateliers culinaires, des formations de bartending. C'est simple, nous réfléchissons toujours en fonction du Covid. Chaque idée, chaque projet est élaboré sur-mesure en fonction des restrictions qui peuvent tomber du jour au lendemain.

- "Il nous arrive d'être démotivés" -

Yves et Christelle ne cachent pas parfois leur lassitude. "Nous prenons de plein fouet toutes les restrictions sanitaires et depuis le lancement de notre entreprise, nous ne pouvons pas développer l'événementiel autant que nous le souhaitons." Après trois confinements et de multiples mesures, le secteur de l'événementiel est en crise depuis deux ans.

Lire aussi - Entre lassitude et sentiment d'abandon, le secteur de l'événementiel se morfond

"Les nouvelles annonces, on ne les écoute plus vraiment. On attend le résumé et on s'adapte. Ça nous fait ni chaud ni froid, on a pris le pli. On essaye de relativiser. On a eu certains événements avec des gros budgets qui ont du être reportés. Alors parfois, c'est vrai, il nous arrive d'être démotivés, de ne pas savoir quoi faire. C'est vraiment compliqué par moments", concède Christelle.

En 2020, 42% des événements programmés avaient subi une annulation. Malgré quelques passages difficiles, les deux associés continue de voir l'avenir en grand. Pour 2022, ils souhaitent organiser à La Réunion une grande convention sur le thème de l'Asie. Les deux amis, pensifs, imaginent déjà des salons de tatoueurs et des ateliers de cuisine asiatique.

"Finalement, le Covid a un côté positif, cela nous permet de prendre le temps de développer l'entreprise progressivement. Sans toutes ces restrictions, ça serait peut-être allé trop vite et nous n'aurions pas réfléchi à ce que nous souhaitions vraiment". Ce qui est sûr, c'est que lorsque Yves et Christelle conçoivent leur entreprise d'événementiel et de cocktails, ils ne voient pas le verre à moitié vide...

mc/www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Lou, Posté
Super la une !!!! ils doivent avoir des part dans le journal ....