La situation se calme à Saint-Benoît :

Contrôle des gendarmes à Bras Fusil : une nuit sans heurt


Publié / Actualisé
Ce samedi 29 janvier 2022, des contrôles ont été organisés à Saint-Benoît suite aux violences constatées à Bras-Fusil. Les effectifs ayant été renforcés, ce sont 35 gendarmes ont été mobilisés. Deux patrouilles ont contrôlé les secteurs de Bras Fusil et du rond-point des Plaines. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Ce samedi 29 janvier 2022, des contrôles ont été organisés à Saint-Benoît suite aux violences constatées à Bras-Fusil. Les effectifs ayant été renforcés, ce sont 35 gendarmes ont été mobilisés. Deux patrouilles ont contrôlé les secteurs de Bras Fusil et du rond-point des Plaines. Nous publions ci-dessous le communiqué de la gendarmerie de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Une patrouille s’est tenue sur Bras-Fusil de 20h15 à 22h30, les gendarmes ont effectué des contrôles pédestres dans Bras-Fusil. Ces patrouilles ont permis de se rapprocher de la population. Des militaires ont également contacté les médiateurs et les commerçants, en vue d'échanger et de rassurer ces derniers. Le couvre-feu a été respecté et la nuit s'est déroulée sans heurt.

Un contrôle du rond-point des Plaines a été mis en place dans le cadre du respect du couvre-feu et de la lutte contre les conduites addictives. Un total de 15 infractions ont été relevées et l'appui du groupe d'intervention cynophile a notamment mené à l'interception de 2 infractions à la législation sur les stupéfiants (ILS). Ces infractions ont également motivé la mise en fourrière de 5 véhicules. Ce sont plus de 35 gendarmes qui ont été mobilisés sur ces contrôles.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !