[LIVE - PHOTOS/VIDEO] Cyclone intense :

Batsirai : les pluies et les rafales de vent commencent à s'abattre sur l'est de Madagascar


Publié / Actualisé
Batsirai se rapproche "dangereusement de la côte est de Madagascar" indique Météo France ce samedi 5 février 2022. En début d'après-midi cyclone intense se trouvait à un peu moins de 200 km des côtes malgaches. De fortes pluies et des rafales de vent s'abattent déjà sur les terre. Batsirai"montre des signes d'affaiblissement (...) mais il va rester un système large et dangereux pouvant potentiellement engendrer des dégâts considérables sur les zones impactées" préviennent les météorologues. A La Réunion c'est l'heure du constat pour ce cyclone qui a frôlé très lentement l'île. Le réseau routier a été durement frappé. Les routes du littoral, de la Montagne et de Cilaos sont toujours fermées. Les agriculteurs ont été lourdement impactés. Des dizaines de milliers de foyers sont toujours privés d'eau et d'électricité. Nous continuons de suivre en direct l'évolution de la situation. Restez avec nous (Photo d'illustration AFP - Madagascar. Photo rb/www.ipreunion.com pour La Réunion)
Batsirai se rapproche "dangereusement de la côte est de Madagascar" indique Météo France ce samedi 5 février 2022. En début d'après-midi cyclone intense se trouvait à un peu moins de 200 km des côtes malgaches. De fortes pluies et des rafales de vent s'abattent déjà sur les terre. Batsirai"montre des signes d'affaiblissement (...) mais il va rester un système large et dangereux pouvant potentiellement engendrer des dégâts considérables sur les zones impactées" préviennent les météorologues. A La Réunion c'est l'heure du constat pour ce cyclone qui a frôlé très lentement l'île. Le réseau routier a été durement frappé. Les routes du littoral, de la Montagne et de Cilaos sont toujours fermées. Les agriculteurs ont été lourdement impactés. Des dizaines de milliers de foyers sont toujours privés d'eau et d'électricité. Nous continuons de suivre en direct l'évolution de la situation. Restez avec nous (Photo d'illustration AFP - Madagascar. Photo rb/www.ipreunion.com pour La Réunion)
  • IPR

    Nous clôturons ce live pour aujourd'hui. Merci de nous avoir suivi.

    Retrouvez nous dès demain matin.

  • IPR

    A 18h30, les habitants de la Région de Analamanga commencent à ressentir les effets du cyclone.

     

  • IPR

    L'œil du cyclone est à 50 km des côtes malgaches.

     

     

  • IPR

    Une acalmie possible pour certaines villes et villages de Madagascar :

  • IPR
    Une ouverture prévisionnelle des écoles de Mafate est prévue pour mardi 8 février.
     

    Cela s'accompagne de conditions d'ouverture. Une solution de nettoyage des sanitaires doit être trouvée. Idem pour le réseau d'eau pour le moment coupé. Le repas ne sera pas assuré jusqu'au rétablissement de l'eau.

    La ville invite donc les Mafatais à préparer leur ravitaillement pour ces 3 jours d’ouverture prévisionnelle.

  • IPR

    20.000 foyers à La Réunion sont toujours sans électricité après le passage du cyclone.

    70 % des clients EDF  ont de nouveau du courant chez eux depuis la levée de l'alerte rouge. 20.000 autres restent toujours plongés dans le noir.

     

  • IPR

    Déjà plusieurs inondations dans l'est de Madagascar

     

  • IPR

    Batsirai se situe désormais à 100 km de la côte Est de Madagascar.

    D'après le dernier bulletin de Météo France, le cyclone tropical intense Batsirai se situe à moins de 100 km de la zone d'impact envisagée sur la côte Est de Madagascar. "Bastirai reste un système très dangereux et va le rester jusqu'à son arrivée sur terre toujours suceptible d'engendrer des dégâts considérables sur les zones impactées".

    "Batsirai est en approche finale de la côte Est de Madagascar et devrait atterrir dans les prochaines heures à proximité Nord de la ville de Mananjary, présentant donc une menace très sérieuse pour la zone. Les conditions sont maintenant bien dégradées sur les zones avec des vents violents (rafales à plus de 200 km/h au niveau du point d'impact dans les prochaines heures), des vagues de 10 à 15 mètres ainsi qu'une surcote pouvant dépasser 1m au sud immédiat du point d'impact. Des submersions côtières significatives sont à craindre dans ces secteurs. Il s'accompagnera aussi de fortes pluies qui pourront ensuite s'étendre sur une partie de la moitié sud de Madagascar, une fois que le système aura atterri"

    Voici les intensités et positions prévues de ce système dépressionnaire au cours des prochains jours:

    DEPRESSION SUR TERRE,
    Centre positionné le 06/02 à 16h locales, par 22.7 Sud / 43.8 Est.

    TEMPETE TROPICALE MODEREE,
    Centre positionné le 07/02 à 16h locales, par 24.1 Sud / 41.4 Est.

    TEMPETE TROPICALE MODEREE,
    Centre positionné le 08/02 à 16h locales, par 26.5 Sud / 41.1 Est.

    DEPRESSION POST-TROPICALE,
    Centre positionné le 09/02 à 16h locales, par 30.4 Sud / 42.2 Est.

    DEPRESSION POST-TROPICALE,
    Centre positionné le 10/02 à 16h locales, par 34.1 Sud / 45.2 Est

  • IPR

    Batsirai se situe désormais à 100 km de la côte Est de Madagascar.

    D'après le dernier bulletin de Météo France, le cyclone tropical intense Batsirai se situe à moins de 100 km de la zone d'impact envisagée sur la côte Est de Madagascar. "Bastirai reste un système très dangereux et va le rester jusqu'à son arrivée sur terre toujours suceptible d'engendrer des dégâts considérables sur les zones impactées".

    "Batsirai est en approche finale de la côte Est de Madagascar et devrait atterrir dans les prochaines heures à proximité Nord de la ville de Mananjary, présentant donc une menace très sérieuse pour la zone. Les conditions sont maintenant bien dégradées sur les zones avec des vents violents (rafales à plus de 200 km/h au niveau du point d'impact dans les prochaines heures), des vagues de 10 à 15 mètres ainsi qu'une surcote pouvant dépasser 1m au sud immédiat du point d'impact. Des submersions côtières significatives sont à craindre dans ces secteurs. Il s'accompagnera aussi de fortes pluies qui pourront ensuite s'étendre sur une partie de la moitié sud de Madagascar, une fois que le système aura atterri"

    Voici les intensités et positions prévues de ce système dépressionnaire au cours des prochains jours:

    DEPRESSION SUR TERRE,
    Centre positionné le 06/02 à 16h locales, par 22.7 Sud / 43.8 Est.

    TEMPETE TROPICALE MODEREE,
    Centre positionné le 07/02 à 16h locales, par 24.1 Sud / 41.4 Est.

    TEMPETE TROPICALE MODEREE,
    Centre positionné le 08/02 à 16h locales, par 26.5 Sud / 41.1 Est.

    DEPRESSION POST-TROPICALE,
    Centre positionné le 09/02 à 16h locales, par 30.4 Sud / 42.2 Est.

    DEPRESSION POST-TROPICALE,
    Centre positionné le 10/02 à 16h locales, par 34.1 Sud / 45.2 Est

  • IPR

    Des images impressionnantes des premiers effets de Batsirai à Madagascar

    Batsirai n'a pas encore touché les terres malgaches mais ses bandes périphériques se déchaînent déjà en provoquant la crue des cours d'eau et en générant de grosses pluies ainsi que d'importantes rafales de vent. Regardez ces images impressionnantes

     

  • IPR

    Le Tampon fait un point de situation après le passage de Batsirai

    La Commune du Tampon a été fortement touchée par le cyclone Batsirai. De nombreuses dégradations des réseaux électriques, du réseau d'eau et des voies de circulation ont été constatées. Plus de 150 agents communaux sont mobilisés afin de rétablir la situation et de sécuriser les déplacements sur la Commune pour une reprise progressive des activités.


    De nombreux arbres et branches sont encore présents sur les routes communales, les équipes sont fortement mobilisées depuis la levée de l'alerte rouge afin d'intervenir et de déblayer les routes

    Route de Bérive CD3 : elle a été déblayée et sécurisé par l'UTR Sud, la circulation est de nouveau possible pour les usagers
    Route de Bois Court RD70 : elle est praticable et sécurisée au niveau de la ravine de Bras de Pontho
    Route de Notre Dame de la Paix RD57 : route sécurisée et ouverte à la circulation sur une voie

    Les lignes électriques couchées sur les axes de circulation restent un danger et une inquiétude, il est demandé aux usagers d'être prudent. Les équipes d'EDF sont à pied d'oeuvre afin de sécuriser cela.
     

    Pour ce qui est de la distribution en eau, suite aux réparations liées aux destructions de canalisations en falaise du Pont du Diable au moment du passage du cyclone BATSIRAI, le retour progressif de l'eau se fera entre 16h et 20h aujourd'hui samedi 5 février 2022.
    Après 20h, l'alimentation en eau sera de nouveau interrompue temporairement afin de permettre le remplissage des réservoirs et permettre une nouvelle distribution demain.

    Pour ce qui est des écoles, la sécurité des enfants est primordial. En raison de problème de sécurisation des établissements, les 9 écoles suivantes ne pourront pas accueillir les élèves ce Lundi 7 février 2022 :
     
    - Maternelle SIDR 400
    - Elémentaire Louis Clerc Fontaine
    - Maternelle Terrain Fleury
    - Primaire Alfred Isautier (Bérive)
    - Primaire Ligne d'Equerre
    - Primaire Ernest Vélia (19e Km)
    - Primaire Maximilien Lorion
    - Primaire Piton Ravine Blanche
    - Primaire Notre Dame de la Paix
     
    Les autres écoles de la Commune accueilleront l'ensemble des élèves ce Lundi 7 février 2022.

  • IPR

    C'est un retour progressif de la distribution en eau entre Bois-de-Nèfles, Guillaume et Sans-Soucis, à Saint-Paul.

    La Créole informe ses usagers de Saint-Paul que la ligne EDF a été rétablie sur le réservoir de Bois de Nèfles La Girauday. Le pompage a pu être remis en fonctionnement. Nous publions ci-dessous le communiqué de La Créole.

    En conséquence, un retour à la normale de la distribution d’eau sur les secteurs de la route Hubert Delisle entre Bois-de-Nèfles et Guillaume, et de Sans-souci se fera ce samedi progressivement à partir de 17h. Sauf incident, un retour à la normale de la distribution sur le secteur de Guillaume centre est prévu progressivement à partir de 18h.

    Le remplissage des réservoirs d’altitude supérieure du secteur de Petite-France prendra plus de temps. En conséquence, le rétablissement de la distribution d’eau sur les secteurs de Petite-France et Rond-point du Maïdo aura lieu dimanche matin.

    Nous invitons les Saint-Paulois à rester modérés dans leur consommation d’eau afin que le remplissage des réservoirs puissent se faire dans les meilleures conditions.

    La Créole travaille au mieux pour rétablir la distribution d’eau sur tous ces secteurs dans les meilleurs délais.

    La Créole remercie ses usagers pour leur compréhension.

     

     

  • IPR

    Fin de la vigilance vents forts

    Le vent de nord-est commence à perdre en intensité. En effet, les rafales attendues sont voisines de 70 à 80 km/h sur la région du Port et de 80 à 85 km/h sur les hauteurs exposées comme à la Plaine des Cafres. "Ces valeurs étant inférieures au seuil de vigilance, cette dernière n'a plus lieu d'être maintenue. Elle sera levée à 18h00 locales ce samedi" informe Météo France

  • IPR

    Vous voulez savoir où vous pouvez circuler en voiture ?

    Nous avons  fait le point à 17 heurs avec la direction régionale des routes.

    Toutes les informations sont à retrouver ici

  • IPR

    Cap Lahoussaye (Saint Paul) : on ne passe toujours pas

    Le Cap Lahoussaye est toujours fermé à la circulation, informe la direction régionale des routes.

    Aucune réouverture n'est envisageable avant les travaux de purges prévus ce lundi 7 février

  • IPR

    Saint-Paul : des bouteilles d'eau distribués à la population

    Le rétablissement de l'alimentation en eau est en cours sur les différents secteurs de Saint-Paul  impactés par les coupures d'eau potable. La commune de Saint-Paul et La Créole ont procédé ce samedi 5 février 2022 à des distrution d'eau en bouteille aux "foyers isolés, fragiles, dans les écarts et toujours touchés par le manque d'eau" indique la maire saint-pauloise dans un communiqué

    "Pour éviter toute rupture de stock, nous appelons à la solidarité et préconisons un bidon de 5 litres par famille ou, lorsqu’il s’agit de bouteilles de 1,5 litres, 4 bouteilles par
    famille" ajoute la commune en précisant que "la régie La Créole met tout en oeuvre pour rétablir la remise en eau des réseaux dans les heures à venir".

    Rappel :
    - pour toutes les urgences, il faut contacter 24h/24 le 0262 32 00 00 (Laissez un message) ou le 0262 45 81 00.
    - pour tous renseignements, rendez-vous sur le site internet de La Créole

    Plus d'information ici

  • IPR

    Le Port : Opération de sauvetage pour le "pié Zépinar", arbre "patrimoine" de la ville

    Les agents de la commune du Port (service environnement) ont engagé ce samedi 5 février une délicate opération pour sauver le pié Zépinar, un arbre "patrimoine " de la ville, déraciné par les vents de Batsirai.

    Habitués à ces manoeuvres délicates, les agents de l’environnement s’appuieront sur leur expérience dans la sauvegarde des arbres remarquables pour tenter de sauver le pié zépinar.

    Tronc affaissé, déraciné en partie, le pié zépinar du Port a subi les assauts du vent.

    Classé 2ème au Concours Arbre de l’année 2019, labellisé " Arbres remarquables de France " la même année, le pié Zépinar se distingue par sa dimension exceptionnelle: 15 mètres de haut. Introduit en 1920, il est connu pour ses vertus antiseptiques et est considéré au Port comme des gardiens : ces arbres étaient le lieu de distribution du salaire des dockers.

    Regardez ces images (crédit vidéo : Ville du Port) :

  • IPR

    Les militaires de la ZDS Ankarana ont été dépêchés sur place tôt ce matin pour protéger la population.

    Regardez ces images :

  • IPR

    La route du littoral reste fermée jusqu'à nouvel ordre.

    D'après la CRGT, compte tenu de la persistance de la forte houle, il n’y a pas de réouverture envisageable pour cet après-midi et la nuit prochaine.

    Selon les prévisions de Météo France, une amélioration est prévue dans la journée de demain, dimanche 6 février.

  • IPR

    Les premières images des effets de Batsirai à Madagascar

    Le cyclone intense est à la périphérie de Madagascar. Son oeil est précédé par des grosses pluies et d'importantes rafales de vent. Les premières inondations se produisent déjà. Regardez

    A Antananarivo, la capitale située au centre-est du pays, les habitants essayent de protéger comme ils peuvent leurs habitations. Regardez

     

    Le vent souffle très fort à Manakara. Regardez cette vidéo du ministère de la Défense nationale :

     

  • IPR

    Grosses rafales de vent sur l'est de Madagascar

    Le vent souffle de plus fort sur l'est de la Grande Île. Regarder cette vidéo réalisée il y a une heure

    Des images satellite impressionnantes

    Vue satellite du cyclone #Batsirai qui approche de #Madagascar où les conditions se dégradent rapidement désormais. pic.twitter.com/ce88XcbvLd

    — Keraunos (@KeraunosObs) February 5, 2022

  • IPR

    Les conditions météo se dégradent à Madagascar

    Batsirai continue de se rapprocher de la Grande île. L'impact sur terre devrait se produire en fin de journée - début de soirée. Les conditions météo se dégradent maintenant rapidement. Regardez cette vidéo réalisée il y a deux heures à Manajary (est de l'île)

    Des vents pouvant atteindre les 200 km/h et de très fortes pluies sont attendus. Une houle dépassant parfois les 10 mètres de haut est à craindre

  • IPR

    Routes, eau, électricité... à 13 heure, le bilan dressé par la préfecture était le suivant

    • 11 cours d'eau en vigilance jaune

    • Une centaine d'interventions des services de secours

    • 42 000 privés d'électricité

    • 140 448 personnes sont concernées par des coupures d’eau

    • Réseau routier, pas de réouverture de la route du littoral pour le grand-public dans la journée

    • Les centes d'hébergement ferment progressivement, les centres de vie restent activés

    • Les établissements scolaires rouvrent lundi

    • Sentiers de randonnées interdits

    • Numéros de téléphones utiles
    Samu 15
    Pompiers 18
    Police et Gendarmerie 17
    Informations route CRGT : 02 62 97 27 27
    EDF dépannage : 0800 333 974

    Tous les détails de ce bilan sont à retrouver ici

  • IPR

    Le retour à l'université de la Réunion pour les étudiants dès lundi.

    Dès 5h, l'université de la Réunion ouvre à nouveau le 7 février. Sous la coordination du Président de l'Université de La Réunion, les responsables de composantes et les directions techniques de l'établissement se sont à nouveau fortement mobilisés depuis la levée de l'alerte rouge afin de procéder au nettoyage des locaux et espaces communs, dégager les accès et les voiries, vérifier l'ensemble des infrastructures et équipements.

    Grâce à cette remise en état et en sécurité des sites et campus, le Président de l’Université de La Réunion confirme la réouverture de l’établissement dès le lundi 07 février 2022, à partir de 5h.


    Celle-ci concerne l'ensemble des sites et campus de l’établissement :

    •       Campus du Moufia,

    •       Site du Parc Technologique Universitaire,

    •       Site de la Victoire,

    •       Site de Bellepierre,

    •       Campus du Tampon,

    •       Campus de Terre-Sainte,

    •       Site du Maïdo.

     

    L’équipe présidentielle et de direction tient à exprimer toute sa reconnaissance et ses remerciements appuyés à l’ensemble des collègues et prestataires qui ont œuvré sans relâche et dans des conditions difficiles pour permettre une réouverture rapide.


    " Nous restons mobilisés pour anticiper les épisodes à venir et faire en sorte que vous puissiez évoluer en toute sécurité au sein de l’établissement ", indique le Président de l’Université de La Réunion.

  • IPR

    La commune des Avirons est de nouveau alimentée en eau.

    Durant toute la journée d'hier, les équipes de la Cise Réunion ont travaillées sur la réparation de la canalisation permettant de remonter l'eau vers les réservoirs de Banane et Piton rouge.

    Ces travaux sont terminés et ont permis de remettre la distribution en eau sur l’ensemble de la commune.

    Il reste quelques secteurs pour lesquels la distribution en eau reste encore difficile. Nos équipes font le maximum pour remettre en service la distribution. Ces secteurs sont alimentés par le réservoir Toupin, qui se trouve à proximité de la piscine et du stade).

     
    Recommandations concernant la qualité de l’eau à la reprise de la distribution :

    Les abonnés constatant la reprise de la distribution doivent prendre la précaution de ne pas boire l’eau du réseau. Cette eau peut toutefois être utilisée pour tous les autres usages sanitaires (toilette, wc…).

    Pour la consommation (boisson, préparation des repas), il est conseillé d’utiliser de l’eau embouteillée. A défaut, faire bouillir l’eau du robinet et la maintenir à ébullition au moins 3 minutes.

    Le site www.cise-reunion.re est à disposition de nos abonnés afin qu’ils puissent être informés sur l’évolution de la situation quant à la distribution sur leurs secteurs.
     

  • IPR

    Saint-Leu : toute la ville est alimentée en eau

    Tous les secteurs de la ville de Saint-Leu sont alimentés en eau depuis ce samedi matin 5 février 2022, indique la Cise Réunion/Saur Derichebourg dans un communiqué.  "Nos équipes ont travaillé durant toute la journée d'hier (vendredi) et encore ce matin (samedi) afin de procéder aux premières purges sur le réseau d'eau. L'ensemble du territoire de la commune est alimentée en eau depuis ce matin 10h" précise l'entreprise.

    Des précautions sont toutefois à prendre après cette remise en eau :
    - les abonnés constatant la reprise de la distribution doivent prendre la précaution de ne pas boire l'eau du réseau. Cette eau peut toutefois être utilisée pour tous les autres usages sanitaires (toilette, WC...)
    - pour la consommation (boisson, préparation des repas), il est conseillé d'utiliser de l'eau embouteillée. A défaut, faire bouillir l'eau du robinet et la maintenir à ébulition au moins 3 minutes.

    Plus d'information sur le site www.saur-derichebourg.aoi.re 

  • IPR

    Plusieurs quartiers de Saint-Joseph encore sans eau ni électricité : le coup de gueule du maire Patrick Lebreton

    24 heures après la levée de l’alerte rouge, le point de situation à Saint-Joseph est le suivant : "les quartiers de la Plaine des Grègues, de Bézaves, de Lianes, de Carosse, de Jean-Petit, de Bas-de-Jean-Petit, de Crête 1er village, de Crête 2ème Village, de Grand-Coude n’ont toujours pas d’eau et pour certains pas d’électricité non plus" indique la maire de Saint-Jose. .

    Avant le passage en alerte orange Sudeau avait communiqué les éléments suivants à ses abonnés par mail, sur son site internet et sur les réseaux sociaux "en alerte rouge, il peut être nécessaire, pour préserver les installations, de mettre en sécurité les sites de pompage et de distribution d’eau (..) La coupure de la distribution d’eau a pour objectif de disposer de réservoirs pleins et de pouvoir remettre en eau les réseaux le plus rapidement possible, sous réserve, que le réseau électrique et les sites de pompages soient opérationnels" note la commune dans son communiqué

    "62 heures après coupure, plusieurs quartiers ne disposent toujours pas d’eau alors que pour certains l’électricité est revenu et les réservoirs sont en principe pleins. Face à cette situation, je me pose la question de l’efficacité de la gestion de l’eau après le cyclone par la Casud et son gestionnaire Sudeau" déclare Patrick Lebreton, maire de Saint-Joseph. "En effet, l’eau devient impropre à la consommation après 72h et il n’est pas recommandé de la consommer après 48h (code de la santé publique)" souligne-t-il

    Le maire pose aussi "la question de l’anticipation" et demande :
    - pourquoi les stations de pompage ne disposent t-elles pas de groupe électrogène qui aurait permis d’alimenter les réservoirs très rapidement, comme cela se fait par ailleurs à la Réunion ?
    - pourquoi le plan citernes n’est-il toujours pas mis en œuvre ?
    - pourquoi tarde t-on à mettre en place le plan Eau embouteillée pour la population ?

    "Aujourd’hui c’est une grande partie de notre population qui est pris en otage par des dysfonctionnements que je n’ai cessé d’alerter depuis le changement de délégataire" remarque Patrick Lebreton.

    Depuis le déclenchement de l’alerte orange, et pendant l’alerte rouge" c’est plus de 150 agents de la commune, du CCAS (centre communal d'action sociale) et de la caisse des écoles qui ont été  mobilisés. Depuis hier, toutes les équipes sont encore sur le terrain pour une remise en état entre autres des écoles et du réseau routier" indique la mairie

  • IPR

     La Route de Cilaos est ouverte temporairement à la circulation jusqu’à 13h30. Puis dans l'après-midi et dimanche.

    La CRGT informe qu'il est conseillé d’emprunter cet axe qu’en cas de nécessité.
    Par ailleurs, des travaux sont toujours en cours, la plus grande prudence est recommandée.

    D'autres ouvertures temporaires de la route seront programmées :

    - Cet après-midi de 17h à 18h ;

    - Dimanche de 7h à 8h, de 12h à 13h et de 17h à 18h

  • IPR

    Madagascar : Batsirai pourrait" engendrer des dégâts considérables"

    A 10h, Batsirai se situe à un peu plus de 200 km de la zone d'impact envisagée sur la côte est de Madagascar. Il montre des signes d'affaiblissement. "Toutefois même s'il pourrait être déclassé en "simple" cyclone tropical avant d'arriver sur la côte, celui-ci va rester un système large et dangereux pouvant potentiellement engendrer des dégâts considérables sur les zones impactées" note Météo France

    Batsirai devrait atterrir entre la fin d'après-midi et la soirée de samedi entre Nosy-Varika et Mananjary (est), présentant donc une menace très sérieuse pour la zone.

    Selon Météo France, les conditions vont rapidement s'aggraver ce samedi avec des vents violents (rafales à plus de 200 km/h au niveau du point d'impact) et des vagues de 10 à 15 mètres.

    Il y aura également de fortes pluies qui pourront ensuite s'étendre sur une partie de la moitié sud de Madagascar,

  • IPR

    Route du littoral : et les horaires pour le passage des convois sont...

    - dans le sens La Possession / Saint Denis à 11h, 13h et 15h ;
    - dans le sens Saint Denis / La Possession à 12h, 14h et 16h.

  • IPR

    Madagascar : plus de 4 millions de pesones menaces par Batsirai, selon la Croix Rouge

    Des centres d'hébergement ont déjà été ouverts

  • IPR

    Le point complet sur le réseau routier à 9h30 ce samedi

    • Secteur nord :

    Réseau routes nationales
    - RN1 - Route du Littoral entre St Denis et La Possession : fermeture totale suite forte houle et pluies jusqu’à nouvel ordre. Prochains convois PL 3.5 tonnes sens O/N à 11h et dans le sens N/O à 10h et 12h.
    Réseau routes départementales
    - RD 41 Route de la Montagne : route fermée entre les PR 18 et 20 (secteur de la Grande Chaloupe)
    - RD 42 route de Bellepierre : arbre sur chaussée avec câble EDF. Route coupée au niveau du PR 10+800.
    - RD 43 : suite à un glissement de terrain au PR 8+880, circulation sur une voie

    Secteur ouest

    Réseau routes nationales
    - RN1A St Paul / Cap Lahoussaye reste fermé jusqu’à nouvel ordre
    Réseau routes départementales
    - RD 4 route de Bois de Nèfles : route fermée du PR 9+100 au PR 10+400, présence de câbles EDF sur chaussée (secteur de Bois de Nèfles)

    Secteur sud

    Réseau routes nationales
    - RN5 Route de Cilaos, route totalement fermée à la circulation. Ouverture ponctuelle de 11h à 13h.
    - RN3 le Tampon La Plaine des Cafres, câble électrique et téléphone sur chaussée
    - RN2 de St Joseph Manapany les Bains à St Pierre Rivière d’Abord, travaux de curage
    Réseau routes départementales
    - RD 3 St Louis PR 159+580 secteur Monplaisir circulation sur une voie
    - RD 3 Radier du Ouaki : route fermée
    - RD 3 Route Hubert Delisle : route fermée du PR 207 au PR 228 (du secteur de Bérive jusqu’au Liane)
    - RD 3 Route Hubert Delisle : PR 200 au 202 (Bras de Pontho à Trois Mares) arbres sur chaussée, route ouverte mais circulation difficile
    - RD 26 Route de l’Entre-Deux : route ouverte
    - RD 27 : à partir du PR 5, arbres sur chaussée, route ouverte mais difficilement praticable
    - RD 32 Route de la Plaine des Grègues : route fermée du PR 6 à la fin de la route
    - RD 36 : Route ouverte mais circulation difficile
    - RD 29 : route ouverte mais circulation difficile
    - RD 72 : route ouverte mais circulation difficile
    - RD 37 Route Jacques Payet : route fermée du PR 8 à la fin de la route (la Crête)
    - RD 70 Route de Bois Court : route fermée du PR 2 à la fin de la route
    - RD 240 Route de Palmiste Rouge : circulation possible sur ½ chaussée
    - RD 242 Route d’Ilet à Cordes : route fermée

    Secteur est

    Réseau routes nationales
    - RN3 de St Benoit à la Plaine des Palmistes travaux de nettoyage, alternat au droit du chantier. Brouillard côté Est et trafic dense.
    Réseau routes départementales
    - RD 48 Route de Salazie : route fermée au PR 19 (depuis le secteur la Savane jusqu’à Hellbourg)
    - RD 48 Route de Salazie : 13+500 alternat suite éboulis
    - RD 53 Route de Takamaka St Benoit, glissement de terrain vers le PR 13+500, circulation sur une voie. Dégagement en cours.

  • IPR

    Opération nettoyage dans le port de Saint-Pierre

    Une vaste opération de nettoyage du port de Saint-Pierre est menée depuis 8h30 ce samedi matin. Drainés par la houle cyclonique, une importante quantité de déchets s'est accumulé à l'entrée de l'enceinte portuaire.

    Le nettoyage est effectué par les pêcheurs du port de Saint-Pierre en concertation avec la commune. Le maire Michel était présent sur place.

    S'il faudra au  trois semaines pour un nettoyage complet, les dégâts sont moins importants que ceux occasionnés lors du passage d'auters cyclones, ont constaté les pêcheurs

  • IPR

    Météo France émet une vigilance vents forts

    Batsirai s'en va mais laisse derrière lui de grosses rafales de vents. Météo France a donc placé dès 9h une bonne partie de La Réunion en vigilance vents forts

    "Le vent continue de souffler fort principalement dans les hauts. En effet, des rafales supérieures à 100 km/h sont attendues sur la région du Maïdo, de la Plaine des Cafres ou Cilaos notamment. Ce vent se maintient la journée, avant de commencer à mollir en début de soirée" indique Météo France

    Des rafales soufflant à 99 km/h à Cilaos et à 100 km/h à la Plaine des Cafres ont été enregistrés à 8h ce samedi matin

  • IPR

    La Croix Rouge informe la population sur le danger de Batsirai à Madagascar

    La Piroi (programme régional de prévention, préparation et réponse aux catastrophes) mène depuis 48h des actions pour informer la population

  • IPR

    Fin des vigilances

    Le cyclone  Intense Batsirai continue de s'éloigner de notre île par l'ouest-nord-ouest. "Même si des pluies persistent sur les hauteurs du département au cours de la journée, le seuil de
    fortes précipitations ne devrait plus être atteint. La vigilance pluies et orages sera donc levée à 9h" indique Météo France

    Dans le même temps, la houle de nord-ouest, générée par Batsirai atteint encore 3,50 mètre en hauteur moyenne. Elle déferle dans l'ouest de la Pointe du Gouffre à la Pointe au Sel, mais elle s'amortira
    rapidement au cous de l'après midi. En conséquence, la vigilance vagues - submersion n'a plus lieu d'être maintenue. Elle sera levée vers 11h00
    " annonce Météo France

  • IPR

    Les routes du Littoral, de la Montagne et de Cilaos restent fermés

    Le point sur les principaux axes routiers encore perturbés ce samedi matin :

    • Route du Littoral : compte-tenu de la persistance des mauvaises conditions météorologiques, il n’y a pas de perspective de réouverture dans l'immédiat.
    Des convois pour les poids lourds de transport de marchandises sont organisés à compter de ce samedi selon les horaires prévisionnels suivants :
    - dans le sens la Possession - Saint-Denis : à 7h, 9h et 11h
    - dans le sens Saint-Denis - la Possession à 8h, 10h et 12h.

    RN5 route de Cilaos : toujours fermée à la circulation jusqu’à nouvel ordre. Une ouverture ponctuelle sera effectuée de 11h à 13h, sauf nouvel évènement imprévu.

     • Route de la Montagne : fermée à la ciruclation aux PR 18 et 19 secteur Grande Chaloupe

    • RN1A Saint-Paul : le Cap Lahoussaye est fermé

     

  • IPR

    Madagascar se prépare au pire

    L'impact du cyclone intense Batsirai à Madagascar devrait être "considérable", y compris dans les zones qui se remettent encore de la tempête Ana, a mis en garde ce vendredi un porte-parole du Bureau de coordinations des affaires humanitaires (Ocha) de l'ONU, Jens Laerke.

    La directrice du Programme alimentaire mondial (PAM) pour Madagascar, Pasqualina Di Sirio, a déclaré anticiper "une crise majeure" sur la grande île, où le cyclone pourrait toucher plus de 600.000 personnes, dont 150.000 déplacées.

    Des équipes de recherche et sauvetage ont été placées sur le qui-vive, des stocks de fournitures ont été préparés et des avions se tiennent prêts à intervenir en soutien à la réponse humanitaire. Razafimahefa Etienne, agriculteur de Madagascar, s'inquiète déjà pour la nourriture. La famille aura de quoi tenir jusqu'à samedi. "Mais à partir de dimanche, on n'aura plus rien. On va essayer de trouver une autre solution mais s'il n'y a rien, on va manger des bananes", dit-il.

    Assis en haut de sa maison, Tsarafidy Ben Ali, vendeur de charbon de 23 ans, leste les plaques en tôle ondulée du toit avec des sacs remplis de la terre de son jardin. "Les rafales de vent vont être très fortes. C’est pour ça qu'on renforce les toitures", explique-t-il à l'AFP.

    La Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) estime qu'environ 4,4 millions de personnes au total sont menacées d'une façon ou d'une autre. "Les équipes et les partenaires de la Croix-Rouge malgache sont en état d'alerte et déployées au sein des communautés, pour les prévenir de l'approche de la tempête, tandis que des stocks d'urgence sont déplacés pour en faciliter l'accès, a expliqué son secrétaire général Andoniaina Ratsimamanga.

    Les équipes tentent également avec le gouvernement de mettre en place des centres d'hébergement d'urgence.

  • IPR

    Batsirai est "une menace très sérieuse" pour Madagascar

    A 4 heures Batsirai était situé à 250 km de la côte est de Madagascar. Selon Météo France. Le cylcone intense devrait atterrir "entre la fin d'après-midi et la soirée de samedi entre Masomeloka et Mananjary, à proximité de Nosy-Varika", au stade de cyclone tropical intense, "présentant donc une menace très sérieuse pour la zone".

    Les vents sont attendus "à plus de 200 voire 250 km/h en rafales au niveau du point d'impact". Les vagues pourront atteindre de 10 à 15 mètres et les fortes pluies "pourront ensuite s'étendre sur une partie de la moitié sud de Madagascar".

    L'île, déjà frappée par la tempête tropicale Ana en janvier, a été balayée dès vendredi par le vent et une pluie continue. Cette tempéte, qui avait aussi touché le Malawi, le Mozambique et le Zimbabwe, avait fait une centaine de morts - dont 56 à Madagascar - et des dizaines de milliers de sinistrés.

    Lire aussi : La tempête Ana tue une centaine de personnes à Madagascar, au Mozambique et au Malawi

  • IPR

    Batsirai s'en va

    A 4h ce samedi 5 février 2022, Batsirai se trouvait à 425 km de La Réunion. Il poursuit sa route vers ouest-sud-ouest à la vitesse de 13  km/h. Il menace directement Madagascar. Il est situé à 250 km des côtes est de la Grande Ile.

    La Réunion est toujours en phase de sauvegarde cyclonique. L'influence périphérique du système diminue progressivement sur l'île, mais des pluies parfois fortes et des rafales de vents continuront de s'abattre sur l'île au moins jusqu'en milieu de journée

  • IPR

    Bonjour, bonjour !

    Batsirai s'éloigne définitivement de La Réunion et menace directement Madagascar.

    Restez avec nous pour suivre l'évolution de la situation

A propos

Il était une fois Batsirai, le cyclone qui se hâtait lentement

• Dimanche : la pré-alerte

De fait l'approche du cyclone Batsirai qualifié de "très dangereux" par Météo France a mis toute La Réunion en alerte, ou plutôt en "pré-alerte" cyclonique dès dimanche 30 janvier 2022 à 18h. Le système était alors situé à 1.065 km de La Réunion, avec des rafales de vent à à 215 km/h. Sa trajectoire laissait augurer d'une dégradation des conditions météo dans la soirée du 1er février.

En conséquence de quoi, les collectivités réunionnaises et l'Etat ont commencé à se mettre en ordre de bataille et à communiquer en direction des administrés, consignes de sécurité, points de repli, abris…

• Lundi : l'approche du cyclone

Lundi 31 janvier au soir, le responsable des prévisions cycloniques à Météo France, Philippe Caroff, vivante encyclopédie de ces phénomènes à La Réunion et dans l'océan Indien, annonçait des prévisions de passage au plus près de l'île - à une distance comprise entre 100km et 400km -  pour la fin de nuit, entre mercredi 2 février et jeudi 3 février 2022, voire le jeudi matin. Avec des rafales allant jusqu'au 150 km/h  dans le Nord de La Réunion et la houle pourrait atteindre 5 à 6 mètres, avec des vagues allant jusqu'à 10 mètres. La thèse officielle la plus crédible, prévoyait donc que nous serions frôlés par le cyclone, sauf changement de conditions atmosphériques. Le passage à la vigilance orange était donc envisagé pour dans les prochaines 24 heures.

Dans ce contexte, les intempéries s'ajoutant aux contraintes liées au Covid-19, les manifestations publiques envisagées pour fêter le nouvel an chinois, placé sous le signe du tigre d'eau, sont justement tombées à l'eau

• Mardi : panique alimentaire

Mardi, comme de bien entendu, l'approche du cyclone, a suscité l'habituelle "panique" alimentaire, réserves obligent. De beaux embouteillages se sont étirés sur les routes d'accès aux centres de la grande distribution, pendant que d'autres faisaient le plein d'essence ou de gazole quelques jours après une augmentation du coût des carburants.

Dès mardi l'Aéroport Roland Garros annonçait que le programme des vols du mercredi 2 février était modifié et avancé en vue du passage de Batsirai.

• Mercredi : alerte rouge

Mercredi 2 février, La Réunion est passée en alerte orange dès 6h du matin. Les opérations aériennes sur l'aéroport La Réunion Roland Garros ont été suspendus à 15h le même jour. Le CRGT annonçait  pour sa part la fermeture imminente de la route du Littoral à 19h au vu de la dégradation des conditions météos et pour s'aligner sur un passage en alerte rouge. L'Ile Maurice concernée plus tôt que La Réunion par l'évolution du cyclone passait mercredi en "alerte 4", synonyme de confinement de la population.

A 19h La Réunion est passée en alerte rouge, et ce pour 38 heures, mais ça on ne le savait pas encore. Tout le monde à la case. Plus personne dehors.

A Saint-Paul, une digue artificielle a été installée pour éviter que l'étang n'inonde le centre-ville.

• Jeudi : l'arrivée de Batsirai

A 4 heures jeudi 3 février 2022, le cyclone intense Batsirai se trouvait à 210 km des côtes de La Réunion. Il évoluait à 9 km/h le long d'une trajectoire Ouest-Sud-Ouest et se rapprochait doucement des côtes. L'oeil du cyclone était à environ 180 km de l'île. Fortes pluies et rafales de vent étaient enregistrées essentiellement dans les hauts, le Nord et l'Est. La houle montait en puissance. La dégradation des conditions météo, les vents, les précipitations, ont affecté les réseaux d'eau et d'électricité.  61.000 clients EDF ont été touchés par des coupures, jeudi, 36.000 personnes étaient privées d'électricité, soit 9% des clients. 25.000 personnes avaient pu être réalimentées via des manoeuvres à distance.

Jeudi matin, le cyclone se hâtant lentement, le préfet faisait le point : "Le cyclone Batsirai va passer au plus près de nos côtes (…) dans la matinée. "Le pire est à passer", Météo France anticipant de fortes pluies et des rafales de vent pouvant dépasser les 150 km/h dans les hauts "en arrière du cyclone" soit après son passage au nord de l'île. Alerte rouge maintenue durant la journée. Retour à l'école pas avant lundi. Bilan humain du jeudi : 12 personnes en urgence relative, 10 personnes intoxiquées au monoxyde de carbone. 143 centres d'hébergement sont armés sur l'île. 36.000 foyers sont encore concernés par des coupures de courant et 30.000 personnes par des coupures d'eau. Néanmoins, Jacques Billant, laissait entrevoir la reprise du trafic aérien pour le lendemain, vendredi 4 février 2022, à partir de 10h.

• Vendredi : les conséquences

Dans cette perspective de sortie de crise un peu anticipée, les politiques se sont manifestés, le cyclone Batsirai ayant quand même causés de nombreux dégâts, arbres déracinés, éboulis, cultures dégradées. La maire de Saint-Denis Ericka Bareigts a demandé au ministre des Outre mer et au préfet de La Réunion de reconnaître l'état de catastrophe naturelle via la prise d'un arrêté Catnat.

Le Président de la FDSEA estime pour sa part que les aides nécessaires se chiffreraient en dizaine voire en centaine de millions d'euros. L'état de "calamité agricole" a été demandé auprès de l'Etat pour aider les exploitants agricoles à passer le cap des conséquences de ce cyclone.

Le président du conseil départemental Cyrille Melchior s'est entretenu avec Sébastien Lecornu, le ministre des Outre-mer afin de faire un point sur la situation de l'île liée au cyclone Batsirai. Cyrille Melchior a expliqué au ministre la nécessité de la mise en place de situation de catastrophe naturelle.

Huguette Bello en déplacement sur le terrain, a rappellé l'urgence d'ouvrir la Nouvelle route du littoral (NRL), "sans mise en péril" des personnes. Le viaduc de la NRL "a tenu" malgré les conditions cycloniques. Des approches sont prévues pour faire le point sur les ouvrages réalisés. La présidente de Région rappelle que la portion viaduc devrait ouvrir "au second semestre de cette année".

La région Ouest précédemment préservée a connu une nuit difficile, avec de fortes pluies et des vents à l'unisson, signe de ce que le cyclone passait et que c'était sa traîne qui affectait Le Port, La Possession, Saint-Paul… Au matin, on pouvait penser que le plus dur était passé. D'où la levée de l'alerte rouge vendredi 4 février 2022 à 9h.

Mais en raison de conditions météorologiques toujours dégradées tout au long de la journée et de leurs conséquences, la phase de sauvegarde du dispositif spécifique ORSEC Cyclones a été déclenchée. A vrai dire, la situation météo est restée très pénible, très arrosée, très ventée en dépit de l'éloignement du météore qui était, à plus de 300 km de La Réunion.

Pendant que Madagascar se prépare à encaisser le choc sur sa côte Est, ce samedi dans l'après-midi, à La Réunion, la Région Réunion devrait organiser des convois pour les poids lourds de transport de marchandises de plus de 3,5T, ce samedi. Ils auront lieu dans le sens La Possession-Saint Denis de à 7h, 9h et 11h et dans le sens Saint Denis / La Possession à 8h, 10h et 12h.

La RN5 route de Cilaos, elle, est toujours fermée à la circulation, jusqu'à nouvel ordre. Néanmoins, une ouverture ponctuelle de la route sera effectuée de 11h à 13h, sauf imprévu. 

plc/www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !