85% des clients réalimentés (actualisé) :

EDF : moins de 10.000 foyers encore privés d'électricité


Publié / Actualisé
Dans son point de situation à 18h ce dimanche 6 février 2022, EDF informe que moins de 10.000 foyers réunionnais restent encore privés d'électricité et 85% des clients ont pu être réalimentés. Les conseillers du service dépannage sont mobilisés 24 heures sur 24 pour répondre à toutes les demandes. (Photo EDF)
Dans son point de situation à 18h ce dimanche 6 février 2022, EDF informe que moins de 10.000 foyers réunionnais restent encore privés d'électricité et 85% des clients ont pu être réalimentés. Les conseillers du service dépannage sont mobilisés 24 heures sur 24 pour répondre à toutes les demandes. (Photo EDF)

"A 18h00 ce dimanche 5 février, malgré tous nos efforts, moins de 10 000 foyers réunionnais restent encore privés d’électricité et 85% de nos clients ont pu être réalimentés" explique EDF qui donne des précisions.

Le réseau électrique a été très endommagé à certains endroits de l’ile. Les zones les plus touchées sont :
    - Sud : Saint-Pierre, Le Tampon, Saint-Joseph et Petite-Île,
    - Nord : les hauts de Saint-Denis (Saint-François, le Brûlé et La Montagne)

"Des centaines de chantiers doivent encore être menés pour pouvoir alimenter en électricité l’ensemble des clients. Nous multiplions les actions sur le terrain avec nos prestataires partenaires et les renforts venus de l’hexagone pour que tous nos clients retrouvent au plus vite les conditions d’accès habituelles à l’électricité. Ce sont plus de 200 techniciens qui manœuvrent sur le terrain depuis la levée de l’alerte rouge vendredi matin" ajoute EDF.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Papillon diurne, Posté
Ce météore n'est pas passé ici, il nous aura épargné, en restant à plus de 195 km de nos côtes ! Que serait-il passé s'il avait "décidé" de rentrer sur notre petite île ' Je pense qu'il nous aurait dévasté, et on aurait mis en exergue tant de faiblesses des nos équipements publics et aussi dans la conception des nos bâtis (superstructures !)... Monsieur le préfet dit que nous avons de bonnes infrastructures (réseaux, etc.), je ne partage pas son analyse et conclusions. Je dirais même le contraire : on a ici une urbanisation très fragile et parfois précaire...