[PHOTOS- VIDEOS] Le bateau est échoué sur la coulée de 2007 :

Saint-Philippe : le site du naufrage du Tresta Star interdit d'accès au public


Publié / Actualisé
Il est interdit de s'approcher de l'épave du Tresta Star, le pétrolier mauricien échoué depuis ce jeudi 3 février 2022 sur la coulée de lave de 2007 à Saint-Philippe. Olivier Rivière, le maire saint-philippois a publié, dimanche après-midi, un arrêté d'"interdiction d'accès terrestre et maritime aux coulées de laves dans un rayon de 300 mètres autour du navire". Cette décision a été prise en raison de la dangerosité du site qui "attire une foule de curieux, sans équipements et accompagnés d'enfants, qui n'hésitent pas à se rendre au plus près du récif prenant ainsi un risque mortel" note Olivier Rivière (Photo rb/www.ipreunion.com)
Il est interdit de s'approcher de l'épave du Tresta Star, le pétrolier mauricien échoué depuis ce jeudi 3 février 2022 sur la coulée de lave de 2007 à Saint-Philippe. Olivier Rivière, le maire saint-philippois a publié, dimanche après-midi, un arrêté d'"interdiction d'accès terrestre et maritime aux coulées de laves dans un rayon de 300 mètres autour du navire". Cette décision a été prise en raison de la dangerosité du site qui "attire une foule de curieux, sans équipements et accompagnés d'enfants, qui n'hésitent pas à se rendre au plus près du récif prenant ainsi un risque mortel" note Olivier Rivière (Photo rb/www.ipreunion.com)

Le maire de Saint-Philippe souligne que "après le passage de Batsirai, la houle reste forte et les vents particulièrement violents, de plus la roche volcanique est extrêmement friable à cet endroit pouvant entraîner des chutes dans le vide". Il note également que ce "site fait déjà l’objet d’une interdiction d’accès instituée par deuxarrêtés préfectoraux". Datant du du 15 juillet 2009, le premier interdit "l’accès du public sur les coulées de laves". Le second, prisle 3 février 2022, interdit "la circulation des personnes sur l’intégralité des sentiers gérées par l’ONF".

La route forestière du vieux Port du Tremblet donnant accès au lieu de l'échouage "est concernée par cette interdiction" rappelle Olivier Rivière.

Regardez cette vidéo du bateau échoué

Pour rappel, le Tresta Star, un caboteur pétrolier mauricien, s'est échoué jeudi sur les côtes du Tremblet, à Saint-Philippe, au niveau de la coulée 2007. Navigant à vide, il avait à son bord 11 membres d'équipage. "Il était sans doute à la dérive depuis plusieurs jours. Mais il n'est rentré dans notre ZEE (zone économique exclusive) qu'hier matin (jeudi, ndlr)" avait indiqué le ministère des outre-mer ce vendredi après-midi. Une trentaine de pompiers ont été mobilisés dans l’opération de sauvetage qui a duré plusieurs heures dans une mer déchaînée par la houle du cyclone intense Batsirai.

Une ligne de vie et une tyrolienne entre le bateau et la terre ferme ont été mises en place pour secourir l’équipage pris au piège du navire en perdition. Une fois sur terre, les 11 marins ont encore dû marcher pendant deux km sur les arêtes acérées de la coulée de 2007 au niveau du Tremblet. "Ils étaient épuisés, stressés, et pieds nus. Nous avons dû leur donner des chaussures pour qu’ils puissent marcher sur les scories" raconte l’un des sauveteurs.

Lire aussi : Les marins naufragés : "nous avons eu vraiment très peur"

Tous les marins sont sains et saufs. Ils sont désormais hébergés à la Maison du Marin au Port. Une enquête et des expertises sont en cours pour déterminer dans quelles circonstances ce caboteur, habilié à longer les côtes mais n'ayant pas la capacité de navigeur en pleine mer, a pu dériver jusqu'à La Réunion

Lire aussi : Echouement du Tresta Star : les naufragés de Batsirai

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Torti, Posté
Et maintenant, qu'est-il prévu ' Attendre qu'il coule comme un déchet de plus dans l'océan... Vite, band cochon !