Opération nettoyage :

Suède : des corbeaux ont appris à ramasser des mégots dans les rues


Publié / Actualisé
Des corbeaux de Nouvelle-Calédonie, une espèce réputée pour son intelligence ont appris à nettoyer les rues de la ville de Södertälje, une ville suédoise. C'est la start-up locale, Corvid Cleaning qui a appris à ces animaux ce geste écolo, en échange de nourriture. Pour l'instant cette opération est toujours en phase de test. L'intervention de ces corbeaux pourraient permettre d'économiser plus de 75% des coûts liés au ramassage de mégots. (Photo : AFP)
Des corbeaux de Nouvelle-Calédonie, une espèce réputée pour son intelligence ont appris à nettoyer les rues de la ville de Södertälje, une ville suédoise. C'est la start-up locale, Corvid Cleaning qui a appris à ces animaux ce geste écolo, en échange de nourriture. Pour l'instant cette opération est toujours en phase de test. L'intervention de ces corbeaux pourraient permettre d'économiser plus de 75% des coûts liés au ramassage de mégots. (Photo : AFP)

Des corbeaux respectueux de la nature, ça existe. Ils sont en réalité des corbeaux éboueurs. C'est une start-up suédoise qui en a eu l'idée : entraîner des oiseaux mais pas n'importe lesquels, des corbeaux de Nouvelle-Calédonie à ramasser les mégots de cigarette jonchant le sol des rues de Södertälje, en Suède.

Cette espèce est réputée pour son intelligence et ne risque pas d'avaler les mégots de cigarette. A chacun de ces petits déchets déposés dans une poubelle, les corbeaux reçoivent quelques graines. Si ce projet est encore en cours de test pour le moment, il permettrait d'économiser plus de 75% des coûts liés au ramassage des mégots de cigarettes.



Selon le site Cy-clope, un mégot peut mettre jusqu'à 12 ans pour se dégrader. "Par dégradation, on n’entend pas ici disparition ni bio-décomposition, mais altération de la matière en une multitude de particules microscopiques qui conservent leur toxicité". Donc même après son altération, des produits chimiques dont 4.000 d'entre elles composent les filtres de cigarette, sont toujours présentes.

4.300 milliards de mégots sont jetés par terre chaque jour dans le monde. "Cela représente 12 milliards par jour" souligne Cy-clope. "Sur les 40 milliards de cigarettes vendues chaque année en France, plus de 30 milliards de mégots ne finissent pas leur course dans un cendrier mais directement dans la nature ou sur le sol des villes" ajoute le site. Des mégots de cigarette finissent leur course sur les plages, mais aussi dans la mer.

Alors en attendant que des corbeaux fassent le chemin jusqu'à La Réunion, ce qui n'arrivera probablement jamais, il suffit simplement de jeter son mégot dans un cendrier ou une poubelle dédiée à cette usage et en n'oubliant pas de l'éteindre.

vl/www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !