Signes de reprise du trafic :

Aéroport Roland-Garros : 1,18 million de passagers en 2021


Publié / Actualisé
L'aéroport de La Réunion Roland-Garros a accueilli 1.180.260 passagers en 2021, moitié moins qu'en 2019 mais 13,5% de plus qu'en 2020. Pour la deuxième année consécutive, l'activité aérienne a été fortement impactée par la crise sanitaire mais la tendance à la reprise se confirme pour certains destinations. Nous publions ici le communiqué de l'aéroport Roland-Garros. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
L'aéroport de La Réunion Roland-Garros a accueilli 1.180.260 passagers en 2021, moitié moins qu'en 2019 mais 13,5% de plus qu'en 2020. Pour la deuxième année consécutive, l'activité aérienne a été fortement impactée par la crise sanitaire mais la tendance à la reprise se confirme pour certains destinations. Nous publions ici le communiqué de l'aéroport Roland-Garros. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La tendance à la reprise s’est seulement confirmée sur les dessertes de la métropole et de Mayotte, à partir du mois de juillet. Le trafic régional sur Maurice, Madagascar, les Seychelles, les Comores et l’Afrique du Sud, en redémarrage progressif au second semestre, reste pour sa part perturbée par de nombreuses contraintes liées à la pandémie.

De janvier à décembre, 978 381 personnes ont voyagé entre la métropole et La Réunion. S’il est inférieur d’un tiers à celui de 2019, le chiffre de 2021 est en progression de 27% par rapport à 2020. Le trafic long-courrier entre les aéroports métropolitains (Orly, Roissy, Lyon et Marseille) et La Réunion a représenté près de 84% de l’activité totale de l’aéroport de La Réunion Roland Garros, contre 59% en 2019.

Sur la ligne Réunion-Mayotte, désormais opérée par trois compagnies (Air Austral, Corsair et Ewa Air depuis fin décembre), le nombre de passagers est resté inférieur de 19% à celui de 2019 mais a fortement augmenté (135 262, +57%) par rapport à 2020.

Le trafic sur l’île Maurice, en légère reprise depuis octobre, a de nouveau été freiné par les mesures sanitaires en fin d’année. 40 713 passagers seulement ont été dénombrés sur Réunion-Maurice, habituellement la deuxième source de trafic de l’aéroport Roland Garros après les lignes métropole-Réunion. Le recul est tout aussi important sur Madagascar (6 280 passagers en douze mois), dont la desserte régulière n’a repris qu’au dernier trimestre, tout en étant soumis aux restrictions sanitaires. De même, les vols réguliers sur l’Afrique du Sud, les Comores et les Seychelles n’ont été assurés qu’à partir des dernières semaines de l’année 2021. Enfin, les dessertes de la Chine (Guangzhou), de l’Inde (Chennai) et de la Thaïlande (Bangkok) n’ont pas été rouvertes depuis leur interruption début 2020.

- Reprise en décembre -

Sur le seul mois de décembre, le nombre de passagers a fortement progressé entre la métropole et La Réunion et entre La Réunion et Mayotte, jusqu’à dépasser les valeurs de 2019 : + 7,6% sur la métropole, + 24,5% sur la Mayotte. Le trafic global mensuel reste inférieur de 22,1% à celui de 2019 mais croît de 76,7% par rapport à 2020. Le trafic régional recule au total de 64,7%, en raison surtout de l’obligation faite aux voyageurs réunionnais de justifier d’un motif impérieux pour se rendre à Maurice à partir du début du mois. Moins de 6 500 voyageurs ont été comptabilisés sur le mois entre les deux îles, contre plus de 52 000 en 2019, avant la crise.

Cette tendance se confirme en janvier 2022 où l’aéroport a accueilli 163 446 passagers; soit -31% par rapport à 2019 mais en progression également sur les dessertes métropole et Mayotte versus 2019 (respectivement +5,6% et +32,6%). Le trafic régional reste quant à lui, comme en décembre 2021, fortement impacté avec uniquement avec 5 800 voyageurs de/vers Maurice (-91% vs 2019).

- L’activité fret reste soutenue -

Dans le domaine du fret, sans retrouver son niveau d’avant crise (-12.8% par rapport à 2019), l’activité est restée soutenue tout au long de l’année. 24 873 tonnes de marchandises ont été traitées à l’aérogare fret en 2021 (quasi identique à 2020).

L’aéroport de La Réunion Roland Garros reste un maillon essentiel de l’approvisionnement de l’île en produits périssables et en médicament, et aux exportations de produits frais (fruits, poissons). 17 847 tonnes ont été comptabilisées à l’import (– 13.4% par rapport à 2019 mais en croissance de +5.1% par rapport à 2020) et 7 026 tonnes à l’export (–17.3% par rapport à 2019 et -5.4% par rapport à 2020).

Depuis le début de la crise sanitaire, la baisse des capacités de soute générées par le trafic passagers amène les compagnies à recourir plus fréquemment à des vols cargo, dont la part dans le trafic total a progressé de 52% en deux ans. Trois vols cargo supplémentaires ont ainsi été opérés en décembre pour convoyer des produits périssables, 30 chevaux et des feux d’artifice à l’import et 130 tonnes de fruits à l’export sur la métropole.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !