Cyclone Batsirai :

Etat de catastrophe naturelle à La Réunion : les 20 communes concernées


Publié / Actualisé
Ce dimanche 13 février 2022, 20 communes de La Réunion ont fait l'objet d'une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle suite aux fortes précipitations et coulées de boues causées par le cyclone Batsirai. Les communes concernées sont : Les Avirons, Cilaos , Entre-Deux, L'Etang-Salé, Petite-Ile, La Plaine-des-Palmistes, Le Port, La Possession , Saint-Benoît, Saint-Denis, Sainte-Rose, Saint-Joseph, Saint-Leu, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Philippe, Saint-Pierre, Salazie, Le Tampon et Trois-Bassins. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture de La Réunion. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Ce dimanche 13 février 2022, 20 communes de La Réunion ont fait l'objet d'une reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle suite aux fortes précipitations et coulées de boues causées par le cyclone Batsirai. Les communes concernées sont : Les Avirons, Cilaos , Entre-Deux, L'Etang-Salé, Petite-Ile, La Plaine-des-Palmistes, Le Port, La Possession , Saint-Benoît, Saint-Denis, Sainte-Rose, Saint-Joseph, Saint-Leu, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Philippe, Saint-Pierre, Salazie, Le Tampon et Trois-Bassins. Nous publions ci-dessous le communiqué de la préfecture de La Réunion. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Par arrêté publié au journal officiel du 13 février 2022, vingt communes de La Réunion ont fait l’objet d’une reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle suite aux inondations et coulées de boue survenues du 2 au 4 février 2022.

Les communes concernées sont les suivantes : Les Avirons, Cilaos , Entre-Deux, L’Etang-Salé, Petite-Ile, La Plaine-des-Palmistes, Le Port, La Possession , Saint-Benoît, Saint-Denis, Sainte-Rose, Saint-Joseph, Saint-Leu, Saint-Louis, Saint-Paul, Saint-Philippe, Saint-Pierre, Salazie, Le Tampon (Le) et Trois-Bassins.

Ces communes ont fait l’objet d’une procédure accélérée. Une nouvelle commission se réunira le 8 mars afin d’examiner les compléments d’expertises apportés pour les communes de Sainte-Marie, Sainte Suzanne, Bras-Panon et Saint-André. Cette commission étudiera également les demandes liées à la  reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle lié au vent cyclonique et à la houle et submersion marine.

Les personnes et les sociétés ayant subi des dommages bénéficient  d’un délai de 10 jours à compter de la date de la publication de l’arrêté pour faire parvenir à leur compagnie d’assurance un état de leurs pertes. Les mairies concernées devront faire connaitre ces dispositions à leurs administrés.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !